Etudiant immolé à Lyon : Anas a pu quitter l’hôpital

Etudiant immolé à Lyon : Anas a pu quitter l’hôpital
Les amis d'Anas avaient manifesté aux côtés de nombreux étudiants devant le Crous - LyonMag

Les progrès d’Anas sont de plus en plus encourageants.

Sorti du coma pendant le confinement, l’étudiant lyonnais est aujourd’hui sorti de l’hôpital. Ce sont ses proches, à travers la page Facebook "Soutenons Anas et sa famille" qui le révèle ce dimanche soir.
Très grièvement brûlé lors de son immolation le 8 novembre dernier devant le Crous du 7e arrondissement de Lyon, le jeune homme va désormais entreprendre sa rééducation.
"C’est une très bonne nouvelle et une étape importante dans son parcours de guérison", se félicite son entourage.

"Au cours de ses longues journées, Anas a bien lu tous les mails et toutes les lettres qui ont pu lui être envoyées, et les a fortement appréciées. Il vous remercie tous et toutes d’ailleurs pour toutes vos attentions et tous vos mots bienveillants. Si vous souhaitez toujours lui transmettre une lettre, l'adresse postale a donc désormais changé. Pour lui écrire, contactez la page en message privé afin que nous puissions vous transmettre l’adresse du centre de rééducation", précise la page Facebook.

Pour rappel, le geste désespéré d’Anas, en situation précaire, avait initié un mouvement étudiant dans toute la France pour venir en aide aux nombreux jeunes isolés.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
le biggeur le 16/06/2020 à 07:21

COURAGE je suis de tout coeur avec vous

Signaler Répondre

avatar
:) le 15/06/2020 à 19:42
les frais medicaux a écrit le 15/06/2020 à 10h18

C est pour qui c est pour nous

Tu remarqueras que c'est le principe du contrat social. Les valides doivent être solidaires de ceux qui sont dans la détresse.

Signaler Répondre

avatar
les frais medicaux le 15/06/2020 à 10:18

C est pour qui c est pour nous

Signaler Répondre

avatar
T'as les boules? le 15/06/2020 à 08:37
QUOI ? a écrit le 15/06/2020 à 08h12

Certains lecteurs de lyon mag en rajoute !Arrêtez donc vos fausses impressions,ça se voit trop

Comme quoi certains lecteurs peuvent voter RN (et c'est leur liberté démocratique) et avoir tout de même un peu de cœur ;)

Les personnes non humaines sont peut-être celles qui cautionnent l'agression d'un policier seul contre 10 personnes armées, alors que ce même policier est avec sa femme

Signaler Répondre

avatar
Avenir le 15/06/2020 à 08:35

Je salue la volonté de tous les étudiants de milieux modestes qui s’engagent sur la voie d’études supérieures en dépit des embûches !

Ne vous laissez pas démoraliser par les gens qui tentent de vous écarter de vos aspirations. Serez-vous les coudes, et tenez bon. Oui, ce sera plus difficile pour vous qui n’avez pas pôpa môman pour payer vos factures, mais surtout ne vous isolez pas.

Signaler Répondre

avatar
QUOI ? le 15/06/2020 à 08:12

Certains lecteurs de lyon mag en rajoute !Arrêtez donc vos fausses impressions,ça se voit trop

Signaler Répondre

avatar
Injustice le 15/06/2020 à 02:02

Courage à ce jeune homme ainsi qu à la famille....les amis... et je te souhaite une bonne rééducation ainsi que le moins de séquelles possible

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 15/06/2020 à 00:35
Estime a écrit le 14/06/2020 à 22h46

Je lui souhaite le moins possible de séquelles fonctionnelles, esthétiques et psychologiques.

Je lui souhaite de pouvoir envisager l’avenir avec moins de désespoir, et de trouver sa voie.

Courage à toi Anas, ainsi qu’à tes proches. Un jour, tout cela sera derrière vous !

Toute ma considération pour les riverains qui sont intervenus, et pour le travail des soignants.

En souhaitant que l’université reste un lieu humain, et plus généralement que cesse un jour la reproduction des privilèges / handicaps socio-économiques dans les conditions d’accès au savoir et aux diplômes, quelles que soient par ailleurs les aptitudes des uns et des autres.

Après ton passage, inutile de dire des choses aussi bienveillantes !
Tu as simplement tout dit !
Merci pour lui !

Signaler Répondre

avatar
Estime le 14/06/2020 à 22:46

Je lui souhaite le moins possible de séquelles fonctionnelles, esthétiques et psychologiques.

Je lui souhaite de pouvoir envisager l’avenir avec moins de désespoir, et de trouver sa voie.

Courage à toi Anas, ainsi qu’à tes proches. Un jour, tout cela sera derrière vous !

Toute ma considération pour les riverains qui sont intervenus, et pour le travail des soignants.

En souhaitant que l’université reste un lieu humain, et plus généralement que cesse un jour la reproduction des privilèges / handicaps socio-économiques dans les conditions d’accès au savoir et aux diplômes, quelles que soient par ailleurs les aptitudes des uns et des autres.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 14/06/2020 à 20:56

Très bonne nouvelle qu'il soit sorti de l'hôpital.
La page 1 se ferme et une autre s'ouvre et qui sera encore plus redoutable et bien plus longue.
La page 2 reste bien sa reconstruction entière ( physique, soins infirmiers, kiné , le moral, la psychologie, acceptation de son état physique, repousser sa culpabilité d'un acte désespéré.....)
En tout cas, il a tout mon soutien ainsi que la famille, les amis, étudiants, Professeurs et autres personnes qui l'ont soutenues .
Je lui souhaite une excellente convalescence.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.