Lyon : un exosquelette débarque aux HCL 

"Il ne s’agit pas d’une béquille géante" préviennent les médecins.

Lyon : un exosquelette débarque aux HCL 
Un patient avec un exosquelette - DR HCL

Ce lundi, l’hôpital Henry Gabrielle de Saint-Genis-Laval a annoncé l’acquisition d’un exosquelette à la pointe de la technologie. Une machine nommée "HAL", pour Hybrid Assistive Limb ou en français "membre hybride d’assistance". Il s’agit également d’une curieuse référence à HAL 9000, l’ordinateur mal intentionné de 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick.

Fabriqué par la société japonaise Cyberdyne, cet exosquelette, "est un formidable outil de rééducation qui a pour objectif d’accélérer et d’améliorer la reprise de la marche chez des patients blessés médullaires, complets ou incomplets, et cérébrolésés" d’après les HCL. Quand un individu essaie de réaliser une action, marcher par exemple, son cerveau envoie des signaux électriques aux muscles concernés, détectables à la surface de la peau.

Grâce à des capteurs installés sur la peau du patient, les signaux vont être transmis au processeur de l’exosquelette qui va déterminer immédiatement la puissance que le patient va générer et va calculer la puissance d'assistance adéquate à apporter, pour déclencher le déplacement. 

"Lorsque le patient utilise cette technologie, c’est son cerveau qui contrôle le robot et non un ordinateur "précise Eric Nouveau, cadre supérieur de santé rééducateur. HAL multiplie ainsi par 10 la force du patient, et possède une batterie pour une utilisation continue de 2h40 ou pour des activités ponctuelles de près de 5h. Huit kinésithérapeutes de l’hôpital ont reçu une formation de deux jours pour apprendre à utiliser le système. 

La machine a néanmoins un coût très important : 219 000 euros dont 93 000 euros ont été financés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et 90 000 euros par l’ARS. Le reste a été complété par les HCL. 

X

Tags :

exosquelette

HCL

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Romi le 05/10/2021 à 13:18

L’innovation ne peut plus se conduire au niveau d’un seul pays, mais plutôt grâce à des équipes mutidisciplinaires/multiculturelles dans le cadre de projets internationaux. Aucun ne détient à la fois les connaissances et les tehnologies nécessaires à un système.

Signaler Répondre

avatar
SyFy le 05/10/2021 à 12:46
négociateurs a écrit le 05/10/2021 à 11h54

encore un matériel étranger. les hcl ne peuvent pas faire travailler la France, avec l'argent qu'on leur donne via la sécurité sociale ?

Faudrait déjà soutenir l'innovation et la recherche dans ce pays.

Signaler Répondre

avatar
négociateurs le 05/10/2021 à 11:54

encore un matériel étranger. les hcl ne peuvent pas faire travailler la France, avec l'argent qu'on leur donne via la sécurité sociale ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.