Etudiant immolé à Lyon : Anas est aujourd'hui "totalement réveillé"

Etudiant immolé à Lyon : Anas est aujourd'hui "totalement réveillé"
Anas s'était immolé en face du Crous - LyonMag

Les nouvelles sont de plus en plus bonnes concernant Anas.

L’étudiant qui avait choqué la France en s’immolant devant le Crous dans le 7e arrondissement de Lyon le 8 novembre dernier est aujourd’hui "totalement réveillé". Cela s’est fait progressivement, "il était de moins en moins sédaté et était réveillé d’abord 1 heure par jour puis 2 heures etc.".

C’est sa grande soeur qui l’annonce ce jeudi sur Facebook. "Il se trouve toujours en service de réanimation et il aura encore quelques opérations. Mais il se porte plutôt bien compte tenu des circonstances", précise-t-elle. Pas encore de retrouvailles entre lui et sa famille, pour respecter les consignes strictes des hôpitaux en pleine épidémie de coronavirus.

Anas, 22 ans, en situation d'échec à l'université, avait motivé son terrible geste dans une lettre expliquant ses difficultés financières. Il a été très grièvement brûlé avant que des passants n'interviennent avec un extincteur.

"Il a été très ému de recevoir de nombreuses lettres et mails de votre part. Tout lui a été lu soit directement par les infirmières, soit par nous par téléphone", rajoute la soeur qui remercie toutes les personnes ayant participé de près ou de loin au soutien d’Anas, hospitalisé à Edouard-Herriot.

"Je pense qu'il vous écrira à son tour, pas tout de suite comme vous pouvez le comprendre mais en attendant nous ne manquerons pas de vous donner de ses nouvelles", conclut-elle.

L’immolation d’Anas avait entraîné une vague de colère chez les étudiants de France concernant leur précarité. De nombreuses manifestations avaient alors rythmé la fin de l’automne dans le pays.

26 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sans issue le 02/05/2020 à 19:57
Zig a écrit le 30/04/2020 à 15h38

Qu'est ce qu vous nous racontez là ?
Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !

Ni de filières parfaites.

Imaginer un monde où 100% des étudiants seraient prof de géo, c'est aussi inutile qu'un monde ou 100% seraient ingénieurs mécaniciens.

Donc il n'y a pas de voie cul de sac à fermer.

Excusez moi mais "études de sociologie", allez trouver du boulot avec ça...

Signaler Répondre

avatar
Bon Ok le 01/05/2020 à 19:27

T’as gagné Zig

Signaler Répondre

avatar
Zig le 01/05/2020 à 18:21
Error 404 a écrit le 01/05/2020 à 12h07

Et allez hop, revoici le fameux mythe sur Einstein qui selon certains (que cela doit rassurer) aurait été un piètre étudiant.
Sauf que c'est faux bien entendu, le grand homme ayant intégré l'EPF de Zurich sur concours.
Pour ceux que cela intéresse, regardez donc les annales du concours d'entrée à l'EPFZ en fin de 19ème siècle.
Seuls les meilleurs élèves de spé ont le niveau en math aujourd'hui, c'est dire le filtrage qui était en vigueur à l'époque.
Qu'il est difficile de reconnaître la médiocrité de notre époque en matière d'études, particulièrement à la fac.
50 ans de massacre (en gros depuis 1968) qui font qu'un bachelier n'est plus en mesure de répondre aux questions de l'ancien certificat d'études... comment s'en étonner ?

Lisez un peu sur le parcours scolaire de Einstein, il n'a jamais eut un parcours lisse et sans echec d'un premier de la classe qui réussit du premier coups tous les concours de grandes écoles les plus prestigieuse.

C'est justement un de ceux qu'il ne faut pas mettre en boite et "selectionner" avec des critères stupides imposés aux candidats des grandes écoles.

Sinon c'est assuré, nous perdrions d'immenses talents.

Si certains sont fait pour le cadre rigide et la sélectivité des IUT, d'autres sont fait pour la fac, et d'ailleurs ne seraient pas acceptés et heureux dans les IUT (qui ne sont pourtant pas des grandes écoles d'ingénieur).

