Lyon : le Rooftop très gourmand de la Part-Dieu se dévoile – PHOTOS

Lyon : le Rooftop très gourmand de la Part-Dieu se dévoile – PHOTOS
Le Food Society ouvre ses portes ce jeudi - LyonMag

La seconde phase de l’extension du centre commercial s’apprête à livrer ses secrets.

Six mois après l’ouverture de "La Lanterne" et sa nouvelle galerie de près de 20 000 m2, la Part-Dieu va proposer à ses visiteurs une toute nouvelle expérience un étage plus haut.

Le Rooftop du centre commercial ouvre ses portes avec au bout la possibilité de se promener sur un toit terrasse végétalisé au niveau 3 ou encore de se divertir avec la nouvelle salle d’escalade HAPIK, ses murs de 8 mètres de haut en auto-assurage et son parcours accrobranche extérieur géant avec vue sur Fourvière.

Toujours côté loisirs, l’UGC Ciné Cité Part-Dieu déménage et va venir s’installer dans cette nouvelle extension devenant ainsi le plus grand cinéma de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 18 salles et 3100 fauteuils. L’ouverture est prévue pour le mois d’août.

Ce Rooftop va surtout permettre aux visiteurs de désormais se restaurer comme il se doit. "On avait une offre de restauration qui était très limitée à la Part-Dieu", reconnaît Jean-Philippe Pelou-Daniel, le directeur du centre.

L’espace baptisé "Les Tables" et installé sous une immense verrière de 4000 m2 doit permettre de résoudre ce problème avec par exemple les burgers de Big Fernand et BioBurger, le restaurant japonais Bentomania mais aussi Lobsta, L’Atelier Artisan Crêpier, Copper Branch sans oublier Athera, le restaurant éphémère de l’équipe d’Ephemera et sa plongée dans l’univers du film Avatar. Ce dernier a d’ailleurs enregistré 1300 réservations en seulement quelques heures et affiche complet jusqu’à début août.

"On passe de 5 à 25 restaurants avec en plus un immense Food Society, un nouvel endroit très tendance et très branché avec des animations en permanence", poursuit Jean-Philippe Pelou-Daniel. Ce nouveau Food Court mettra à l’honneur dès ce jeudi la cuisine lyonnaise à travers 10 kiosques de restauration. Une première dans un centre commercial en France, et où l’usage du plastique est proscrit.

Il sera notamment possible de manger les falafels de Taybé, les smashburgers de Blend, les baos et jiaozi de Lady Bao, les sandwichs à base de produits du terroir à l’épicerie-comptoir de La Mère Brazier. "Chacun pourra aller choisir sa cuisine et partager des repas divers et variés autour d’une table ensemble", résume Anne-Sophie Sancerre, directrice Générale Région Europe du Sud du groupe Unibail-Rodamco-Westfield.

"Nous ne sommes plus dans le centre commercial classique avec seulement une offre de commerces. On est dans un lieu de vie où les gens vont venir pour faire leurs courses mais aussi aller au restaurant, prendre un verre, avoir accès à la culture… Chaque Lyonnais doit pouvoir y trouver son compte", insiste-elle mettant en avant un centre commercial de la Part-Dieu désormais "aéré sur la ville" et non plus "une boîte avec des parkings".

"Les travaux sont presque finis !", se réjouit Anne-Sophie Sancerre. Des travaux d’extension et de rénovation qui auront coûté 400 millions d’euros.

A.D.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
John-6900 le 10/06/2021 à 12:39
lambdapasbete a écrit le 09/06/2021 à 18h46

Je voudrais pas faire comme les autres commentateurs dépressifs qui dénigrent H24 et sont ultra négatifs, ne trouvant que du mauvais partout et sur tous les sujets, mais ca va être drôlement jojo quand la racaille coutumière du centre commercial viendra prendre possession des lieux les soirs à partir de 17 , 18h...
A moins qu'il y ai un vrai service de sécurité... oups , pardon de "tranquillité apaisée sereine" comme l'impose la rhétorique EELV en vigueur jusqu'en mars 2026 :-)

Sa va être sympa avec l'accrobranche le ciné tout en haut ect les merdeux sa va voler

Signaler Répondre

avatar
T as lu l’article? le 10/06/2021 à 07:56
Quenelle a écrit le 09/06/2021 à 22h52

Malbouffe. Ya pas que la cuisine française.

