En marche… arrêt pour nommer le référent à la Métropole de Lyon

En marche… arrêt pour nommer le référent à la Métropole de Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Contrairement à ce que certains croyaient, le Bureau exécutif parisien du mouvement En Marche n’a pas fixé à son ordre du jour de lundi la nomination d’un référent pour la Métropole de Lyon.

Du coup, ni Ghislaine Torres, suppléante du député MoDem Cyrille Isaac-Sibille, ni Sarah Peillon, assistante parlementaire de Jean Louis Touraine, n’ont obtenu le poste qu’elles briguent toutes les deux.


Ce report signifie sans doute que le match va se poursuivre quelques temps. Sarah Peillon, carrément porte-parole de David Kimelfeld pendant la derrière campagne métropolitaine, avait d’abord réussi à fédérer sur son nom une majorité de référents ou animateurs des comités locaux du parti du présidentiel, puis les parlementaires du Rhône. Mais ces premiers succès avaient connu un brutal arrêt lors des discussions préparatoires du Bureau exécutif début novembre. En cause, peut-etre les rancœurs du clan Collomb à l’égard d'une proche de Kimelfeld et le soupçon d’une trop forte lyonnitude pour un poste de référent métropolitain.

Certains dans le camps Peillon voient aussi dans sa nomination avortée la main de la députée de l’Ain Olga Givernet qui serait intervenue par le biais de ses relais au bureau exécutif contre leur candidate. Ce que l’on conteste vigoureusement du côté d’Olga Givernet. "Pourquoi irait-elle dans cette galère ?", demande l'un de ses soutiens en vue de la campagne des régionales 2021. Par peur de voir une proche de David Kimelfeld, inquiétant possible candidat aux régionales pour Olga Givernet ? Mais l'ancien président de la Métropole de Lyon a dit plusieurs fois son désintérêt pour cette échéance électorale.

Au final le bureau exécutif d'En Marche se donne du temps pour choisir une référente métropolitaine qui pourrait être Ghislaine Torres, par ailleurs conseillère d’opposition à Sainte-Foy-lès-Lyon et ingénieure de formation, même si l’éventualité semble moins forte aujourd'hui.

@lemediapol

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Marie Gabrielle le 25/11/2020 à 08:35
Précisions a écrit le 24/11/2020 à 08h59

Au point où ils en sont la république e.macron..., heureusement que les élections régionales sont repoussées, ça leur laisse un petit répit avant de se prendre une nouvelle veste.
A moins qu'ils ne s'allient avec la droite comme au gouvernement actuel, et probablement aux prochaines présidentielles. La France ne va pas être belle à voir.

C'est déjà le cas, notre France n'est déjà plus belle à voir, les effets d'annonces sans résultats probants sont là. En même temps
Des années d'inaction et de manque de courage nous pète à la figure.

Signaler Répondre

avatar
Ressortons.... le 24/11/2020 à 13:21

...Caroline Collomb !..ambiance garantie...lyon fera à nouveau parler..succès immédiat..vas-y Caro..mdr !

Signaler Répondre

avatar
Vengeance le 24/11/2020 à 12:12
flics bus a écrit le 24/11/2020 à 11h49

Espérons que les responsables de cette secte , seront punis , pour avoir délabré la France !

Il suffit de ne jamais oublier. Lrem a détruit la France et à créé la Démoncratie !

Signaler Répondre

avatar
picrate le 24/11/2020 à 11:55
flics bus a écrit le 24/11/2020 à 11h49

Espérons que les responsables de cette secte , seront punis , pour avoir délabré la France !

la caste politique te répondra qu ils seront sanctionnés par les urnes

tu parles d'une justice

Signaler Répondre

avatar
flics bus le 24/11/2020 à 11:49
Vengeance a écrit le 24/11/2020 à 11h10

En marche retournera dans le néant, il ne faudra pas oublier tous ces cadres lrem, ne jamais les oublier !

Espérons que les responsables de cette secte , seront punis , pour avoir délabré la France !

