Julien Poncet (Comédie Odéon) : "L’aide de la Ville de Lyon va ruisseler sur de nombreux artistes lyonnais"

Julien Poncet, directeur de la Comédie Odéon, est l’invité ce mardi de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Julien Poncet (Comédie Odéon) : "L’aide de la Ville de Lyon va ruisseler sur de nombreux artistes lyonnais"
Julien Poncet - LyonMag

Jeudi dernier, le conseil municipal de Lyon votait une première salve d’aides au monde culturel frappé par la crise sanitaire, créant la polémique. La Comédie Odéon ne fait pas exception, et a obtenu 120 000 euros, soit la plus grosse subvention accordée.

"Je n’ai rien fait de particulier, si ce n’est remplir un dossier argumenté, comme tout le monde. On y a décrit toute notre activité, et notamment le fait que nous sommes un gros employeur d’artistes intermittents lyonnais avec plus de 2800 cachets d’artistes par an. Je pense que c’est l’argument massue qui a compté", explique le directeur Julien Poncet.

"Tout additionné, nous avons perdu beaucoup plus que ce soutien de la Ville de Lyon. Néanmoins, ce soutien est vraiment le bienvenu, (…) il va ruisseler sur de nombreux artistes lyonnais", poursuit-il.

Julien Poncet attend beaucoup des annonces gouvernementales à venir. Car il n’a "aucune garantie" de pouvoir ouvrir la Comédie Odéon pour les fêtes de fin d’année, période phare : "Pour tous les théâtres, la recette du 31 décembre représente 5 à 10% de notre chiffre d’affaires annuel".

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com.

39 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
La der des der le 28/11/2020 à 17:10
Soyons sérieux a écrit le 27/11/2020 à 15h42

On voit bien qu'il se sent pas très à l'aise pour justifier le fait d'avoir touché la plus grosse enveloppe de ces aides ... L'argument du nombre de cachets pour des artistes du territoire est complètement bidon et ne passe qu'auprès des personnes qui ne connaissent pas ce milieu. Quand en plus on voit les comptes de ce théâtre on se demande vraiment la raison de ce cadeau.

Pas évident d'être envoyé au casse pipe par la mairie pour tenter d'éteindre l'incendie.

Signaler Répondre

avatar
Gonne le 28/11/2020 à 05:06
Les maîtres du ruisseau vont s'empresser de construire des digues pour irriguer LEURS champs, c'est couru d'avance ! a écrit le 25/11/2020 à 10h29

Ahhh, la fameuse théorie du "ruissellement"!! (on ne se demande pas quelles sont ses affinités politiques..)

Résumons cette théorie conceptualisée pour justifier l'accaparement des richesses.. par les plus riches : Un gâteau à se partager.. les "riches" (investisseurs, actionnaires, etc) ont de belles parts, les "pauvres" (ouvriers, employés, etc) ont les miettes... Et donc, selon cette théorie, PLUS on donnera de grosses parts aux "riches",... PLUS ils feront tomber de miettes au sol, pour les grouillots... d'où l'intérêt, toujours selon cette théorie, d'en donner toujours plus à ceux qui n'en ont pas besoin.

Ils sont forts Hein !?, les mecs de HEC. De SupDeCo, futurs banquiers d'affaires (comme Manu le mégalo) ou lobbyistes.. Ils mettent au point des concepts ultra-libéraux visant à faire prendre des vessies pour des lanternes avec comme seuls outils le sophisme et la comm !
Balaises !! Dommage qu'ils ne voient pas les dégâts et conséquences de leur appétit sans limites, trop occupés qu'ils sont à se gaver en listant toutes "les bonnes raisons" qu'ils ont de le faire...

Aux dernières nouvelles vos "riches" actionnaires du CAC40 n'ont pas perçu le loyer de l'argent (aka dividendes) néanmoins les dirigeants du CAC40 ont augmenté leur rémunération fixe pour parer à l'effondrement de la bourse de Paris (cf. confinement) qui a coupé leur rémunération variable de "performance" comptant pour 50 % de leur rémunération globale.

Pendant ce temps la gauche caviar continue de percevoir sa garantie des loyers...

Signaler Répondre

avatar
Soyons sérieux le 27/11/2020 à 15:42

On voit bien qu'il se sent pas très à l'aise pour justifier le fait d'avoir touché la plus grosse enveloppe de ces aides ... L'argument du nombre de cachets pour des artistes du territoire est complètement bidon et ne passe qu'auprès des personnes qui ne connaissent pas ce milieu. Quand en plus on voit les comptes de ce théâtre on se demande vraiment la raison de ce cadeau.

