Lyon : un artiste a-t-il été favorisé pour que son projet soit retenu pour la Fête des Lumières ?

Lyon : un artiste a-t-il été favorisé pour que son projet soit retenu pour la Fête des Lumières ?
Le projet Reflets de Damien Fontaine en 2018 - DR

Ces derniers jours, les différents protagonistes d’une potentielle affaire de favoritisme ont reçu le rapport de synthèse des douanes judiciaires lyonnaises.

L’enquête, dont le contenu est révélé par Le Monde, porte sur l’attribution de l’illumination de la colline de Fourvière lors de la Fête des Lumières 2018.

Il apparaît que l’artiste Damien Fontaine, dont le travail a souvent été sélectionné et primé pour l’évènement phare du 8 décembre, ainsi que son producteur Sébastien Salvagnac, ont pu avoir accès à des informations venues de la mairie pour pouvoir modifier leur projet et ainsi remporter l’appel d’offres, et donc le lot de Fourvière.

Apparaît dans la procédure le nom de Jean-François Zurawik, qui fut le directeur des évènements de la Ville de Lyon, et notamment de la Fête des Lumières, de 2005 jusqu’à son décès en octobre 2020. Les enquêteurs ont intercepté des échanges entre lui et Damien Fontaine, qui ont conduit l'artiste à annoncer à son interlocuteur qu’il modifierait son oeuvre.

Le Zeppelin futuriste initial se transformait en reflets de couleurs sur la colline du 5e arrondissement de Lyon. Et effectivement, le projet de l’artiste ressemblait alors davantage, jusqu’au nom "Reflets" identique, à celui de son concurrent Milosz Luczynski, favori finalement recalé du marché public. C’est ce dernier, sentant le coup fourré, qui avait porté plainte et qui avait donc initié l’enquête.

Damien Fontaine se défend d’avoir modifié son projet sur conseil de Jean-François Zurawik. Puisque ce dernier ne peut plus s’expliquer, les enquêteurs devraient se tourner vers les élus en charge du dossier à l’époque. Il se pourrait donc que Yann Cucherat, actuel conseiller municipal d’opposition, et qui était l’adjoint aux Grands Évènements de Georges Képénékian, soit entendu durant les prochaines semaines.

Ce sera ensuite au parquet de décider fin décembre s’il classe l’affaire ou s’il poursuit Damien Fontaine et Sébastien Salvagnac pour "complicité ou recel de favoritisme".

A quelques jours de la présentation par Grégory Doucet du programme de l'édition 2021, c'est en tout cas une affaire dont la mairie se serait bien passée.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mimile le 06/11/2021 à 15:18

La fête des lumière c'est uniquement le 8 décembre et des bougies sur les fenêtres en remerciement à la Vierge Marie !!! Le reste n'est qu'une histoire de voyous !! Damien Fontaine, Sébastien Salvagnac, Jean-François Zurawik, Yann Cucherat, Georges Képénékian, Grégory Doucet.... et les autres...

Signaler Répondre

avatar
Le Parti de Loi et d'Ordre le 06/11/2021 à 06:23
LudoLyonFier a écrit le 05/11/2021 à 18h32

Lyonnaises Lyonnais boycottons cette année la fête des lumières des fragiles écolos. Pas un chat les rues. Hormis leurs potes, en trottinette, vélos.

Le Khmer Vert sera responsable pour les clusters inévitables associés avec cet évènement dégoûtant.

Signaler Répondre

avatar
Ça ne change rien le 05/11/2021 à 21:25

car quel que soit le pseudo artiste choisi, c'est toujours le contribuable qui finance.

Signaler Répondre

avatar
LudoLyonFier le 05/11/2021 à 18:32

Lyonnaises Lyonnais boycottons cette année la fête des lumières des fragiles écolos. Pas un chat les rues. Hormis leurs potes, en trottinette, vélos.

Signaler Répondre

avatar
Blob le 05/11/2021 à 18:03
JM a écrit le 05/11/2021 à 12h24

La fête des lumières c'est les bougies sur le balcon point final.

Oui sauf que aujourd'hui c'est une histoire de gros sous qui profite a des fils à papa ...c'est bien dommage

Signaler Répondre

avatar
JM le 05/11/2021 à 12:24

La fête des lumières c'est les bougies sur le balcon point final.

Signaler Répondre

avatar
Schulmeister le 05/11/2021 à 09:29

j'ai toujours pensé qu'il y avait des histoires de gros sous derrière tout ce faste de la fête des lumières. et bien sûr tout cela avec l'argent des contribuables.

Signaler Répondre

avatar
La stupidité est inguerissable le 05/11/2021 à 08:59

Une bonne raison pour interdire cette fête qui ne plaît à plus personne à Lyon. Les khmer verts montrent leur incohérence ideologique en annonçant leur intention d'organiser cette fête sur une échelle plus vaste.... guère très écolo friendly avec toute cette pollution lumineuse et les nuages de méthane généré par les flatulences des foules rassemblées dans les sales rues de Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Monde cruel le 05/11/2021 à 08:05

Hélas ,tout le monde est corrompu,politiciens,patrons en col blancs ,et tous les escrocs qui peuvent piquer du fric en toute illégalité

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 05/11/2021 à 07:15

Collomb, si on lui appliquait à la lettre le code pénal, il serait mis en examen 50 fois...

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 05/11/2021 à 06:20

Et oui, encore monnaie courante chez TOUS les politiques, on favorise ses potes ou sa famille.
Dans la région, là c'est sous Collomb, actuellement Piole idem sur Grenoble...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.