Notre-Dame de Paris : un objectif d’une fin de chantier à cinq ans maintenu selon Anne Brugnera

Notre-Dame de Paris : un objectif d’une fin de chantier à cinq ans maintenu selon Anne Brugnera
Anne Brugnera - LyonMag

La députée du Rhône est rapporteuse du projet de loi pour la restauration et la conservation du monument.

Tout juste un an après l’incendie qui a touché Notre-Dame de Paris, Anne Brugnera a fait un point ce mercredi sur l’état du chantier. Ce dernier a été mis à l’arrêt dès le début du confinement et reprendra "dès que possible, dans le respect des règles édictées pour les entreprises du bâtiment", explique l’élue.

"Le chantier venait juste de rentrer dans sa phase la plus périlleuse : le retrait de l’échafaudage calciné, une sorte de "mikado" à très haut risque", précise Anne Brugnera. La rapporteuse du projet de loi pour la restauration et la conservation de Notre-Dame de Paris ajoute également que l’objectif d’une fin de chantier à cinq ans est maintenu malgré les retards dus au confinement. "Cet objectif serré est nécessaire car Notre Dame ne saurait se dégrader plus à cause d’un chantier qui traîne et également car il oblige tous les acteurs à être plus efficaces", assure la députée du Rhône.

A noter qu’un projet de charpente doit être présenté dans les prochains mois à la commission nationale du Patrimoine. De son côté, le travail sur les modalités de concours pour le projet de flèche se poursuit.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Allons le 16/04/2020 à 15:13
dupart01 a écrit le 16/04/2020 à 15h05

Les chinois mettent 10 jours pour construire un hôpital préfabriqué 18 mois suffisent pour la réfection de la toiture . Les politiques passent plus de temps à la palabre que pour le planning de réfection de cette toiture !

Sauf mon cher qu'il n'y a pas que la toiture et la charpente à refaire : les voûtes sont à refaire aussi, de nombreux éléments de structure sont à reprendre.

Signaler Répondre

avatar
Corruption choix du prince le 16/04/2020 à 15:11

"Un" projet de charpente ? Comment ça, "un" ? Il n'y a pas de concours ?

Signaler Répondre

avatar
dupart01 le 16/04/2020 à 15:05

Les chinois mettent 10 jours pour construire un hôpital préfabriqué 18 mois suffisent pour la réfection de la toiture . Les politiques passent plus de temps à la palabre que pour le planning de réfection de cette toiture !

Signaler Répondre

avatar
ou ? le 16/04/2020 à 07:53

Mais d’où sort elle cette dame ? On s’interroge !!

Signaler Répondre

avatar
Akhenathon le 15/04/2020 à 16:45
ni y a t il pas plus urgent en france a écrit le 15/04/2020 à 15h19

A priori non des milliards pour un bâtiment pendant que les hôpitaux qui nous soigne on des besoins de tous les jours jusqu à 8 h d attente au urgences hors crise et j en passe !!! Vite un bâtiment à reconstruire

Les hôpitaux, comme TOUS les fonctionnaires ont été jalousés et combattus pendant vos décennies décadentes dont VOUS êtes responsables . Oui, en ayant élus des présidents, Chirac et autres corrompus et voyous qui ont ruiné le pays et maintenant vous vous trouver un coupable , l’église ,MDR. Moi , je suis athée , mais au moins je suis réaliste, l’argent il y’a en a , la preuve ? Plus de mille milliards vont être débloqués pour les Entreprises ( le grand Medef) et après ils pleurent pour les retraites, les augmentations de salaires ( dans le médical en Allemagne, ils gagnent 30/100 de plus qu’en France ) ect.... en bloquant le pays, ils débloque des milliards MAIS toujours pour les mêmes et après ils font CULPABILISER les gogols , qui finira par y croire, trop fortes ses ELITES .

Signaler Répondre

avatar
ni y a t il pas plus urgent en france le 15/04/2020 à 15:19

A priori non des milliards pour un bâtiment pendant que les hôpitaux qui nous soigne on des besoins de tous les jours jusqu à 8 h d attente au urgences hors crise et j en passe !!! Vite un bâtiment à reconstruire

Signaler Répondre

avatar
Une question du style, tout simplement le 15/04/2020 à 14:54

Un grand 'Who cares ?' du moment. Les gens en France ont d'autres priorités plus pressantes que ce dada de quelques précieux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.