PPI de la Métropole de Lyon : l'opposition se ligue pour dénoncer les méthodes de Bruno Bernard

PPI de la Métropole de Lyon : l'opposition se ligue pour dénoncer les méthodes de Bruno Bernard
Bruno Bernard- LyonMag

Il est rare que les quatre groupes d'opposition s'associent pour dénoncer la politique menée par Bruno Bernard et ses équipes.

La PPI de la Métropole de Lyon a été votée en janvier dernier. La collectivité a prévu d'investir 3,6 milliards d'euros d'ici 2026 pour rappel.

Et la semaine dernière, les 59 maires du territoire ont reçu les lettres d'arbitrage à ce sujet. Des lettres qui n'ont visiblement pas plu à la majorité de l'opposition, car selon elle "les projets retenus ne correspondent pas à leur choix ou à leur priorisation", peut-on lire dans un communiqué commun du Rassemblement de la Droite du Centre et de la Société Civile, des Progressistes de David Kimelfeld, de Synergies Métropole et d'Inventer la Métropole de Demain de Gérard Collomb.

"Les courriers d’arbitrages arrivent opportunément aux maires quelques jours après le Conseil de la Métropole, dernière instance métropolitaine publique avant l’été. La méthode serait risible si elle ne relevait pas d’une manœuvre politicienne bien éprouvée pour tenter de noyer le poisson sur le rivage des vacances d’été. Car pour la plupart des communes, au-delà du fait qu’ils sont truffés d’erreurs, les courriers d’arbitrages relatifs à la PPI sont particulièrement décevants", dénoncent les élus, qui vont encore plus loin : "Les projets d’intérêt général défendus par les communes sont très largement rejetés, sans explication, au milieu d’un charabia qui cite des lancements d’études, des projets déjà arbitrés ou engagés sur le précédent mandat, des projets d’ampleur métropolitaine qui ne concernent pas les habitants des communes en proximité (eau, assainissement, REV, etc.), des projets portés par le Sytral (et non la Métropole)…".

Selon eux, l'exécutif métropolitain "ne sait pas et ne veut pas travailler en réelle concertation avec les communes, engager un dialogue constructif et équilibré avec les maires, et qu’il préfère écouter poliment avant d’imposer sa vision dogmatique sans tenir compte des réalités terrain".

"Où vont passer les 3,6 milliards d’investissements promis sur ce mandat ?", c'est la question que posent ces 64 élus. Réponse sûrement lors du prochain conseil métropolitain à la rentrée.

26 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
69100 le 07/07/2021 à 18:12
Edgar2Lyon a écrit le 06/07/2021 à 20h13

Peut-être que les Lyonnais iront voter aux prochaines municipales, si ce n'est pas trop tard !

Oui c'est bien là le fond du problème.

Signaler Répondre

avatar
Edgar2Lyon le 06/07/2021 à 20:13

Peut-être que les Lyonnais iront voter aux prochaines municipales, si ce n'est pas trop tard !

Signaler Répondre

avatar
Octo Gone le 06/07/2021 à 15:46

Il serait peut-être temps qu'un travail d'investigation journalistique soit entrepris auprès des différentes juridictions lyonnaises pour rendre compte aux citoyens / contribuables de la probité de leurs édiles.

Qui sait, on pourrait même leur souffler où chercher...

Signaler Répondre

avatar
Ciboul le 06/07/2021 à 09:10
EricdeLyon a écrit le 05/07/2021 à 20h23

Finalement la question d’un métropolxit va peut-être se poser, cela ferait tomber le dictateur vert de son trône

Aucun peuple ne peut être forcé à subir la tyrannie, à se titre, nous devons transformer nos territoires en ZAD pour empêcher la métropole d'entrer et de lever des impôts.

Signaler Répondre

avatar
Shitman le 06/07/2021 à 07:06
EricdeLyon a écrit le 05/07/2021 à 20h23

Finalement la question d’un métropolxit va peut-être se poser, cela ferait tomber le dictateur vert de son trône

C est une très bonne idée..mais est ce possible juridiquement ?

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 05/07/2021 à 23:54
-CQFD- a écrit le 05/07/2021 à 11h49

Pourquoi cet article totalement à charge ne donne-t-il pas aussi la parole aux élus de la majorité ? Pour se faire un avis sur la question, il serait utile de connaître les différents points de vue...

Vu que les élus de la majorité, profitent grassement des décisions de Bernard, vois pas trop en quoi leurs, avis sont opportuns.

Il serait temps que les communes retrouvent une vraie indépendance.

Signaler Répondre

avatar
EricdeLyon le 05/07/2021 à 20:23

Finalement la question d’un métropolxit va peut-être se poser, cela ferait tomber le dictateur vert de son trône

Signaler Répondre

avatar
Dommage le 05/07/2021 à 18:09

Le défaut du système actuel que pointe les élus communaux c'est le manque de représentativité des communes dans la métropole depuis les dernières élections.
Ce mode de scrutin commence à montrer des failles qui ne vont aller qu'en augmentant.
Les petites communes périphériques seront les parents pauvres de la métropole dans peu de temps.

