Les salariés de Renault Trucks à Lyon produisent des supports pour visières de protection

Les salariés de Renault Trucks à Lyon produisent des supports pour visières de protection
DR

L’initiative vient des salariés du constructeur de poids-lourds.

Ils ont décidé de se mobiliser face à la pénurie du matériel médical. Ce sont ainsi plusieurs centaines de supports pour visières de protection qui sont produits sur les imprimantes 3D de Renault Trucks.

Une seconde initiative solidaire porte sur la production d’embouts pour rendre compatibles les masques de plongée Décathlon avec les respirateurs médicaux.

"Ces imprimantes, ainsi que la matière première sont mis à disposition par la direction de l’établissement de Lyon, pour une production des collaborateurs sur site, ou depuis leur domicile dans certains cas", explique le syndicat FO des salariés de Renault Trucks.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
salariré PR le 19/04/2020 à 11:58

Bonjour
Belle initiative, il serait judicieux de produire également des visières de protection pour les magasiniers de la Pièce de Rechange Renault-Trucks.
Les salariés de cette entité Renault-Trucks travaillent chaque jour depuis le début du confinement afin de servir les clients.
Ils sont exposés car des salariés du magasin ont le Covid19.
A ce jour une bonne vingtaine de personne ont été infecté.

Signaler Répondre

avatar
Bob le 10/04/2020 à 23:07
Youngtr a écrit le 10/04/2020 à 12h33

Si les jeunes pouvaient avoir les salaires et les avantages que les anciens ont eux en leurs temps, ça serait bien aussi. Et beaucoup (trop) de jeunes en intérims alors que c'est eux qui font tourner la boite

Il faut arrêter de penser que c'était toujours mieux avant, mon père travaillait bcp plus que moi avec un niveau de vie bien inférieur... Ce n'est pas une généralité mais pas non plus une exception...

Signaler Répondre

avatar
Youngtr le 10/04/2020 à 15:12
Baltazard a écrit le 10/04/2020 à 15h00

Youngtr, les ancien se battaient pour avoir quelque chose. Aujourd'hui, les jeunes comme tu dits, ils ne bougent plus pour défendre leurs droits et encore moins pour en gagner d'autres. Avant, dès qu'un syndicat appelait les salariés à se mettre en grève, la majorité suivait et ne reprenait pas le travail tant qu'ils n'avaient pas gain de cause. Il y a que ça qui marche mais nos jeunes ne l'on pas encore compris.

Pas faux. Je ne vous jette pas la pierre. Je la jette aux patrons ..
néanmoins 'est tellement dur d'avoir du boulot, même des pauvres missions d'intérims, que les jeunes ne peuvent plus rien dire .. Ca fait le jeux des patrons et ils en joue. Mais pour les jeunes pas le choix, sinon chômage ou RSA

Signaler Répondre

avatar
Baltazard le 10/04/2020 à 15:00
Youngtr a écrit le 10/04/2020 à 12h33

Si les jeunes pouvaient avoir les salaires et les avantages que les anciens ont eux en leurs temps, ça serait bien aussi. Et beaucoup (trop) de jeunes en intérims alors que c'est eux qui font tourner la boite

Youngtr, les ancien se battaient pour avoir quelque chose. Aujourd'hui, les jeunes comme tu dits, ils ne bougent plus pour défendre leurs droits et encore moins pour en gagner d'autres. Avant, dès qu'un syndicat appelait les salariés à se mettre en grève, la majorité suivait et ne reprenait pas le travail tant qu'ils n'avaient pas gain de cause. Il y a que ça qui marche mais nos jeunes ne l'on pas encore compris.

Signaler Répondre

avatar
Youngtr le 10/04/2020 à 12:33

Si les jeunes pouvaient avoir les salaires et les avantages que les anciens ont eux en leurs temps, ça serait bien aussi. Et beaucoup (trop) de jeunes en intérims alors que c'est eux qui font tourner la boite

Signaler Répondre

avatar
Nico sdr65 le 10/04/2020 à 12:12

Bravo à vous super idée

Signaler Répondre

avatar
Sergio 69360 le 10/04/2020 à 08:06

Super initiative de notre jeune personnel Un retraité

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.