Jérémy Camus : "Avoir une nouvelle génération de paysans sur la Métropole pour alimenter ses 1,4 million d’habitants"

Jérémy Camus, vice-président de la Métropole de Lyon chargé de l'Agriculture et de l'Alimentation, est l’invité ce jeudi de Raphaël Ruffier-Fossoul, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Jérémy Camus : "Avoir une nouvelle génération de paysans sur la Métropole pour alimenter ses 1,4 million d’habitants"
Jérémy Camus - LyonMag

Dans le monde d'avant, celui de Gérard Collomb, la Métropole de Lyon se voulait attractive pour les grandes entreprises et les touristes étrangers. Dans celui d'aujourd'hui, celui des écologistes, ce sont plutôt les agriculteurs qui sont courtisés. D'où l'investissement de 10 à 12 millions d’euros pour faire revenir l’agriculture sur le territoire de la Métropole.

Aujourd'hui, il y a 340 exploitations sur le territoire. "On a 40% d’agriculteurs en moins depuis 20 ans. Et 62% des agriculteurs ont plus de 60 ans, relève Jérémy Camus. C’est un vrai enjeu aujourd’hui d’avoir une nouvelle génération de paysans sur la Métropole pour alimenter les 1,4 million d’habitants".

Le vice-président de la Métropole chargé de l'Agriculture veut "optimiser nos 23 000 hectares de surfaces agricoles (...) pour améliorer l’autonomie alimentaire de notre territoire. 95% de ce qui est produit ici part alimenter d’autres bassins".

Jérémy Camus est aussi au centre de la polémique sur le futur cimetière métropolitain de Charly, qui prendrait la place de terrains agricoles et de surfaces arborés. L'écologiste contre-attaque en prenant pour cible le maire de Charly Olivier Araujo qu’il accuse de se réveiller car ses propres projets pour ces terrains tombent à l’eau avec le cimetière : "En décembre dernier, on a reçu un courrier de M. Araujo qui nous demandait justement de changer nos documents pour urbaniser des terrains agricoles pour faire une zone artisanale et un complexe sportif. Hasard ou coïncidence, ces terres sont celles concernées par le projet de cimetière".

Jérémy Camus pilote également le projet de renouveau de la Cité internationale de la Gastronomie de Lyon au Grand Hôtel-Dieu : "On va essayer d’y amener de l’expérience gustative".

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com et sur la chaîne Youtube de LyonMag.

24 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
V'là le 10/09/2021 à 08:37
et si j avais raison a écrit le 09/09/2021 à 12h37

c est pour ça qu on veut exproprier des agriculteurs a Charly pour faire un cimetière ?

C'est moins important que le stade de Décines et son OLland

Signaler Répondre

avatar
Et oui... le 10/09/2021 à 08:27
Le GaGa a écrit le 09/09/2021 à 19h05

Quand on sait que la profession ne trouve déjà plus les travailleurs saisonniers…..
C’est à mourir de rire….
Il faut vite avoir les pieds dans la glaise!

OUI !
Mais la mode ambiante est de répéter en boucle son catéchisme et de dire que l'avenir est au local....
Rappelons que lors du premier confinement, le vrai, la seule pénurie qu'il y a eu était celle de la main d'oeuvre rencontrée par les maraichers locaux !!!

Signaler Répondre

avatar
paradisio le 09/09/2021 à 19:23

ce discours est completement a l’inverse de la realite, c’est à dire supprimer 14 hectares de terres agricoles pour un cimetière métropolitain …

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 09/09/2021 à 19:05

Quand on sait que la profession ne trouve déjà plus les travailleurs saisonniers…..
C’est à mourir de rire….
Il faut vite avoir les pieds dans la glaise!

Signaler Répondre

avatar
C'est sûr.... le 09/09/2021 à 18:31
Yo a écrit le 09/09/2021 à 18h28

Ah, ah, le post du jour, excellent :) :)

C'est sûr qu'il leur faudrait tôt ou tard songer au tracteur électrique...

