"Interpol n'est pas à vendre" : une tribune signée par plusieurs personnalités lyonnaises contre le général Al-Raisi

"Interpol n'est pas à vendre" : une tribune signée par plusieurs personnalités lyonnaises contre le général Al-Raisi
Ahmed Al Raisi - DR

La probable nomination du général émirati Nasser Ahmed Al-Raisi à la tête d'Interpol fait grincer les dents de beaucoup de décisionnaires, locaux ou internationaux. 

Plusieurs personnalités politiques lyonnaises ont publié une tribune à son encontre dans les colonnes du Monde ce vendredi.

On reproche en effet à l'actuel chef de la police des Emirats arabes unis les pratiques de son administration. Comme l'avait indiqué le député du Rhône Hubert Julien-Laferrière dans une lettre adressée au président de la République, plusieurs ONG accusent l'homme d'Etat d'être peu regardant sur les Droits de l'Homme et d'user de pratiques de torture envers les opposants du régime émirati.

Yves Blein (député LREM du Rhône), Bruno Bonnell (député LREM du Rhône), Cécile Cukierman (sénatrice PCF de la Loire), Jean-Luc Fugit (député LREM du Rhône), Hubert Julien-Laferrière (député écologiste du Rhône), David Kimelfeld (ex-président de la Métropole de Lyon) et François-Xavier Pénicaud (adjoint au maire de Bron) se sont donc associés pour affirmer que "Interpol n'est pas à vendre au plus offrant".

Dans cette tribune, il est notamment question du chèque versé par les Emirats arabes unis à l'institution policière peu avant la candidature d'Al-Raisi, la seule pour le moment. Pour les signataires, "la France, et singulièrement Lyon, ont le devoir de faire face à cette situation par une réponse qui ne souffre d'aucune ambiguïté".

Enfin, ils craignent que soit venu le temps du "chant du cygne" d'Interpol.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
nakba456 le 26/06/2021 à 22:23
Logique a écrit le 25/06/2021 à 20h37

Est-ce que le fait qu'il porte comme nom Al-Raisi sa ne serait pas sa le vrai problème pour eux?

Le problème principal est que le précèdent directeur a disparu en Chine et que sa femme a été mise sous protection policière !

Signaler Répondre

avatar
Lecteur. le 26/06/2021 à 08:37
kikou a écrit le 26/06/2021 à 08h03

Allo, Najat Vallot Belkacem il y a une place à prendre .

Ce commentaire est totalement STUPIDE et ampli de sous entendus racistes indigne d'une personne ayant des origines étrangères.

J'espère que l'auteur n'est pas à l'image de son commentaire !

Signaler Répondre

avatar
kikou le 26/06/2021 à 08:03

Allo, Najat Vallot Belkacem il y a une place à prendre .

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha0.1 le 25/06/2021 à 20:51

Attention les journalistes de LM, affaire Khashoggi résonne encore dans mes oreilles :-)

Signaler Répondre

avatar
Logique le 25/06/2021 à 20:37

Est-ce que le fait qu'il porte comme nom Al-Raisi sa ne serait pas sa le vrai problème pour eux?

Signaler Répondre

avatar
Bienvenue en enfer le 25/06/2021 à 17:12
Gab a écrit le 25/06/2021 à 16h23

Les dictatures étant majoritaires dans le monde.
Il nomme un dictateur ou un de leur sous fifre comme patron de la police internationale.
Les démocraties n'ont plus leur mot à dire.

Quelle démocratie ? Sachez que l’Italie est sous tutelle des 4 mafias , la sicilienne, la napolitaine, celle des pouilles , et la calabraise. En France , c’est plus encore plus discret, elle finance la politique, comme les Émirats arabes unis . L’argent mène le Monde. Déjà , nous ne sommes plus Français MAIS européens, c’est pas pareil. D’ailleurs, quand un baron de la finance ROTCHILD est parachuté dans le gouvernement HOLLANDE, c’est pas un hasard , mdr. C’est EUX qui commandent et non le peuple. Et juste pour dire aux électeurs de marines qu’elle ne vous sauvera de RIEN, car elle EST ,elle aussi LE SYSTÈME,,c’est pour ça , qu’elle a eut peur fade gouverner en 2017 et qu’elle veut rester dans l’Europe qui la nourrit grassement. Grâce aussi aux voix d’électeurs simples d’esprits qui les pauvres n’ont rien compris à la politique, Mdr.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 25/06/2021 à 16:49

C'est très étonnant qu'il soit proposé à ce poste, il doit y avoir des enjeux financiers derrière (pétrole au hasard...), car en terme de corruption et autres ils sont les champions de la région avec un dictateur à leur tête.

Signaler Répondre

avatar
Polémique pour mousser le 25/06/2021 à 16:29

Encore une polémique à la con histoire de se faire mousser. Qu'ils s'occupent correctement de Lyon, ça sera déjà bien, à défaut de disparaitre définitivement de la vie publique, ce qui serait encore mieux (mais la soupe est trop bonne)

Signaler Répondre

avatar
Gab le 25/06/2021 à 16:23

Les dictatures étant majoritaires dans le monde.
Il nomme un dictateur ou un de leur sous fifre comme patron de la police internationale.
Les démocraties n'ont plus leur mot à dire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.