Retour sur les chiffres des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes

Retour sur les chiffres des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
Photo d'illustration - LyonMag

Par rapport à 2015, il a manqué presque 800 000 électeurs au premier tour de ces élections régionales.

Au 2e tour, l’écart a encore augmenté pour atteindre 1,2 million d’électeurs manquants. Car en 2015, il y avait eu un sursaut de mobilisation important entre les deux tours, mais entre le 20 et le 27 juin 2021 il n’y a eu que 30 000 électeurs en plus.

Laurent Wauquiez a gagné des voix partout avec un pic dans la Métropole de Lyon et dans l’Isère (+35 000 voix chaque fois). En tout il en a gagné 210 000 entre les deux tours, mais par rapport à 2015 il en a perdu 240 000.

D’où viennent ces 210 000 électeurs qui ont décidé de voter pour lui le 28 juin ? On ne le saura jamais vraiment, mais la comparaison entre les voix supplémentaires se portant sur le Président de Région et le vote pour Bruno Bonnell (LREM) au premier tour nous donne un petit indice quand même (cf. graphique).

C’est uniquement en Ardèche et dans la Loire que les voix de Bruno Bonnell sont inférieures au gain de Laurent Wauquiez au 2e. Ce sont dans ces deux départements que l’augmentation de la participation a été la plus forte (respectivement plus 7000 personnes et plus 5000). Ce sont ces électeurs, apparus au second tour, qui ont dû voter pour le président sortant de la Région, en renfort de ceux de Bruno Bonnell issus du premier.

A dire vrai la Métropole de Lyon a aussi connu un petit afflux d’électeur entre les deux tours : 7000 en plus. C’est aussi l’endroit où l’alliance de gauche entre Fabienne Grébert, Cécile Cukierman et Najat Vallaud Belkacem a le mieux fonctionné. La somme de leurs trois électorats permettait un score de 83 000 voix, mais Fabienne Grébert en a récolté 97 000.

Dans la Métropole de Lyon, on pourrait dire que les 1000 électeurs qui ont déserté Andréa Kotarac (RN) entre les deux tours plus les 35 000 qui avaient voté Bruno Bonnell expliquent les 36 000 voix en plus pour Laurent Wauquiez, et que Fabienne Grébert a récupéré les 7000 nouveaux électeurs plus les 7000 qui au premier tour avaient voté soit pour Chantal Gomez (LO) soit pour les deux autres candidats restants.

De cela, on ne peut être certain pourtant, car il est possible que des électeurs de Bruno Bonnell aient voté pour Fabienne Grébert, notamment dans la Métropole et en Isère. L’alliance entre les trois têtes de liste de la gauche écologiste, socialiste et communiste a un peu fonctionné, mais moins bien qu’espéré. Elles ont conservé leurs électeurs du premier tour et réussi à en récupérer 47 000 en plus, soit 8% de leur total. Il n’y a que dans le Cantal et l’Allier qu’elles ont perdu (très modestement) des voix entre les deux tours.

Mais Andréa Kotarac, lui, en a tellement perdu que cela défie un peu l’analyse par les chiffres. Entre 2015 et 2021 (au premier tour), 440 000 électeurs du Rassemblement National se sont évaporés. Par rapport aux européennes de 2019, c’est 66% des voix pour le RN qui ne sont plus là. Même entre les deux tours, Andréa Kotarac a continué à perdre 8% de son électorat soit 16 000 personnes. Michèle Morel (qui siègera quand même sur les bancs de la Région avec Christophe Boudot et la tête de liste) a beau avoir passé la semaine au téléphone avec d’anciens électeurs pour essayer de comprendre, la question restera sans réponse.

Au final donc, le RN et le PS ont quasiment disparu du Conseil Régional, Laurent Wauquiez a de beaux restes et s’est imposé facilement comme son propre successeur, et les Verts sont encore loin d’avoir retrouvé leur niveau de 2010.