Signaler Répondre

avatar
Sciences occultes le 26/11/2020 à 15:02

Pourquoi aider une société qui était déjà en grand difficulté et même en situation de dépôt de bilan avant même que la crise du covid vienne l'enfoncer un peu plus ? Évidemment que cette décision est incompréhensible !

Soit ceux qui l'ont décidé sont des incompétents soit il y a des raisons bien plus occultes (renvoies d'ascenseur, clientélisme, ...). Sauf à penser qu'il y a de vraies bonnes raisons, mais vu qu'on nous les explique pas, difficile à croire. Si il y a eu des fautes, des erreurs de jugement ou encore pire, des magouilles, les responsables doivent être remplacés !

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 26/11/2020 à 12:32
Bankrupt.france a écrit le 24/11/2020 à 14h59

Et dire que je m'inquiète quand je suis à découvert de quelques centaines d'euros à la banque ! Possible que l'État m'aide aussi pour la mauvaise gestion de mes finances ?

pour le cinema d art et d essai" le zola" à villeurbanne,c etait pareil!!
quand y avait deficit ,c est le maire qui faisait "la soudure"!!
et la dirlo etait toute contente d etre à l equilibre!!souriante sur viva villeurbanne!!quotidien propagandiste masturbatoire d auto satisfaction!!
si j avais gere ma boutique comme çà ,j aurais fini en cabane..!!c est dire......
mais c est de la KKKKulture!!on peut pas comprendre camarades!!on est trop cons.......c est eux "qui y disent"....
alors ,chhhhuuuut........

Signaler Répondre

avatar
hydrazine le 26/11/2020 à 09:39
Les maîtres du ruisseau vont s'empresser de construire des digues pour irriguer LEURS champs, c'est couru d'avance ! a écrit le 25/11/2020 à 10h29

Ahhh, la fameuse théorie du "ruissellement"!! (on ne se demande pas quelles sont ses affinités politiques..)

Résumons cette théorie conceptualisée pour justifier l'accaparement des richesses.. par les plus riches : Un gâteau à se partager.. les "riches" (investisseurs, actionnaires, etc) ont de belles parts, les "pauvres" (ouvriers, employés, etc) ont les miettes... Et donc, selon cette théorie, PLUS on donnera de grosses parts aux "riches",... PLUS ils feront tomber de miettes au sol, pour les grouillots... d'où l'intérêt, toujours selon cette théorie, d'en donner toujours plus à ceux qui n'en ont pas besoin.

Ils sont forts Hein !?, les mecs de HEC. De SupDeCo, futurs banquiers d'affaires (comme Manu le mégalo) ou lobbyistes.. Ils mettent au point des concepts ultra-libéraux visant à faire prendre des vessies pour des lanternes avec comme seuls outils le sophisme et la comm !
Balaises !! Dommage qu'ils ne voient pas les dégâts et conséquences de leur appétit sans limites, trop occupés qu'ils sont à se gaver en listant toutes "les bonnes raisons" qu'ils ont de le faire...

j approuve tout à fait l argument!!la demonstration!!brillante!!
tres bien développée,elegance du style!!bravo!!
en plus çà me parait tout à fait vrai!!pertinent!!20 sur 20!!
j aurais pas fait mieux!!......mais je me demande vraiment si .........on arrivera à etre communistes??(meme un peu?dejà qu on n a jamais pu etre "socialistes!! faut dire qu avec les toccards qu on a elus depuis 40 piges....qu etaient surtout socialos pour eux!!) sans supprimer les 7 péchés capitaux......tout au moins la cupidite!!.......
je serais plus indulgent quant à la luxure,hi,hi,hi:c est du domaine du privé......chacun fait ce qu il lui plait de son trou de balle....tout en respectant son prochain!!(et sa "prochaine".....)

Signaler Répondre

avatar
Qui lui à écrit son texte? le 25/11/2020 à 17:03

C'est fou, sur la vidéo, on a l'impression que le mec lui-même n'est pas convaincu parce qu'il raconte...

Signaler Répondre

avatar
Les maîtres du ruisseau vont s'empresser de construire des digues pour irriguer LEURS champs, c'est couru d'avance ! le 25/11/2020 à 10:29

Ahhh, la fameuse théorie du "ruissellement"!! (on ne se demande pas quelles sont ses affinités politiques..)