Donc j'en reviens à ce que je disais au départ, la fac n'est pas une "boite poubelle" comme certains le prétendent ici.

Et bien heureusement, les facs existent.

Signaler Répondre

avatar
Psycho le 01/05/2020 à 16:33

Et Einstein qui nous lègue pas un cadeau , la bombe H!!!

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 01/05/2020 à 12:07
prépa pour quoi ? a écrit le 01/05/2020 à 03h07

Il n'est pas tout d'y entrer, il faut encore en sortir, et par la bonne porte.

Beaucoup prennent la fuite ou en sortent par la fenêtre, sans rien, afin finalement d'entrer en fac.

Einstein n'a pas fait de prépa pour devenir un imminent chercheur.

Et allez hop, revoici le fameux mythe sur Einstein qui selon certains (que cela doit rassurer) aurait été un piètre étudiant.
Sauf que c'est faux bien entendu, le grand homme ayant intégré l'EPF de Zurich sur concours.
Pour ceux que cela intéresse, regardez donc les annales du concours d'entrée à l'EPFZ en fin de 19ème siècle.
Seuls les meilleurs élèves de spé ont le niveau en math aujourd'hui, c'est dire le filtrage qui était en vigueur à l'époque.
Qu'il est difficile de reconnaître la médiocrité de notre époque en matière d'études, particulièrement à la fac.
50 ans de massacre (en gros depuis 1968) qui font qu'un bachelier n'est plus en mesure de répondre aux questions de l'ancien certificat d'études... comment s'en étonner ?

Signaler Répondre

avatar
prépa pour quoi ? le 01/05/2020 à 03:07
rhooo! a écrit le 30/04/2020 à 21h49

Oui, bien sûr. Et un gamin qui part en prépa aura un avenir semblable à un étudiant en socio...

Il n'est pas tout d'y entrer, il faut encore en sortir, et par la bonne porte.

Beaucoup prennent la fuite ou en sortent par la fenêtre, sans rien, afin finalement d'entrer en fac.

Einstein n'a pas fait de prépa pour devenir un imminent chercheur.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 01/05/2020 à 02:55
:) a écrit le 30/04/2020 à 21h47

'Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !'

Une partie de l'enseignement supérieur est là pour flatter l'ego d'étudiants médiocres, avec, pour unique horizon, la fonction publique. Restent ensuite les stages, la précarité, l'usine, ou les métiers de la logistique... Il n'y a pas de sots métiers, certes, mais il serait temps de comprendre que certaines professions, sans passer par l'enseignement supérieur, sont viables, dignes d'intérêt, et nécessitent un réel savoir faire. Un bon plombier s'en sortira toujours mieux qu'un bon paquet de masters bidons...

Il faut peser ce que l'on écrit pour voir si cela a du sens.

Et la, ça n'a aucun sens ce que vous ecrivez.

"... Une partie de l'enseignement supérieur est là pour flatter l'ego d'étudiants médiocres, avec, pour unique horizon, la fonction publique. Restent ensuite les stages, la précarité, l'usine, ou les métiers de la logistique..."

Ça veut dire, et se sont VOS mots:

- Une partie est là pour flatter l'ego d'étudiants médiocres qui n'auront que le choix d'être fonctionnaires (" pour unique horizon... ").

- Et l'autre partie, les moins que médiocres, je présume, auront droit aux miettes ("les stages, la précarité, l'usine, ou les métiers de la logistique...").

Vous parlez là je le rapelle des étudiants de l'enseignement supérieur, et ce sont vos mots.

Je vous trouve bien méprisant envers les étudiants tout d'un coup.

Mais à part dans certains secteur de la fonction publique, je suis prêt à parier qu'il y a en général plus de postes de fonctionnaires de catégorie C ou B qui ne nécessitent pas de diplôme au delà du BAC que de postes de catégorie A.

Par contre, il y a parmis les diplômés de l'enseignement supérieur des milliers de très bons techniciens supérieurs, ingénieurs, architectes, médecins, avocats, gestionnaires... qui sont indépendants ou salariés dans le privé, et qui ont un ego pleinement satisfait de leurs situations prefessionnelles acquise au départ grâce à lrur diplôme de l'enseignement sup.

