Encadrement des loyers à Lyon : la FNAIM regrette "une absence de vue globale du problème du logement"

Encadrement des loyers à Lyon : la FNAIM regrette "une absence de vue globale du problème du logement"
photo d'illustration - Lyonmag.com

Quelques jours après l'annonce par le gouvernement de l'entrée en vigueur de l'encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne en 2022, la FNAIM dénonce "un système d'une totale innéficacité".

Dans un communiqué, le président de la FNAIM Rhône dénonce "une absence de vue globale du problème du logement". "L'encadrement des loyers risque de ne pas être suivi par la population des bailleurs qui gèrent directement leurs biens. Sans contrôle, l'encadrement des loyers risque de ne pas être appliqué par près de 63% du marché contre 37% du marché intermédiaire", souligne Nicolas Bouscasse.

Si une brigade a été créée, la FNAIM alerte la Métropole sur les moyens limités de celle-ci et craint que "l'objectif visé soit celui de contrôler les seuls professionnels ayant pignon sur rue".

Pour la Fédération nationale de l'immobilier, la mesure est "un nouveau signe négatif envoyé aux investisseurs" et "ne solutionne pas le manque de construction de logements qui est à l'origine même des niveaux de loyers demandés en métropole lyonnaise".

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yo le 12/09/2021 à 12:55
tkt a écrit le 10/09/2021 à 15h09

Ben voyons, vous nous faites le coup du désinvestissement avec tout et n'importe quoi : le marché de l'immobilier, le marché des capitaux, le marché carbone. Les parasites que sont les propriétaires de logements qu'ils n'occupent pas auront besoin de leur rentrée d'argent, aucun ne va vendre ne vous inquiétez pas. Et comme vous dites, même si ça arrivait (ce qui n'arrivera pas), l'arrivée massive de biens sur le marché exercerait une pression à la baisse sur les loyers.

Vous avez pas plus récent comme exemple que la 1GM ? Parce que moi j'en ai un, que vous devez connaitre mais qui ne vous arrange pas : l'encadrement à Paris. Vous avez vu une fuite massive des propriétaires saignés à blanc ? Des manif de proprios mécontents ou des locataires ? Une vague de désinvestissement? Rien, parce que les agences et les proprios n'ont en moyenne pas respectés l'encadrement et que les gens sont prêts à fermer les yeux pour avoir l'assurance d'avoir un logement. Car ne vous méprenez pas : être propriétaire, c'est avoir un couteau sous la gorge d'un locataire. Tout est bon pour investir son capital. Et n'oublions pas que ce que les écolos proposent, c'est un prix plafond moyen par quartier avec la possibilité d'aller jusqu'à 20% au delà. Pas les grandes expropriations donc.

Et pourtant, à Paris, il y a de moins en moins de biens à louer ..... sauf pour le saisonnier, Airb'n'b etc ....

Donc, louer à un salarié à Paris, ce n'est pas intéressant pour les propriétaires et ils le font de moins en moins. LEs locataires indélicats sont protégés par la justice française, les rendements ne sont plus intéressant pour les locataires .....

L'avenir est donc aux logements sociaux, dégradés, sous la coupe des racailles et des petits copains islamistes de l'extrême gauche !

Belle opération ma foi !

Signaler Répondre

avatar
Bob le 12/09/2021 à 12:28
tkt a écrit le 10/09/2021 à 15h09

Ben voyons, vous nous faites le coup du désinvestissement avec tout et n'importe quoi : le marché de l'immobilier, le marché des capitaux, le marché carbone. Les parasites que sont les propriétaires de logements qu'ils n'occupent pas auront besoin de leur rentrée d'argent, aucun ne va vendre ne vous inquiétez pas. Et comme vous dites, même si ça arrivait (ce qui n'arrivera pas), l'arrivée massive de biens sur le marché exercerait une pression à la baisse sur les loyers.

Vous avez pas plus récent comme exemple que la 1GM ? Parce que moi j'en ai un, que vous devez connaitre mais qui ne vous arrange pas : l'encadrement à Paris. Vous avez vu une fuite massive des propriétaires saignés à blanc ? Des manif de proprios mécontents ou des locataires ? Une vague de désinvestissement? Rien, parce que les agences et les proprios n'ont en moyenne pas respectés l'encadrement et que les gens sont prêts à fermer les yeux pour avoir l'assurance d'avoir un logement. Car ne vous méprenez pas : être propriétaire, c'est avoir un couteau sous la gorge d'un locataire. Tout est bon pour investir son capital. Et n'oublions pas que ce que les écolos proposent, c'est un prix plafond moyen par quartier avec la possibilité d'aller jusqu'à 20% au delà. Pas les grandes expropriations donc.

Je ne partage pas votre détestation des propriétaires. Lorsque j'ai commencé dans la vie active, j'ai été très heureux de trouver un méchant propriétaire (en l'occurrence une petite mamie) pour me louer son bien et avoir un toit sur la tête !

Par ailleurs vous dites que l'encadrement des loyers (très récent) à Paris démontre que mes projections ne sont pas fondées. Mais dans un même temps vous dites qu'à Paris, en pratique, ce n'est pas appliqué...

Pour moi le plafonnement me semble une mesure populiste mais surtout inefficace... Nous verrons sur le long terme...

Les bons sentiments ne font pas une politique efficace...

Signaler Répondre

avatar
lol... le 11/09/2021 à 14:05

Quand c'est moi qui l'écrit, le site censure mon comm, quand la fnaim dit quelque chose dans le même sens ils font un article, comprenne qui pourra...