Signaler Répondre

avatar
Yo le 09/09/2021 à 18:28
-- Forza EELV** a écrit le 09/09/2021 à 13h57

Bravo à Jérémy et à ses polyvalentes compétences !

Agriculteurs de France et de Navarre venez dans notre bonne métropole éco-responsable pour que Jém. vous apprenne votre métier !
En prime vous pourrez bénéficier d'une lecture gratuite des 35.542 pages en plus de nouvelles réglementations et normes écologiques dont l'agriculture à temps besoin !

A bientôt chers futurs "permacultivateurs" !

Ah, ah, le post du jour, excellent :) :)

Signaler Répondre

avatar
Une lectrice le 09/09/2021 à 18:09

Interview intéressante même si je ne suis pas emballé par l'intégralité du propos. Merci à LyonMag de proposer un contenu aussi divers et riche sur l'actualité de notre belle ville, je ne vais que sur votre site désormais !

Signaler Répondre

avatar
Miam miam! le 09/09/2021 à 17:21

Quelle bande de guignols! Et vous avez vu l'intitulé ridicule de la délégation d'adjoint de ce Jérémy Camus: " Chargé de l'Agriculture et de L'ALIMENTATION"!!! On se croirait pendant la Seconde Guerre Mondiale, avec les tickets de rationnement! Pas si étonnant finalement: ces gens-là ne savent prôner que la decroissance et le retour en arrière...

Signaler Répondre

avatar
Pravda le 09/09/2021 à 16:50

si quelqu'un pouvait m'expliquer ce qu'est " la résilience des territoires" ?

Signaler Répondre

avatar
Vicente69 le 09/09/2021 à 15:36

Ils se foutent de nous ces escrologistes !!!!
Actuellement on fait appel à des personnes de l'est ou Afrique du nord pour aider à la récolte de nos produits.
Ils vivent dans quel monde cette secte ???
Le fameux plan au Maire de Grenoble d'avoir 25000 fermes agricoles à côté des villes.
Qu'ils aillent sur Mars

Signaler Répondre

avatar
Gerard et Roland de Lyon le 09/09/2021 à 15:34

23000 hectares ne peuvent pas nourrir 1,4 millions d’habitants Tout juste 400 000 habitants…. si culture intensive. peut etre que votre copain Lolo renard argente peut vous donner un coup de main avec son Auvergne desertifiee

Signaler Répondre

avatar
Encore n'importe quoi le 09/09/2021 à 15:31

Pour nourrir tous les habitants il faudrait avoir dans la métropole au minimum 25 000 paysans (ratio en France appliqué à Lyon), avec une taille moyenne d’exploitation de 63 Ha. autant dire que c'est complètement irréaliste. Encore un coup de pub des pastèques incompétentes !!!

Signaler Répondre

avatar
Le GaGa le 09/09/2021 à 15:01
-- Forza EELV** a écrit le 09/09/2021 à 13h57

Bravo à Jérémy et à ses polyvalentes compétences !

Agriculteurs de France et de Navarre venez dans notre bonne métropole éco-responsable pour que Jém. vous apprenne votre métier !
En prime vous pourrez bénéficier d'une lecture gratuite des 35.542 pages en plus de nouvelles réglementations et normes écologiques dont l'agriculture à temps besoin !

A bientôt chers futurs "permacultivateurs" !

Ce n’est plus de l’amour, c’est de l’aveuglement !

Signaler Répondre

avatar
Escrologiste le 09/09/2021 à 14:03
Quel intérêt ? a écrit le 09/09/2021 à 12h27

Les pesticides utilisés sont les mêmes partout et leur consommation augmente, quel que soient les discours, alors halte à cette confusion entre "circuits courts" et "qualité".
Autant produire le plus loin possible des agglomérations, les pesticides se diffusant 3 km autour des champs, et on compte une bonne douzaine de traitements par an et par parcelle....

Et meme peut etre encore plus si c'est une parcelle "BIO3

Signaler Répondre

avatar
-- Forza EELV** le 09/09/2021 à 13:57

Bravo à Jérémy et à ses polyvalentes compétences !