Résumons cette théorie conceptualisée pour justifier l'accaparement des richesses.. par les plus riches : Un gâteau à se partager.. les "riches" (investisseurs, actionnaires, etc) ont de belles parts, les "pauvres" (ouvriers, employés, etc) ont les miettes... Et donc, selon cette théorie, PLUS on donnera de grosses parts aux "riches",... PLUS ils feront tomber de miettes au sol, pour les grouillots... d'où l'intérêt, toujours selon cette théorie, d'en donner toujours plus à ceux qui n'en ont pas besoin.

Ils sont forts Hein !?, les mecs de HEC. De SupDeCo, futurs banquiers d'affaires (comme Manu le mégalo) ou lobbyistes.. Ils mettent au point des concepts ultra-libéraux visant à faire prendre des vessies pour des lanternes avec comme seuls outils le sophisme et la comm !
Balaises !! Dommage qu'ils ne voient pas les dégâts et conséquences de leur appétit sans limites, trop occupés qu'ils sont à se gaver en listant toutes "les bonnes raisons" qu'ils ont de le faire...

Signaler Répondre

avatar
Cancandiraton le 25/11/2020 à 06:43

Espérons que tout cet argent ne finira pas dans le ruisseau..

Signaler Répondre

avatar
Gonne le 25/11/2020 à 02:13

Le ruissellement pour les permanents du chômage, qu'en pense l'Unedic?

Signaler Répondre

avatar
Démineur le 24/11/2020 à 21:12
En direct de la mairie a écrit le 24/11/2020 à 13h51

Ah ça y est, l'opération déminage est lancée dans les médias :o)

Pour le moment, ça rame plus que ça ne démine :o))

Signaler Répondre

avatar
Henri G le 24/11/2020 à 19:11

La France, l'autre pays communiste où presque l'ensemble de l'économie est sous perfusion publique.
De fait, les salariés deviennent de fait des sortes de fonctionnaires qui vivent avec le versement d'argent public...

Signaler Répondre

avatar
Karl le 24/11/2020 à 18:09

Si on suit la logique de gestion économique des politiques, il n'est pas étonnant qu'ils trouvent son activité rentable... Personnellement je connais des personnes se faisant du soucis pour leurs affaires et ils sont plus marqués physiquement que ce monsieur. Le soucis a des effets dévastateurs, visiblement cette personne savait et sait qu'elle n'a aucuns soucis à se faire...

Signaler Répondre

avatar
VIVIlyon le 24/11/2020 à 17:53

On dirait un de mes anciens élèves de primaire qui avait volé le goûter d'un autre et qui avait bien du mal à se défendre. Je ne sais pas si on l'a envoyé au front ou si il est venu de lui même mais le pauvre ... a touché la plus grosse subvention.

Signaler Répondre

avatar
A SONIA et A KULTUR le 24/11/2020 à 17:07

Je suis à 1000% d’accord avec vous ! STOP cette gabegie !!!

Signaler Répondre

avatar
Pigiste à 100 000 euros le 24/11/2020 à 16:44

C'est pas le Petit Bulletin qui va dire le contraire!

Signaler Répondre

avatar
le vert dans le fruit le 24/11/2020 à 16:22

Ne pas confondre avec Culturisme ...!!

Signaler Répondre

avatar
Bof le 24/11/2020 à 16:18
En direct de la mairie a écrit le 24/11/2020 à 13h51

Ah ça y est, l'opération déminage est lancée dans les médias :o)

Mouais, j'espère qu'ils vont trouver des arguments plus convaincants.

Signaler Répondre

avatar
Le ruissèlement existe le 24/11/2020 à 15:35

depuis longtemps ! Demandez à mes chaussures, quand je suis pris d'une envie légère et pressante sur le bord du chemin ....

Signaler Répondre

avatar
yala le 24/11/2020 à 15:33

le coup du ruissellement, on nous l a deja fait!
resultat : ca n a profité a personne, si ce n est une infime partie de notables

Signaler Répondre

avatar
Bankrupt.france le 24/11/2020 à 14:59
Bankrupt.lyon a écrit le 24/11/2020 à 14h24

Résultats net des 4 derniers bilans consultables de ce théâtre plein d'avenir:

-30-09-2019 : -119000e
-30-09_2018 : -608400e
-30-09-2017 : -380500e
-30-09-2016 : -225200e

Effectivement cette société était en parfaite santé financière avant la période covid et rentre parfaitement dans les critères pour être aidée !

Et dire que je m'inquiète quand je suis à découvert de quelques centaines d'euros à la banque ! Possible que l'État m'aide aussi pour la mauvaise gestion de mes finances ?

Signaler Répondre

avatar
Beurk le 24/11/2020 à 14:52

Le ruissellement si cher a macron...