Signaler Répondre

avatar
Incroyable mais vrai le 11/09/2021 à 04:35

Le Président de la FNAIM devrait rappeler à certains de ses adhérents le respect de la loi :
- surfacturation
- charges locatives non justifiées par des factures
- dératisation obligatoire dans les parties communes
- interdiction à la sous-location, BNB
- tapage diurne
- ne pas utiliser l'appartement pour des comportements illicites comme le deal ou en utilisation de local commercial
Mu

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 10/09/2021 à 16:34

État communes départements sont incapables de loger décemment les gens, ils se reposent sur l’investissement privé, tout en reprochant aux investisseurs de vouloir rentabiliser leur investissement….. popopoyyyyy le serpent qui se mort la queue et les locataires ne savent plus à quel saint se vouer, ils veulent faire baisser et encadrer les loyers qu’ils construisent des logements :-)

Signaler Répondre

avatar
Guignols le 10/09/2021 à 15:34

Quiconque pense qu'on peut décréter un encadrement des loyers dans un bureau est un naïf ou un ignorant de la façon dont fonctionne le marché de l'immobilier.

On peut fixer tous les loyers médians et les plafonds qu'on veut, à partir du moment où il suffit d'expliquer que son appartement est spécial et mérite de déroger à cette limite (la preuve c'est qu'il aura quand même trouvé preneur), quel fonctionnaire va pouvoir prouver le contraire, sur quelle base juridique?

C'est ça d'être l'URSS sans aller jusqu'au goulag, on se retrouve avec des règle kafkaïenne par dessus la tête et pas assez monde pour contrôler leur bonne application.

Bref aucun changement à envisager, mais ça fera bien dans le tableau gaucho-progressiste!

Signaler Répondre

avatar
tkt le 10/09/2021 à 15:09
Bob a écrit le 10/09/2021 à 14h49

Faux... les propriétaires trouverons la rentabilité insuffisante et vendront. Alors il y aura (peut être) une petite baisse de prix si bcp de biens sont sur le marché mais en tout état de cause bcp de locataires ne pourront pas acheter.

Les acheteurs habiteront au lieu de mettre en location, ce qui entrainera moins de biens à louer sur le centre de l'agglo... et hop les moins aisés en banlieue !!!

Si l'histoire vous intéresse à la fin de la 1ère GM, on a limité les loyers pour protéger les veuves ... sauf que de ce fait plus aucun investissement n'a été fait pour réhabiliter ces biens qui ont terminés insalubre à la veille de la 2GM !

Par ailleurs EELV bloque la création de nouveaux logements... ce qui mécaniquement fait monter les prix... Le seul espoir pour les locataires... que les zozo à la mairie et au GL rendent la ville si insupportable que les gens partent... mais j'espère que ce ne sera pas le cas...

Ben voyons, vous nous faites le coup du désinvestissement avec tout et n'importe quoi : le marché de l'immobilier, le marché des capitaux, le marché carbone. Les parasites que sont les propriétaires de logements qu'ils n'occupent pas auront besoin de leur rentrée d'argent, aucun ne va vendre ne vous inquiétez pas. Et comme vous dites, même si ça arrivait (ce qui n'arrivera pas), l'arrivée massive de biens sur le marché exercerait une pression à la baisse sur les loyers.

Vous avez pas plus récent comme exemple que la 1GM ? Parce que moi j'en ai un, que vous devez connaitre mais qui ne vous arrange pas : l'encadrement à Paris. Vous avez vu une fuite massive des propriétaires saignés à blanc ? Des manif de proprios mécontents ou des locataires ? Une vague de désinvestissement? Rien, parce que les agences et les proprios n'ont en moyenne pas respectés l'encadrement et que les gens sont prêts à fermer les yeux pour avoir l'assurance d'avoir un logement. Car ne vous méprenez pas : être propriétaire, c'est avoir un couteau sous la gorge d'un locataire. Tout est bon pour investir son capital. Et n'oublions pas que ce que les écolos proposent, c'est un prix plafond moyen par quartier avec la possibilité d'aller jusqu'à 20% au delà. Pas les grandes expropriations donc.

Signaler Répondre

avatar
Bob le 10/09/2021 à 14:49
Tkt a écrit le 10/09/2021 à 13h42

Les locataires s'arrangeront très bien de l'encadrement des loyers, merci bien. Surtout en fin de mois.

Faux... les propriétaires trouverons la rentabilité insuffisante et vendront. Alors il y aura (peut être) une petite baisse de prix si bcp de biens sont sur le marché mais en tout état de cause bcp de locataires ne pourront pas acheter.

Les acheteurs habiteront au lieu de mettre en location, ce qui entrainera moins de biens à louer sur le centre de l'agglo... et hop les moins aisés en banlieue !!!

Si l'histoire vous intéresse à la fin de la 1ère GM, on a limité les loyers pour protéger les veuves ... sauf que de ce fait plus aucun investissement n'a été fait pour réhabiliter ces biens qui ont terminés insalubre à la veille de la 2GM !

Par ailleurs EELV bloque la création de nouveaux logements... ce qui mécaniquement fait monter les prix... Le seul espoir pour les locataires... que les zozo à la mairie et au GL rendent la ville si insupportable que les gens partent... mais j'espère que ce ne sera pas le cas...

Signaler Répondre

avatar
Tkt le 10/09/2021 à 13:42
Ex Précisions a écrit le 10/09/2021 à 13h30

Avec la métropole verte pâle, dont l'objectif est de n'avoir que du bobo écolo et quelques foyers pour se donner une bonne conduite, c'est mal barré pour la FNAIM et surtout les locataires...

Les locataires s'arrangeront très bien de l'encadrement des loyers, merci bien. Surtout en fin de mois.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 10/09/2021 à 13:30

Avec la métropole verte pâle, dont l'objectif est de n'avoir que du bobo écolo et quelques foyers pour se donner une bonne conduite, c'est mal barré pour la FNAIM et surtout les locataires...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.