Michel Le Faou : "Encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne : une usine à gaz symbolique"

Michel Le Faou, conseiller métropolitain, est l’invité ce mardi de Raphaël Ruffier-Fossoul, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Michel Le Faou : "Encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne : une usine à gaz symbolique"
Michel Le Faou - LyonMag

Ancien adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole chargé de l’Urbanisme, Michel Le Faou siège aujourd’hui dans l’opposition, aux côtés de David Kimelfeld.

S’opposer, c’est d’ailleurs ce qu’il fait vis-à-vis de l’encadrement des loyers, qui sera appliqué l’an prochain à Lyon et Villeurbanne. Selon lui, et en se basant sur le travail de l’Observatoire local des loyers, cette mesure n’est pas nécessaire : "Jusqu’à présent, les loyers ont peu évolué. Il évoque une hausse en moyenne de 30 centimes entre 2016 et 2020".

"On est en train de mettre en place une usine à gaz symbolique. Et le symbole ne produit pas de logements", poursuit-il, indiquant que le vrai problème selon lui est la "disponibilité du nombre de logements, et notamment de petits logements en direction des étudiants et des jeunes ménages qui veulent venir résider sur Lyon et Villeurbanne".

Michel Le Faou s’agace aussi de voir les écologistes vouloir réviser le Plan local d’urbanisme et d’habitation (PLU-H) pour faciliter l’application de leur vision. "Vouloir en faire plus et mieux, ça risque de contraindre la faisabilité d’un certain nombre de projets, de réduire les capacités constructives et donc de faire in fine en sorte que vous ayez moins de logements produits", prévient l’ancien président de la SACVL.

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com et sur la chaîne Youtube de LyonMag.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
giov le 16/09/2021 à 16:48

Propos affligeants, d'un individu qui fut vice président des années durant et qui n'a fait que participer à créer la situation que l'on connaît aujourd’hui?

Des programmes immobiliers toujours plus chers, une envolée des prix, des immeubles campés systématiquement à du R+3 OU 4 dans des zones où la densification aurait du s'organiser... la pénurie et l'exclusion rencontrées actuellement, ne sont que les errements d'hier.

Merci et bon vent sur ce territoire

Signaler Répondre

avatar
Martine investit dans l'immobilier le 15/09/2021 à 09:44
ouf! a écrit le 14/09/2021 à 19h27

@Martine. Vous citez Paris comme unique exemple de ville accessible à toutes les bourses. Très crédible. Vous mélangez les investissements et les placements immobiliers. bref, vois avez des idées toutes faites sans esprit d’analyse.

Allez, un peu de lecture vous fera du bien :
https://metropolitiques.eu/Le-controle-des-loyers-empeche-t-il-l-investissement-dans-l-immobilier.html

Je vous rassure, je ne confonds rien : j'argumente et je source. C'est jamais le cas de ceux d'entre vous qui pleurnichent sur la "pénurie à venir de logements suite à la fuite massive des investissements" que vous sortez de votre chapeau, gratuitement. ;)

Signaler Répondre

avatar
Rend l'appart le 15/09/2021 à 09:25
Venividivinci a écrit le 14/09/2021 à 23h00

La réalité il est impossible de virer rapidement un locataire qui abuse ..ne paie pas.

Et encore heureux que les gens ne finissent pas à la rue parce qu'ils ne sont plus en mesure de rentabiliser votre capital.

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 14/09/2021 à 23:00

La réalité il est impossible de virer rapidement un locataire qui abuse ..ne paie pas.

Signaler Répondre

avatar
bing le 14/09/2021 à 21:13

Encore 5 ans à tenir avant de virer tout ce monde par les urnes

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 14/09/2021 à 19:48
ouf! a écrit le 14/09/2021 à 12h16

cette mesure, c’est LA VILLE POUR LES RICHES. Les investisseurs se détournent de Lyon. Donc pénurie. Le bailleur aura le choix et ne prendra que les dossiers de riches.

C’est déjà le cas ! Les jeunes, les salariés qui ne sont pas assez riches pour les propriétaires et pas assez pauvres pour un logement social sont dans la panade, de toute façon dans ce pays celui qui trinque et qui trinquera toujours c’est le moyen, il paie pour tout le monde et en plus on lui demande de fermer son clapet de «privilégié » :-)

Signaler Répondre

avatar
ouf! le 14/09/2021 à 19:27

@Martine. Vous citez Paris comme unique exemple de ville accessible à toutes les bourses. Très crédible. Vous mélangez les investissements et les placements immobiliers. bref, vois avez des idées toutes faites sans esprit d’analyse.

Signaler Répondre

avatar
quoi ?? le 14/09/2021 à 15:08

Et il ose encore parler celui-là ?

Signaler Répondre

avatar
Zandie le 14/09/2021 à 13:35
ouf! a écrit le 14/09/2021 à 12h16

cette mesure, c’est LA VILLE POUR LES RICHES. Les investisseurs se détournent de Lyon. Donc pénurie. Le bailleur aura le choix et ne prendra que les dossiers de riches.

Si ça peu éviter les cas soces !

Signaler Répondre

avatar
Martine investit dans l'immobilier le 14/09/2021 à 13:27
ouf! a écrit le 14/09/2021 à 12h16

cette mesure, c’est LA VILLE POUR LES RICHES. Les investisseurs se détournent de Lyon. Donc pénurie. Le bailleur aura le choix et ne prendra que les dossiers de riches.

Source ? Montrez-nous que l'encadrement des loyer engendre une fuite absolue des capitaux investis (puisque vous parlez pénurie il faut être conséquent).
Je vais vous aider : là où on a pu observer un encadrement minime des loyers, comme à Paris, aucune baisse de placements de capitaux dans l'immobilier ("investissements" comme vous dîtes...) n'a été décelée. Voilà les faits : rien, wallouh. Les propriétaires de capitaux ne sont pas fous : Lyon est une ville qui concentre les services comme aucune autre dans la région et il n'y a a priori aucune raison pour qu'elle se vide de ses habitants.

Et ça c'est sans vous parlez de l'égalisation des taux de profit dans un domaine de l'économie, mais bon pas sûr que les faits vous intéresse plus que ça. Essayer de repeindre une mesure de bon sens pour les catégories populaires en mesure antisociale, on connait la rhétorique, vous n'êtes pas le premier à l'employer.

Signaler Répondre

avatar
ouf! le 14/09/2021 à 12:16

cette mesure, c’est LA VILLE POUR LES RICHES. Les investisseurs se détournent de Lyon. Donc pénurie. Le bailleur aura le choix et ne prendra que les dossiers de riches.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.