Confinement à Lyon et en France : "la situation ne le justifie pas à ce jour"

Confinement à Lyon et en France : "la situation ne le justifie pas à ce jour"
photo d'illustration - Lyonmag.com

Comme attendu, aucune nouvelle restriction n'a été annoncée ce jeudi soir lors de la conférence de presse de Jean Castex.

Selon le premier ministre, l'heure n'est pas au reconfinement, car "la situation ne le justifie pas à ce jour" : "Un nouveau confinement ne peut s'envisager qu'en tout dernier recours. Je veux être clair, si nous y sommes contraints en cas de dégradation forte et rapide de la situation, nous n'hésiterions pas", a tout de même prévenu Jean Castex.

Le chef du gouvernement a appelé "à la mobilisation des Français" pour "tout mettre en œuvre pour l'éviter". Il a ainsi confirmé le maintien des mesures de restriction actuellement en vigueur. "Le moment n'est pas venu pour les alléger", a indiqué Jean Castex, faisant référence au couvre-feu à 18h, à la fermeture des frontières ou encore la fermeture des centres commerciaux.

A la veille du début des vacances scolaires pour l'Académie de Lyon, aucune consigne n'a été donnée concernant les déplacements inter-régionaux, qui restent donc autorisés à ce jour.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Abraracourcix le 06/02/2021 à 18:51

Je pense que nous avons toutes et tous remarqué qu'avant la crise sanitaire liée au Covid, Macron et son gouvernement avaient toujours à la bouche le :"j'assume, nous assumons" et depuis la catastrophique gestion, des masques, des tests, et aujourd'hui des vaccins, il ne parle plus de la France et des Français, mais de l'Europe. C'est son moyen de se défausser et de s'extraire de sa responsabilité pour le bilan désastreux à venir : les élections sont proches pour lui, et pour Merkel et son partis (elle ne se représente pas).

Signaler Répondre

avatar
Gestion inepte le 05/02/2021 à 04:19

Nous ferons d’ici quelques années le bilan humain et économique de cette gestion cynique. Le gouvernement français n’a jamais eu l’ambition de viser l’extinction. Pourquoi ?

Au regard des conséquences de la stratégie de la raquette trouée et du yoyo, du tunnel sans fin qu’elle nous impose, le discours politique sur la souffrance et la volonté de nous « préserver » est d’une hypocrisie sans nom.
Le gouvernement alimente lui-même les revendications et passages à l’acte individualistes, tout en jouant les Père fouettard. Et il se trouve des écervelés pour apporter de l’eau à son moulin tout en se croyant contestataires : ils ne font qu’adhérer à l’idéologie libérale qui elle-même est censée justifier cette stratégie au bilan catastrophique.

Le véritable combat pour la liberté et la vie passait par une mobilisation en faveur d’une politique sanitaire de l’extinction. Les grandes gueules pseudo contestataires et irresponsables nous ont fait louper ce coche. Désormais, tous les bords politiques manipulent cette rhétorique de la souffrance à des fins électoralistes, sans plus se soucier ni des malades et des morts, ni de l’hôpital public, ni même des conséquences économiques immédiates et à long terme.

La souffrance n’est pas près de prendre fin.

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 05/02/2021 à 02:34

Confinement...... Deconfinement..... Abaissement des horaires de 20 h à 18 H.....
distance de. 1. m à. 2 m. Résultat..... C est comme la bourse ça monte.... ça descend....
Ça remonte... Ça redescend..... Bref résultat zéro.... Nada.....

Signaler Répondre

avatar
Panduntur portae gloriams le 04/02/2021 à 18:34

Il ne sera jamais justifié.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.