Les adhérents du Parti Socialiste du Rhône en fuite

Les adhérents du Parti Socialiste du Rhône en fuite

Le Parti Socialiste voit son nombre d’adhérents diminuer de jour en jour. Beaucoup ne supportent plus la concurrence au sein du Parti et les débats en interne. Entre le 28 février et le 22 juin 2009, 1 812 démissions ont été enregistrées. Une période qui correspond au fiasco des élections européennes. Les divergences entre les socialistes étaient vraisemblablement trop fortes pour que les électeurs s'y retrouvent. Explications avec Lyon Mag.com.

A ce jour, au niveau national, le parti ne compterait pas plus de 203 000 adhérents. Mais parmi eux, plus de 40 000 seraient « inactifs ». En clair, plus d’un adhérent sur cinq ne soutient plus les différents rassemblements et ne verse plus de cotisations. Une radiation pure et simple est d’ailleurs envisagée le 28 août prochain si l’adhérent ne répond pas positivement aux courriers de rappel. Selon le quotidien Aujourd’hui en France, le Rhône compterait 4 000 adhérents inactifs. Une information que le Premier secrétaire PS du Rhône, Jacky Darne, dément. D’après lui, « ils seraient environ 20% à se désintéresser de la vie du parti, soit entre 700 et 1 000 membres. »

Mais Jacky Darne comprend l’inquiétude des membres du parti. Il reconnaît que les projets n’ont pas toujours été clairs, notamment sur les questions relatives à l’emploi et au logement. « Nous nous sommes trop souvent positionné contre le Gouvernement et n’avons pas assez dialogué », admet-il. « Il s’agit maintenant de tirer des leçons de nos échecs et de tenter de répondre aux besoins de la population ». Il espère ainsi que les élections régionales de 2010 seront le moyen de revenir sur le devant de la scène. Mais Jacky Darne avoue aussi que ce sera compliqué vu la situation économique des Français. « Certains adhérents peuvent avoir des problèmes financiers ou de santé. Plusieurs choses de la vie font qu’on peut ne plus militer pendant une certaine période ». Si le moral des troupes semble au plus bas, le responsable local, lui, ne se montre pas inquiet quant à l’avenir du PS. S’il se dit effectivement « déçu des résultats obtenus aux élections européennes », il ajoute : « Nous avons tout de même remporté les élections cantonales, régionales et départementales. Les Socialistes restent également à la tête de plusieurs grandes villes, notamment à Lyon ».
Pour remobiliser les troupes, un courrier a d’ailleurs été adressé ces dernières semaines aux fédérations départementales pour les inciter à reprendre contact avec les adhérents inactifs.

Marie Jolly

A noter : A Lyon, le Parti est arrivé loin derrière l’UMP (30,84%) et Europe Ecologie (23,70%), avec seulement 15,51% des voies

Tags :

ps

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jean le 04/09/2009 à 00:11

ca va pas être beau à l'université de rentrée du PS du Rhône qui se déroule à Rillieux la Pape (PS) ou les militants sont inexistants - ville voisine de Caluire - 'UMP Majorité Présidentielle gérée par Philippe Cochet... Si Darne peut réunir 300 personnes ce sera .. champomy.

Signaler Répondre

avatar
Amicale Lyonnaise le 18/07/2009 à 14:38

Maintenant que tout les postes de cabinet sont pourvus trois fois dans toutes les collectivités socialistes on pourra se demander quel est l'intérêt pour un socialiste de militer localement ?

Signaler Répondre

avatar
Kérozen le 09/07/2009 à 08:46

Gérard Collomb n'est pas vraiment un socialiste, il n'appartient pourtant pas à la droite. Disons qu'il a son style. Un style qui dérange, qui déplait au sein de la lourde bureaucratie du parti socialiste. Nous ne pouvons qu'être heureux en fait que ce Parti qui se paie la tête des électeurs depuis des années reçoivent enfin ce qu'il mérite : le désintérêt politique le plus prononcé. Et cela n'ira pas en s'améliorant. Merci pour l'info en tous les cas.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.