Une fumisterie de plus, pour tenter de faire passer cette inacceptable gabegie d'argent public, sur fond de copinage !!!

Merci aux 80% d'abstentionnistes !!!!

Signaler Répondre

avatar
pompier de service le 24/11/2020 à 14:50

2800 cachets d’artistes Lyonnais par an ! Ll nous prendrait pas pour des jambons ce monsieur ? 2800 cachets d’intermittents (artistes et techniciens) possible mais pas uniquement issus du territoire lyonnais. À son attitude devant la caméra et notamment sa jambe qui a du mal à rester en place, on le sent quand même pas très à l’aise pour justifier le fait d’avoir touché la plus grosse enveloppe de ces aides culturelles ! Si le but était de déminer une partie des polémiques, c’est raté et c’est même l’effet contraire.

Signaler Répondre

avatar
Merci !! le 24/11/2020 à 14:46
Service après-vente a écrit le 24/11/2020 à 13h13

Société par Actions Simplifiée (SAS) Théâtre de L’Odéon (sources officielles société.com):

-Capitaux propres au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : -1552700e (oui, des fonds propres négatifs de plus de 1,5 Millions)
-Dettes au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : 2682500e (oui, des dettes de plus de 2,6 Millions)

La ville de Lyon lors de la création de ce fonds d’urgence annonçait clairement les critères d’acceptation (source Lyon.fr, site officiel de la ville de Lyon) :

« Ce fonds n’a cependant pas vocation à soutenir les structures qui seraient en situation de déficits structurels antérieurs à la crise du covid 19. Sur la base de pièces justificatives, des acteurs du secteur qui bénéficieront de l’aide devront rendre compte de son utilisation pour des difficultés liées à l’impact de la crise sanitaire sur leur économie. »

Tout va bien, pas polémique inutile !

Merci pour votre partage d'informations.

Dommage, vraiment dommage que ce travail n'ai pas été fait, par celles et ceux qui ont une carte pro de journalistes !!!

Une fois encore, les reluiseurs du pouvoir en place, montrent leur zèle a ne pas informer pour mieux manipuler la populasse !!

Signaler Répondre

avatar
ma foi... le 24/11/2020 à 14:38
et en pratique??? a écrit le 24/11/2020 à 14h08

encore et toujours cette fameuse "théorie" du ruissellement???

Les gens le gobent sans problème, alors pourquoi ne pas l'utiliser à toutes les sauces ?....

Gosier un peu sec peut-être ?...

Signaler Répondre

avatar
Bankrupt.lyon le 24/11/2020 à 14:24
Game over, try again a écrit le 24/11/2020 à 13h53

Confondre les notions de dette et de déficit, cela revient à ne pas faire la différence entre un stock et un flux.

Résultats net des 4 derniers bilans consultables de ce théâtre plein d'avenir:

-30-09-2019 : -119000e
-30-09_2018 : -608400e
-30-09-2017 : -380500e
-30-09-2016 : -225200e

Effectivement cette société était en parfaite santé financière avant la période covid et rentre parfaitement dans les critères pour être aidée !

Signaler Répondre

avatar
Expert pas comptable le 24/11/2020 à 14:15
Game over, try again a écrit le 24/11/2020 à 13h53

Confondre les notions de dette et de déficit, cela revient à ne pas faire la différence entre un stock et un flux.

Vous savez lire un bilan simplifié ? à priori non ... aucun doute sur les pertes chaque années de cette entreprise ! Jetez un oeil sur société.com, les chiffres sont clairs et nets !

Signaler Répondre

avatar
Service après-vente le 24/11/2020 à 14:12
Ah le beau guignol que voilà ! a écrit le 24/11/2020 à 14h03

Confondre les notions de fonds propres et de déficit comme vous le faites, heu comment dire... non... Next

Faut toujours qu'il en est qui vienne chercher la petite bête pour exister.
Mais même la petite bête se retourne toujours contre eux les renvoyant à leur misérable vie.

Signaler Répondre

avatar
et en pratique??? le 24/11/2020 à 14:08

encore et toujours cette fameuse "théorie" du ruissellement???

Signaler Répondre

avatar
Ah le beau guignol que voilà ! le 24/11/2020 à 14:03
Game over, try again a écrit le 24/11/2020 à 13h53

Confondre les notions de dette et de déficit, cela revient à ne pas faire la différence entre un stock et un flux.