Smash burger
Falafel
Baos
Bento
…..
A part les sandwich de la mère brasier (et encore), je ne vois pas de gastronomie/bistronie française

Signaler Répondre

avatar
Quenelle le 09/06/2021 à 22:52
C'est qui le patron ? a écrit le 09/06/2021 à 17h12

A table,la malbouffe de la PART DIEU arrive

Malbouffe. Ya pas que la cuisine française.

Signaler Répondre

avatar
Pourquoi ce nom? le 09/06/2021 à 22:25

« food society »….. y a pas plus debile comme nom?
Ça pu le délire de faux jeunes!!!!
A l heure où on cherche tous du réconfort local, ou le chauvinisme est branché, pourquoi ne pas utiliser des termes français?
Encore un truc de jeunes de 40-50ans

A part le nil qui est plus je naze, le concept est sympa…. Enfin, le « concept »…. Rien de bien nouveau, on connaît déjà bien les regroupements de restau!!!! Ça s appelle par exemple « rue merciere »….
Tant que ça peut donner à des restaurateurs ll’opportunité de bosser et de vivre de leur travail, ça le fait!!!!!
Mais le délire anglais…. Je pouffe de rire! Ça ne me donne pas confiance! J ai le sentiment d entrer dans une franchise made in usa

Signaler Répondre

avatar
El Globos le 09/06/2021 à 21:32

Sinon ça vous gênerait d'utiliser un peu moins de jargon anglais ?

Signaler Répondre

avatar
lambdapasbete le 09/06/2021 à 18:46

Je voudrais pas faire comme les autres commentateurs dépressifs qui dénigrent H24 et sont ultra négatifs, ne trouvant que du mauvais partout et sur tous les sujets, mais ca va être drôlement jojo quand la racaille coutumière du centre commercial viendra prendre possession des lieux les soirs à partir de 17 , 18h...
A moins qu'il y ai un vrai service de sécurité... oups , pardon de "tranquillité apaisée sereine" comme l'impose la rhétorique EELV en vigueur jusqu'en mars 2026 :-)

Signaler Répondre

avatar
Casserolet le 09/06/2021 à 18:25

Que de la daube en bouffe

Signaler Répondre

avatar
Albert1954 le 09/06/2021 à 17:44

Ils font leur taff ils font du fric on peut pas leur reprocher.
"Rooftop" "foodsociety" Plus c'est mielleux vegé-trans-neo-bio-blabla plus ça passe.
Alors on enrobe un maximum "c'est plus un centre commercial classique" alors qu'en fait , bon ..bah ...c'est exactement çà.
Ce me rappelle les inconnus et les 3 frères "j'ai une admiration pour les peintres là tu peut pas savoir, j'viens d'acheter des tableaux de jeunes artistes pas connus mais qui vont me rapporter un maximum de pognon."

Signaler Répondre

avatar
C'est qui le patron ? le 09/06/2021 à 17:12

A table,la malbouffe de la PART DIEU arrive

Signaler Répondre

avatar
TouchFond le 09/06/2021 à 15:09

Manger dans un supermarché dans une ambiance cantoche ...Lyon capitale de la gastronomie

Signaler Répondre

avatar
Base-Hare69 le 09/06/2021 à 14:54

Il aura fallu le départ de Collomb pour s'apercevoir que la Part-Dieu devenait le tombeau du bien-vivre commercial! Enfin, de quoi renouer avec des plaisirs partagés.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.