Et qui remercient donc l'enseignement supérieur et les facs d'exister.

Mais ceux là, vous les négligez ils contredisent votre image d'Épinal de l'étudiant en fac.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 01/05/2020 à 00:38
:) a écrit le 30/04/2020 à 21h47

'Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !'

Une partie de l'enseignement supérieur est là pour flatter l'ego d'étudiants médiocres, avec, pour unique horizon, la fonction publique. Restent ensuite les stages, la précarité, l'usine, ou les métiers de la logistique... Il n'y a pas de sots métiers, certes, mais il serait temps de comprendre que certaines professions, sans passer par l'enseignement supérieur, sont viables, dignes d'intérêt, et nécessitent un réel savoir faire. Un bon plombier s'en sortira toujours mieux qu'un bon paquet de masters bidons...

On voit que vous ne les entendez pas vous les remarques des enseignants du sup qui râlent parce qu'on leur impose des quotas des bacheliers du technique qui n'ont pas le niveau pour les études universitaires.

Je suis bien d'accord, il faut former des bons plombiers tout comme il faut former des bons chercheurs qui ne seront d'ailleurs pas tous, contrairement à ce que vous pensez, fonctionnaires inutiles.

Mais le gros problème est plutôt ailleurs je pense.
Il faut voir la "gueule" et la réputation de beaucoup de nos lycées techniques ou professionnels en France, c'est moins sexy que la fac.
Le boulot de prof frôle celui de gardien de prison.

Alors au lieu de critiquer l'enseignement universitaire, il serait mieux de suggérer d'améliorer la qualité et le niveau de l'enseignement techniques ou professionnel.

Signaler Répondre

avatar
rhooo! le 30/04/2020 à 21:49
Zig a écrit le 30/04/2020 à 15h38

Qu'est ce qu vous nous racontez là ?
Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !

Ni de filières parfaites.

Imaginer un monde où 100% des étudiants seraient prof de géo, c'est aussi inutile qu'un monde ou 100% seraient ingénieurs mécaniciens.

Donc il n'y a pas de voie cul de sac à fermer.

Oui, bien sûr. Et un gamin qui part en prépa aura un avenir semblable à un étudiant en socio...

Signaler Répondre

avatar
:) le 30/04/2020 à 21:47
Zig a écrit le 30/04/2020 à 15h38

Qu'est ce qu vous nous racontez là ?
Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !

Ni de filières parfaites.

Imaginer un monde où 100% des étudiants seraient prof de géo, c'est aussi inutile qu'un monde ou 100% seraient ingénieurs mécaniciens.

Donc il n'y a pas de voie cul de sac à fermer.

'Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !'

Une partie de l'enseignement supérieur est là pour flatter l'ego d'étudiants médiocres, avec, pour unique horizon, la fonction publique. Restent ensuite les stages, la précarité, l'usine, ou les métiers de la logistique... Il n'y a pas de sots métiers, certes, mais il serait temps de comprendre que certaines professions, sans passer par l'enseignement supérieur, sont viables, dignes d'intérêt, et nécessitent un réel savoir faire. Un bon plombier s'en sortira toujours mieux qu'un bon paquet de masters bidons...

Signaler Répondre

avatar
Yatou Tétou le 30/04/2020 à 21:38

Content d entendre qu il va mieux. C est tout ce qui a à dire

Signaler Répondre

avatar
Dites pas n'importe quoi SVP le 30/04/2020 à 21:29
Malgré tout a écrit le 30/04/2020 à 18h21

A ZIG , tu viens de faire un gros Hors sujet, sûrement que c’est à la fac que tu as appris à répondre à côté de la plaque. Nous ont te parles de chiffre concret, du ministère de l’éducation nationale, qui mets au jour les gens qui quittent la fac sans diplômes chaque semestre, qui changent et qui rechangent de cursus, et au final même pas un DIUT. Nada. Par millier!!!!!!