Agriculteurs de France et de Navarre venez dans notre bonne métropole éco-responsable pour que Jém. vous apprenne votre métier !
En prime vous pourrez bénéficier d'une lecture gratuite des 35.542 pages en plus de nouvelles réglementations et normes écologiques dont l'agriculture à temps besoin !

A bientôt chers futurs "permacultivateurs" !

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 09/09/2021 à 13:54

Ces pastèques, ils veulent planter des salades de partout.
En même temps ils ne savent faire que çà...

Signaler Répondre

avatar
Yo le 09/09/2021 à 13:32

Des paysans nouvelle génération qui cultivent des légumes sur leur smartphone ?

Signaler Répondre

avatar
Naïveté le 09/09/2021 à 13:24

La production potentielle agricole implantée sur le territoire de la Métropole est peanuts par rapport aux besoins... Alors certes c'est bien de le développer mais il faut voir beaucoup plus large pour parler autonomie, c'est-à-dire au moins à l'échelle de la région.
Et ne pas oublier que si une partie de la production part ailleurs, ce qui est produit ailleurs et aussi capté par la Métropole.
Le localisme ne doit pas être une politique de château-fort, sinon tout le monde y perdra et surtout les villes.

Signaler Répondre

avatar
Puravida le 09/09/2021 à 13:16
Grand gognand a écrit le 09/09/2021 à 12h31

Réponse du berger au berger:
Il faut mettre les villes à la campagne...élever des vaches Place Bellecour ...les moutons c'est pas ça qui manque avec tous ceux qui ont voté écolos...
Sans oublier de laisser entrer le loup dans la ville...par contre pour les rats d'égouts je m'interroge ?

Un jumelage avec les rats des champs ?

Signaler Répondre

avatar
Nimbus le 09/09/2021 à 13:12
Grand gognand a écrit le 09/09/2021 à 12h31

Réponse du berger au berger:
Il faut mettre les villes à la campagne...élever des vaches Place Bellecour ...les moutons c'est pas ça qui manque avec tous ceux qui ont voté écolos...
Sans oublier de laisser entrer le loup dans la ville...par contre pour les rats d'égouts je m'interroge ?

C'était le cas.
Vaulx en Velin ça veut dire "vallée des brebis", une zone d'élevage.
Ca se voit même dans le nom des quartiers, genre Mas du taureau.. mais c'est vrai ailleurs aussi, genre Grange Blanche y'avait une grange. Tout l'est lyonnais formait une plaine fertile et qui ne manquait pas d'eaux, Brotteaux va veut dire "marais".
Enfin tout est relatif, la ville n'allait pas jusque là.
Y'a Ainay sinon, quand l'abbaye était d'importance, tout le sud de la presqu'ile était champêtre, cultivée par les moines.

Signaler Répondre

avatar
Mitt le 09/09/2021 à 12:38

Voilà, nous avons la position de la Métropole quant au sujet du cimetière et notamment la volonté du maire de Charly sur l'avenir du terrain concerné. Maintenant chacun peut se faire son propre vis sur le sujet.

Signaler Répondre

avatar
et si j avais raison le 09/09/2021 à 12:37

c est pour ça qu on veut exproprier des agriculteurs a Charly pour faire un cimetière ?

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 09/09/2021 à 12:31

Réponse du berger au berger:
Il faut mettre les villes à la campagne...élever des vaches Place Bellecour ...les moutons c'est pas ça qui manque avec tous ceux qui ont voté écolos...
Sans oublier de laisser entrer le loup dans la ville...par contre pour les rats d'égouts je m'interroge ?

Signaler Répondre

avatar
Quel intérêt ? le 09/09/2021 à 12:27

Les pesticides utilisés sont les mêmes partout et leur consommation augmente, quel que soient les discours, alors halte à cette confusion entre "circuits courts" et "qualité".
Autant produire le plus loin possible des agglomérations, les pesticides se diffusant 3 km autour des champs, et on compte une bonne douzaine de traitements par an et par parcelle....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.