Signaler Répondre

avatar
Jo le 24/11/2020 à 11:24

Et pourquoi ne parle-ton que de ces 2 options féminines ? il y a encore d'autres candidats à cette nomination de référent !
Et même si ce sont des hommes, ce n'est quand même pas devenu une honte d'être un homme en pôlitique ?

Signaler Répondre

avatar
Vengeance le 24/11/2020 à 11:10

En marche retournera dans le néant, il ne faudra pas oublier tous ces cadres lrem, ne jamais les oublier !

Signaler Répondre

avatar
théâtre politique le 24/11/2020 à 10:59

Toutes ces antagonismes et rivalités politiques sont nauséabonds.
Un parti politique doit être un outil et non une fin en soi.

Des personnes qui ont un profil et une ligne politique différents et opposés se réclament d" En Marche".

Lors des dernières élections, la plupart des courants et personnes qui revendiquent le leadership "d'En Marche" se sont écharpés, voire insultés au point de faire élire ici ou là des Verts sectaires et dogmatiques.

Si on ajoute à ce halo d'opacité, des élus soit de droite soit de gauche ou d'un Centre indéfinissable qui par opportunisme se sont alliés soit à Collomb soit à Kimelfeld , on est en droit aujourd'hui de se demander ce que représente un "Marcheur" sur notre Métropole.

Les lyonnais sont fatigués du théâtre politique et de l'opportunisme électoral permanent des " élites" qui sont censées les représenter.

Signaler Répondre

avatar
Oullins69600 le 24/11/2020 à 10:23

Peut être que F.N. BUFFET a la solution... il a peut être un mec à refiler à ses alliés des dernières élections de la métropole !!
Il parait qu'il y a un tas de frustré à la suite des sénatoriales.

Signaler Répondre

avatar
osef le 24/11/2020 à 09:55

LREM, Modem.. on ne sait pas trop a qui on a a faire

une chose est certaine: c est la chasse aux mandats!!!! que LREM désigne son gourou locale, mais n oublions jamais ces alliances étranges, dénuée de convictions politiques... 2022 sera vite la, et nous ne pouvons pas nous permettre un "duel" mâcon/lePen

Signaler Répondre

avatar
Rigolons,ça fait du bien le 24/11/2020 à 09:54

LREM en manque de voix pour mai 2022 ! Que va faire manue l'embrouille ?

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 24/11/2020 à 09:51

On ne peut demander au Bureau exécutif de nommer "la porte-parole d'un candidat dissident". C'est maladroit de la part des députés qui ont soutenu celle-ci, de paralyser ainsi le mouvement dans la Métropole....

Signaler Répondre

avatar
Lululabue le 24/11/2020 à 09:50

Mme TORRES effectivement, on ne la connaît que trop bien à Ste foy les lyon !! d'ailleurs certains ont voté pour elles aux dernières municipales, avant qu'elle ne démissionne, considérant qu'être dans l'opposition n'était pas à sa hauteur

le melon passe plus les portes !!

Signaler Répondre

avatar
bien sûr le 24/11/2020 à 09:30
kikou a écrit le 24/11/2020 à 08h40

Si seulement le mouvement " d'en Marche " oubliait de nommer un représentant .... cela ne serait pas une grosse perte, et surtout pas élire Mme TORRES, nous la connaissons que trop bien à St Foy lès Lyon

ou le com de l'ado mytho !

Signaler Répondre

avatar
Muslim le 24/11/2020 à 09:17

avatar
Précisions le 24/11/2020 à 08:59

Au point où ils en sont la république e.macron..., heureusement que les élections régionales sont repoussées, ça leur laisse un petit répit avant de se prendre une nouvelle veste.
A moins qu'ils ne s'allient avec la droite comme au gouvernement actuel, et probablement aux prochaines présidentielles. La France ne va pas être belle à voir.

Signaler Répondre

avatar
MDR le 24/11/2020 à 08:50

Mettez un bobo ,!!!!

Signaler Répondre

avatar
kikou le 24/11/2020 à 08:40

Si seulement le mouvement " d'en Marche " oubliait de nommer un représentant .... cela ne serait pas une grosse perte, et surtout pas élire Mme TORRES, nous la connaissons que trop bien à St Foy lès Lyon

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.