@lemediapol

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nul le 01/07/2021 à 09:43
La Famille ADAMS ? Ou LE PEN ? a écrit le 30/06/2021 à 18h33

Les français ont bien compris que la dynastie des imposteurs d’extrême-droite ne sera JAMAIS au pouvoir . Ils vivent très BIEN dans l’opposition et remercie infiniment les blaireaux, pardon les électeurs qui ont voté pour eux . Grâce à ses voix , ils participent aux bals annuel des Vampires en Autriche. Et finance , des associations de consanguins pour la reconnaissance de leurs titres et domaines en assurant la continuité de leur idéologie nauséabonde et infecte .

La droite patriote ne sera peut être jamais au pouvoir en France. Heureusement qu il reste d autres pays.

Pour ton information, des pays comme le Danemark (avec un gouvernement de gauche) appliquent une politique anti Immigration plus ferme que ce que propose Marine le Pen.... Ils pensent même à la remigration.

La France est tellement à gauche (et une gauche clairement timbrée) que même l extrême droite est "progressiste".

Pff, tu n es qu un imbécile de Français de plus, sache que tout le monde se moque de vous. Profitez bien de ce pays et surtout ne venez jamais vous plaindre.

Signaler Répondre

avatar
Vnl le 30/06/2021 à 21:07
La Famille ADAMS ? Ou LE PEN ? a écrit le 30/06/2021 à 18h33

Les français ont bien compris que la dynastie des imposteurs d’extrême-droite ne sera JAMAIS au pouvoir . Ils vivent très BIEN dans l’opposition et remercie infiniment les blaireaux, pardon les électeurs qui ont voté pour eux . Grâce à ses voix , ils participent aux bals annuel des Vampires en Autriche. Et finance , des associations de consanguins pour la reconnaissance de leurs titres et domaines en assurant la continuité de leur idéologie nauséabonde et infecte .

Ouin ouin Jean Gauchiste
peu importe rn ou lr ou autre, l'idéologie que tu détestes est suffisamment présente partout autour de toi, dans le civil comme en politique

Les patriotes seront toujours là !

Signaler Répondre

avatar
La Famille ADAMS ? Ou LE PEN ? le 30/06/2021 à 18:33

Les français ont bien compris que la dynastie des imposteurs d’extrême-droite ne sera JAMAIS au pouvoir . Ils vivent très BIEN dans l’opposition et remercie infiniment les blaireaux, pardon les électeurs qui ont voté pour eux . Grâce à ses voix , ils participent aux bals annuel des Vampires en Autriche. Et finance , des associations de consanguins pour la reconnaissance de leurs titres et domaines en assurant la continuité de leur idéologie nauséabonde et infecte .

Signaler Répondre

avatar
Thérèse de V. le 30/06/2021 à 16:38

C'est vrai que, au vu du nombre de votants, ces élections ne veulent pas dire grand chose, d'ailleurs les derniers sondages prouvent que ça n'a rien changé pour la présidentielle.
Ceci dit, M. Wauquiez est le seul LR (ou ex LR) a avoir eu un discours digne et basé sur son action, et s'il devait avoir un postulant LR aux présidentielle je ne vois que lui, les autres sont des politiciens qui ne pensent qu'à leurs postes mais se fichent bien du pays.

Signaler Répondre

avatar
FN ? le 30/06/2021 à 16:36

Peut-être que les gens en ont un peu marre de ce business familial des Le Pen avec des élus n'ayant rien à envier aux autres dans le registre du "tous pourris" et dont les quelques municipalités n'ont pas vraiment réussi à briller par leur originalité en dehors de quelques mesures idéologiques dépourvues de portée pour le citoyen lambda.

Plus globalement, des élus se présentant un jour ici, un autre jour là, alors que ce sont des élections supposées apporter une représentation locale....Comment ne pas être dégoûtés ?

Signaler Répondre

avatar
Je-m'en-foutisme ! le 30/06/2021 à 14:57

Les régions et les métropoles ont les plus gros budgets locaux. Tout les cityens/nes ne s'en foutent pas !

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 30/06/2021 à 14:39

La conclusion des ces élections est, on s'en fout et les politiques ont repris pour la plupart leur siège confortable pour 5 ans.
Les politiciens en auraient tiré une leçon de l'abstention ? Que d'alle c'est reparti comme en 40, et l'année prochaine macro vs lepen encore une fois, et ce sera reparti pour 5 ans de grèves tous les jours sans que personne ne se demande pourquoi...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.