Signaler Répondre

avatar
GazCom Jil le 05/07/2021 à 17:56

de toute façon quoi qu'il arrive je serai député moi, je vais me faire un plaisir de couper ces pastèques

Signaler Répondre

avatar
le vieux lutin bougon le 05/07/2021 à 17:22

Dans un précédent message j'avais déjà dit qu'il y a un conflit d'intérêt de la part de BRUNO BERNARD, au sujet du futur téléphérique. Bruno BERNARD vice président de la métropôle lyonnaise est favorable à l'implantation du téléphérique. Il en a parlé sérieusement et est tombé d'accord avec le vice président du Sytral, qui est Bruno BERNARD,lui même. Il ne manquerait plus qu'une de ses sociétés soit partie prenante sur ces projets de chantiers..

Signaler Répondre


avatar
Jolie Môme le 05/07/2021 à 14:45

MAGOUILLE ! MAGOUILLE !!
Comment peut on être président du SYTRAL et président de la Métropole ??
Est-ce compatible ?? J.M

Signaler Répondre

avatar
KHMERS456 le 05/07/2021 à 14:04
Il est temps ! a écrit le 05/07/2021 à 13h47

Il était temps que l'opposition se manifeste !
Mieux vaut tard que jamais !

On pensait que BB serait mieux que GD? Idem mais en plus cher !

Signaler Répondre

avatar
miracles le 05/07/2021 à 14:00
Olivier Variant a écrit le 05/07/2021 à 13h07

D'ici 5 ans, c'est le bidonville.

Pour un avant goût passez par la place de Milan à la Part-Dieu (déjà une quinzaine de tente..) !

Signaler Répondre

avatar
- CQFD - le 05/07/2021 à 13:58
-CQFD- a écrit le 05/07/2021 à 11h49

Pourquoi cet article totalement à charge ne donne-t-il pas aussi la parole aux élus de la majorité ? Pour se faire un avis sur la question, il serait utile de connaître les différents points de vue...

Parce que cet article relate l'opposition à ce PPI.

Il y en avait eu un qui relatait la présentation de ce même PPI :

https://www.lyonmag.com/article/112615/ppi-la-metropole-de-lyon-va-investir-3-6-milliards-d-euros-d-ici-2026

CQFD

Signaler Répondre

avatar
kmers le 05/07/2021 à 13:50
Leur vrai visage a écrit le 05/07/2021 à 12h58

Cette gouvernance métropolitaine à des relents de totalitarisme.

Du rêve à la réalité avec les pastèques !

Signaler Répondre

avatar
Bingbing le 05/07/2021 à 13:50

Pourquoi dire qu'il est rare que les oppositions s'unissent ? Tout ce beau monde était soit dans la majorité Collomb, soit sur les mêmes listes de 2e tour aux élections de 2020. Rien de très inédit. La droite s'oppose à la gauche, la pluie ça mouille.

Signaler Répondre

avatar
Il est temps ! le 05/07/2021 à 13:47

Il était temps que l'opposition se manifeste !
Mieux vaut tard que jamais !

Signaler Répondre

avatar
HOOOOO le 05/07/2021 à 13:40

Les écolos ,avec eux ,tout est beau,joli,parfait ,surtout avec des méthodes de mafieux !

Signaler Répondre

avatar
Rassure toi le 05/07/2021 à 13:27
Ex Précisions a écrit le 05/07/2021 à 11h59

Nul et non compétant ce pseudo chef de Métropole, avec tous les passe-droits qu'il a déjà octroyés à ses copains escrolos mais rien pour la population.
Et il devrait passer chez le barbier et acheter une cravate, ça ferait déjà plus sérieux vu sa posture... Demain il viendra au conseil en tong.

Ce sera bientot au parloir et en pyjama rayé .

Signaler Répondre

avatar
Olivier Variant le 05/07/2021 à 13:07

D'ici 5 ans, c'est le bidonville.

Signaler Répondre

avatar
Leur vrai visage le 05/07/2021 à 12:58

Cette gouvernance métropolitaine à des relents de totalitarisme.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 05/07/2021 à 11:59

Nul et non compétant ce pseudo chef de Métropole, avec tous les passe-droits qu'il a déjà octroyés à ses copains escrolos mais rien pour la population.
Et il devrait passer chez le barbier et acheter une cravate, ça ferait déjà plus sérieux vu sa posture... Demain il viendra au conseil en tong.

Signaler Répondre

avatar
-CQFD- le 05/07/2021 à 11:49

Pourquoi cet article totalement à charge ne donne-t-il pas aussi la parole aux élus de la majorité ? Pour se faire un avis sur la question, il serait utile de connaître les différents points de vue...

Signaler Répondre

avatar
Khmers verts le 05/07/2021 à 11:07

Honteux de la part de l'exécutif métropolitain qui donne tout à venissieux, villeurbanne, vaulx en velin, lyon et St Fons !!
Vous nous prenez pour des lapins !une honte

Signaler Répondre

avatar
William69800 le 05/07/2021 à 11:06

Il suffit juste de lui mettre un blãme comme au maire de Lyon d'ailleurs. Un blâme c'est que dalle vous me direz, mais un blâme c'est justement beaucoup. Les oppositions votent systématiquement contre ce qui fait que le Maire ou le Président de la métropole sont poussés vers la sortie.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.