Jusqu'à preuve du contraire, l'enseignement supérieur à son ministère, et l'éducation national le sien, en quoi l'educ Nat à t'elle à s'occuper des chiffres de son collègue de l'enseignement sup ?

Signaler Répondre

avatar
Zig le 30/04/2020 à 21:03
Malgré tout a écrit le 30/04/2020 à 18h21

A ZIG , tu viens de faire un gros Hors sujet, sûrement que c’est à la fac que tu as appris à répondre à côté de la plaque. Nous ont te parles de chiffre concret, du ministère de l’éducation nationale, qui mets au jour les gens qui quittent la fac sans diplômes chaque semestre, qui changent et qui rechangent de cursus, et au final même pas un DIUT. Nada. Par millier!!!!!!

Et ceux là, pour rester dans ton sujet, si tu leur fait passer un concours et impose un numerus closus, tu les retrouvera immédiatement hors de toutes fac.

Moi je te parle de ceux qui par exemple font un bac Science et Vie de la Terre pour ensuite faire un DUT Génie Mécanique, et terminer par une école d'ingénieur en électronique, ceux la, et ils sont nombreux, personne ne saurait leur dire des la 3eme à quoi ils étaient destiné car eux même ne le savent pas, et ils zigue zague la ou il y a de la place tant qu'il peuvent.

Allez donc vous même leur proposer un système strict et rigoureux ou personne ne doit changer de voie. Sinon le numerus n'a plus de sens.

Moi je connais aussi PLEIN de gens qui ont fait la fac ET QUI BOSSENT grâce à leurs diplômes.

Le problème, ce n'est pas la fac, ou le reste car il n'y a pas que la fac qui fasse de l'enseignement supérieur (IUT, école d'ingénieur....).

Le problème c'est plutôt qu'on ne propose rien d'intéressant autre que cela.

On ouvre même les portes des études sup à des bac pro tout en sachant qu'ils vont se casser la gueule, car tout le monde veut y aller faute de mieux.

Signaler Répondre

avatar
Malgré tout le 30/04/2020 à 18:21

A ZIG , tu viens de faire un gros Hors sujet, sûrement que c’est à la fac que tu as appris à répondre à côté de la plaque. Nous ont te parles de chiffre concret, du ministère de l’éducation nationale, qui mets au jour les gens qui quittent la fac sans diplômes chaque semestre, qui changent et qui rechangent de cursus, et au final même pas un DIUT. Nada. Par millier!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 30/04/2020 à 18:19
Zig a écrit le 30/04/2020 à 18h07

Ni l'un ni l'autre, je pense que c'est plutôt vous qui donnez votre point de vue d'ancien étudiant hésitant et en difficulté scolaire.

De plus, vous êtes complètement à côté de la plaque en ce qui concerne mon cas personnel, mais si vous saviez à quel point...

Jusqu'à un certain point, l'échec fait partie de l'apprentissage, le concours et le numerus clausus, c'est la porte qu'on t'ouvre ou te claque à la figure une fois pour toute presque comme à la roulette Russe

Ce n'est pas parce que vous avez réussit un concours que vous êtes "bon pour", "fait pour", motivé, armé etc... pour les études derrière ce concours.

On es pas des points qu'on place dans un certains nombre de cases jusqu'elles soient remplies.

C'est cela l'échec assuré.

Haha Zig, le coup du "moi j'ai réussi" ou "moi j'ai de l'argent"
Ça faisait longtemps qu'on ne nous l'avait pas fait
Bon, comme il vous faut insulter votre interlocuteur pour servir vos propos, je vous laisse à vos idées.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 30/04/2020 à 18:07
Error 404 a écrit le 30/04/2020 à 16h10

Vous rigolez là hein ?
Ou alors vous n'avez pas été étudiant et ne savez pas ce qu'est la Fac ?
Usine de stockage de bacheliers médiocres dans des filières qui ne mènent à rien et qu'on peut doubler, tripler... avant d'en changer
Au point de rendre les gens fous comme ce garçon
Allons soyons un peu sérieux et rétablissons concours d'entrée et numerus, histoire d'arrêter le massacre.

Ni l'un ni l'autre, je pense que c'est plutôt vous qui donnez votre point de vue d'ancien étudiant hésitant et en difficulté scolaire.

