Lyon : le cambrioleur déclenche le système d'alarme et se fait passer pour un policier

Lyon : le cambrioleur déclenche le système d'alarme et se fait passer pour un policier
photo d'illustration - Lyonmag.com

Cela faisait cinq mois qu'il était recherché pour cambriolage.

Un homme, âgé d'une trentaine d'années, doit être jugé en comparution immédiate ce mardi pour des faits de tentative de vol par effraction qui remontent au 15 décembre dernier. Cet individu s'était présenté devant un pavillon du 8e arrondissement et avait sonné au visiophone pour s'assurer que la maison était vide. Le suspect avait alors escaladé la clôture puis parvenait à entrer en fracturant la porte. Cela avait déclenché le système d'alarme mis en place par le propriétaire, qui pouvait s'adresser directement à l'intrus par le biais de son téléphone. Interrogé sur le motif de sa présence sur place, l'individu a dans un premier temps assuré être de la police, avant de prendre la fuite.

Il a finalement été identifié par les enquêteurs. Ce trentenaire, très défavorablement connu des services de police, était incarcéré à la maison d'arrêt de Villefranche. Il a reconnu les faits.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Il etait incarcéré a la prison de Villefranche ? le 04/05/2021 à 17:16

Mais la prison ne lui a pas plus alors il a cassé la porte.
Apres , il est passé devant un pavillon mais celui ci ne lui a pas plu alors il a cassé la porte .
Monsieur le juge soyez clément : Plusieurs employeurs veulent l'embaucher : Fichet , Picard ,
La clé Villefranche , etc

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 04/05/2021 à 16:38

Il faut une île pour regrouper ce monde d'irréductibles

Signaler Répondre

avatar
Une question... le 04/05/2021 à 16:05

Puisque ce type, comme les millions de récidivistes, ne se sentent pas bien dès qu'ils sortent de prison en commettant délits, crimes a répétition, ne pourrait-on pas envisager de les enfermer a vie en prison ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.