Confondre les notions de fonds propres et de déficit comme vous le faites, heu comment dire... non... Next

Signaler Répondre

avatar
Kulture le 24/11/2020 à 14:01
Service après-vente a écrit le 24/11/2020 à 13h13

Société par Actions Simplifiée (SAS) Théâtre de L’Odéon (sources officielles société.com):

-Capitaux propres au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : -1552700e (oui, des fonds propres négatifs de plus de 1,5 Millions)
-Dettes au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : 2682500e (oui, des dettes de plus de 2,6 Millions)

La ville de Lyon lors de la création de ce fonds d’urgence annonçait clairement les critères d’acceptation (source Lyon.fr, site officiel de la ville de Lyon) :

« Ce fonds n’a cependant pas vocation à soutenir les structures qui seraient en situation de déficits structurels antérieurs à la crise du covid 19. Sur la base de pièces justificatives, des acteurs du secteur qui bénéficieront de l’aide devront rendre compte de son utilisation pour des difficultés liées à l’impact de la crise sanitaire sur leur économie. »

Tout va bien, pas polémique inutile !

La culture en France coûte plusieurs milliards à la Collectivité.
Ces milliards ruissellent effectivement sur les petites mains de la culture mais coulent à flots sur les nantis de la culture.
Il faut réformer, et vite, la Culture en France.

Signaler Répondre

avatar
la voix de son maitre le 24/11/2020 à 14:01
En direct de la mairie a écrit le 24/11/2020 à 13h51

Ah ça y est, l'opération déminage est lancée dans les médias :o)

Bientôt sur Radio Nova, une interview sans concession de NPG! Hahaha!!!

Signaler Répondre

avatar
Game over, try again le 24/11/2020 à 13:53
Service après-vente a écrit le 24/11/2020 à 13h13

Société par Actions Simplifiée (SAS) Théâtre de L’Odéon (sources officielles société.com):

-Capitaux propres au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : -1552700e (oui, des fonds propres négatifs de plus de 1,5 Millions)
-Dettes au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : 2682500e (oui, des dettes de plus de 2,6 Millions)

La ville de Lyon lors de la création de ce fonds d’urgence annonçait clairement les critères d’acceptation (source Lyon.fr, site officiel de la ville de Lyon) :

« Ce fonds n’a cependant pas vocation à soutenir les structures qui seraient en situation de déficits structurels antérieurs à la crise du covid 19. Sur la base de pièces justificatives, des acteurs du secteur qui bénéficieront de l’aide devront rendre compte de son utilisation pour des difficultés liées à l’impact de la crise sanitaire sur leur économie. »

Tout va bien, pas polémique inutile !

Confondre les notions de dette et de déficit, cela revient à ne pas faire la différence entre un stock et un flux.

Signaler Répondre

avatar
En direct de la mairie le 24/11/2020 à 13:51

Ah ça y est, l'opération déminage est lancée dans les médias :o)

Signaler Répondre

avatar
Service après-vente le 24/11/2020 à 13:13

Société par Actions Simplifiée (SAS) Théâtre de L’Odéon (sources officielles société.com):

-Capitaux propres au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : -1552700e (oui, des fonds propres négatifs de plus de 1,5 Millions)
-Dettes au 30/09/19 (avant la crise du Covid) : 2682500e (oui, des dettes de plus de 2,6 Millions)

La ville de Lyon lors de la création de ce fonds d’urgence annonçait clairement les critères d’acceptation (source Lyon.fr, site officiel de la ville de Lyon) :

« Ce fonds n’a cependant pas vocation à soutenir les structures qui seraient en situation de déficits structurels antérieurs à la crise du covid 19. Sur la base de pièces justificatives, des acteurs du secteur qui bénéficieront de l’aide devront rendre compte de son utilisation pour des difficultés liées à l’impact de la crise sanitaire sur leur économie. »

Tout va bien, pas polémique inutile !

Signaler Répondre

avatar
lagoya le 24/11/2020 à 13:09

"C'est guignol, c'est guignol
qui cogne les gendarmes
avec son compagnon gnaffron
C'est guignol, c'est guignol
qui encaisse le pognon ! lol

Signaler Répondre

avatar
C'te blague le 24/11/2020 à 12:54

Ça à déjà été fait le coup du ruissellement hahaha !

Signaler Répondre

avatar
Sonia le 24/11/2020 à 12:34

Le milieu culturel vit déjà quasi exclusivement de l'argent public en temps normal.
Il est scandaleux que ce milieu obtienne encore d'avantage d'argent public que ce qu'il a.

Signaler Répondre

avatar
Carlos le 24/11/2020 à 12:26

Et allons y ! l’argent du contribuable lyonnais a bon dos

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.