De plus, vous êtes complètement à côté de la plaque en ce qui concerne mon cas personnel, mais si vous saviez à quel point...

Jusqu'à un certain point, l'échec fait partie de l'apprentissage, le concours et le numerus clausus, c'est la porte qu'on t'ouvre ou te claque à la figure une fois pour toute presque comme à la roulette Russe

Ce n'est pas parce que vous avez réussit un concours que vous êtes "bon pour", "fait pour", motivé, armé etc... pour les études derrière ce concours.

On es pas des points qu'on place dans un certains nombre de cases jusqu'elles soient remplies.

C'est cela l'échec assuré.

Signaler Répondre

avatar
Malgré tout le 30/04/2020 à 17:04

Sami69. Tranquille, tu t’emportes pour rien. C’est juste ce que dis Error 404. C’est des usines à gaz la fac!!!

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 30/04/2020 à 16:10
Zig a écrit le 30/04/2020 à 15h38

Qu'est ce qu vous nous racontez là ?
Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !

Ni de filières parfaites.

Imaginer un monde où 100% des étudiants seraient prof de géo, c'est aussi inutile qu'un monde ou 100% seraient ingénieurs mécaniciens.

Donc il n'y a pas de voie cul de sac à fermer.

Vous rigolez là hein ?
Ou alors vous n'avez pas été étudiant et ne savez pas ce qu'est la Fac ?
Usine de stockage de bacheliers médiocres dans des filières qui ne mènent à rien et qu'on peut doubler, tripler... avant d'en changer
Au point de rendre les gens fous comme ce garçon
Allons soyons un peu sérieux et rétablissons concours d'entrée et numerus, histoire d'arrêter le massacre.

Signaler Répondre

avatar
Sami69 le 30/04/2020 à 16:09
Wallah a écrit le 30/04/2020 à 13h14

En espérant qu'il sera autoriser à quadruplé sa 1ere année au frais de l'état

Troll du RENOUVEAU NATIONAL
tu te fais appeler comme ça pour pouvoir baver sur les gens !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Malgré tout le 30/04/2020 à 15:45

Et à tous ceux qui veulent revenir sur les raisons (redoublements scolaires), pas aujourd’hui SVP, un peu d’humanité,  merci.

Signaler Répondre

avatar
Malgré tout le 30/04/2020 à 15:43

J’ai été de ceux qui on beaucoup critiqué son geste dans ce forum, pas du tout d’accord avec, cependant MALGRÉ TOUT, j’espère qu’il va s’en remettre!

Signaler Répondre

avatar
Zig le 30/04/2020 à 15:38
Error 404 a écrit le 30/04/2020 à 12h43

C'est une bonne nouvelle. Espérons qu'il trouve son chemin dans la vie maintenant.
Pour ce qui est des études en France, espérons qu'on arrête un jour de laisser végéter les étudiants pendant des années dans les filières poubelles.
Je n'y crois pas vraiment mais bon, on peut rêver d'un monde meilleur

Qu'est ce qu vous nous racontez là ?
Il n'y a pas de filières poubelles, ou toutes le sont !

Ni de filières parfaites.

Imaginer un monde où 100% des étudiants seraient prof de géo, c'est aussi inutile qu'un monde ou 100% seraient ingénieurs mécaniciens.

Donc il n'y a pas de voie cul de sac à fermer.

Signaler Répondre

avatar
abdel le 30/04/2020 à 14:32

avatar
betise le 30/04/2020 à 14:16

Et bien sûr à nos frais Merci Mr

Signaler Répondre

avatar
Wallah le 30/04/2020 à 13:14

En espérant qu'il sera autoriser à quadruplé sa 1ere année au frais de l'état

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 30/04/2020 à 12:43

C'est une bonne nouvelle. Espérons qu'il trouve son chemin dans la vie maintenant.
Pour ce qui est des études en France, espérons qu'on arrête un jour de laisser végéter les étudiants pendant des années dans les filières poubelles.
Je n'y crois pas vraiment mais bon, on peut rêver d'un monde meilleur

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.