Lyon : l’école Lévi-Strauss fermera bien définitivement ses portes cet été

Lyon : l’école Lévi-Strauss fermera bien définitivement ses portes cet été
L'école Lévi-Strauss - DR

La crainte des parents et le silence de la mairie de Lyon étaient donc bien les annonciateurs d’une fermeture de l’école Lévi-Strauss.

L’établissement atypique du 1er arrondissement, situé rue Paul Chenavard, terminera l’année scolaire 2020-2021 et ne rouvrira pas en septembre prochain. L’annonce a été officialisée ce jeudi soir en clôture du conseil municipal.

A la demande répétée de Jean-Michel Duvernois, élu du 6e, Grégory Doucet a bien été obligé de répondre. Ou plutôt de laisser son adjointe à l’Education Stéphanie Léger confirmer la fermeture de l’école Lévi-Strauss. Pour la justifier, elle a rappelé que les effectifs du secteur du 1er (Lévi-Strauss, Doisneau, Lamartine et Michel-Servet) avaient diminué de plus de 20% entre 2010 et 2020. De ce fait, l’Education Nationale envisageait la fermeture de 3 à 6 classes pour la rentrée prochaine. Les prévisions d’inscriptions à l’école Lévi-Strauss laissaient à penser à la Ville qu’il n’aurait subsisté qu’une seule classe avec un unique enseignant-directeur en 2021-2022. La solution proposée par les parents d’élèves de modifier le périmètre scolaire daté de 2019 aurait eu selon Stéphanie Léger "peu d’impact sur la rentrée prochaine à l’école Lévi-Strauss. A l’inverse, cette évolution du périmètre impactera à terme les groupes scolaires voisins".

La Ville aurait fait plusieurs propositions à l’Education nationale, comme la fusion de Lévi-Strauss avec Doisneau ou la transformation de Lévi-Strauss en école inclusive. Toutes les pistes ont été rejetées.

Voilà un nouveau point de tension dans la majorité de Grégory Doucet. L’ancienne maire du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert, aujourd’hui adjointe à la Culture, a toujours martelé son désir de voir l’école rester ouverte. Des élus de son groupe Lyon en Commun n’ont pas tardé à réagir. Dans un communiqué de presse commun, Alexandre Chevalier et David Souvestre ont dénoncé cette décision. Ils y voient un "mauvais signal pour les habitants de l'arrondissement. Elle signifie qu’un service scolaire public n’est pas essentiel ; que les familles ne sont pas prioritaires et que les enfants sont considérés comme des variables d’ajustement". "Cette fermeture contribuera un peu plus à la détérioration sociale du quartier, ce que nous refusons", concluent les deux élus proches de NPG.

Grégory Doucet avait conclu la prise de parole de son adjointe en précisant qu'une rencontre sera proposée aux parents d'élèves de l'école Lévi-Strauss. Le maire, l'adjointe à l'Education ainsi que la nouvelle maire du 1er arrondissement Yasmine Bouagga y participeraient.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
jean miche duvernois le 30/01/2021 à 07:15

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.