Lyon : il se blesse grièvement au bras lors d'un cambriolage, son complice doit appeler les pompiers

Lyon : il se blesse grièvement au bras lors d'un cambriolage, son complice doit appeler les pompiers
photo d'illustration - Lyonmag.com

Deux adolescents de 17 ans sont déférés ce mardi devant un juge pour enfants, une semaine après avoir été interpellés pour le cambriolage d'un salon de coiffure à Lyon.

Les faits se sont déroulés vers 4h45 du matin, lundi dernier. Les deux individus, qui circulaient sur deux scooters volés, ont pris pour cible un salon de coiffure situé rue des Aqueducs dans le 5e arrondissement. Mais le cambriolage ne s'est pas déroulé comme prévu. L'un des malfaiteurs s'est grièvement blessé au bras en brisant la vitrine du commerce. A tel point que son complice a dû appeler les pompiers. Le duo a alors été interpellé en possession d'un butin estimé à 5 000 euros et des deux scooters.

Les deux suspects, qui affirment avoir 17 ans et qui sont tous deux défavorablement connus des services de police, ont reconnu les faits. Ils devraient être mis en examen pour vol par effraction et en réunion et recel de vol.

X
13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bullit le 17/11/2021 à 15:09

Et puis après un rappel à la loi ????

Signaler Répondre

avatar
Stemar le 17/11/2021 à 14:57
Dan le Bourbonnais a écrit le 17/11/2021 à 09h05

Il y a une justice, j'espère que son bras restera abimé à vie. Ils vont être mis en examen pour vol ET RELACHER.

On est bras cassé ou un pro
Dans ce cas là ce n est pas le cas

Signaler Répondre

avatar
ALBERT HEINRICH le 17/11/2021 à 10:03

IL faut qu'ils portent plainte contre le salon de coiffure pour obtenir des dommages et intérêts pour la blessure

Signaler Répondre

avatar
Dan le Bourbonnais le 17/11/2021 à 09:14
mouchette a écrit le 16/11/2021 à 16h02

Voir des grilles électrifié, Ils prendraient un bon coup de jus....et n'y reviendraient pas...

On est bien d'accord

Signaler Répondre

avatar
Dan le Bourbonnais le 17/11/2021 à 09:05

Il y a une justice, j'espère que son bras restera abimé à vie. Ils vont être mis en examen pour vol ET RELACHER.

Signaler Répondre

avatar
Mediaperte le 17/11/2021 à 08:16

Marre de ces violences policières !
Vite une manif !

Signaler Répondre

avatar
Mouriv le 16/11/2021 à 20:23

Ah les branques !
Le karma les a frappé

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 16/11/2021 à 17:09

Dingue on ne cesse de perdre en compétence et expertise dans tt les domaines :-)

Signaler Répondre

avatar
martine le 16/11/2021 à 16:42

j espere que le proprio du magasin n aura pas d ennui sa vitrine etait dangereuse !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
mouchette le 16/11/2021 à 16:02
++-*-/ Forza EELV /-*-++ a écrit le 16/11/2021 à 15h38

Des vitrines en papier recyclable permettraient d'éviter de malheureux accidents de ce type.

C'est aussi ça l'écologie.

Voir des grilles électrifié, Ils prendraient un bon coup de jus....et n'y reviendraient pas...

Signaler Répondre

avatar
++-*-/ Forza EELV /-*-++ le 16/11/2021 à 15:38

Des vitrines en papier recyclable permettraient d'éviter de malheureux accidents de ce type.

C'est aussi ça l'écologie.

Signaler Répondre

avatar
mouchette le 16/11/2021 à 14:45

A quoi sert de critiquer sans arrêt, de dire que nous sommes outrés de toutes ces exactions diverses et variées, à quoi ça sert d'en parler, et de donner nos avis tous les jours, personne ne nous entend, pendant que ce gouvernement regarde passer les trains sans broncher ? Quand vont ils enfin, prendre les décisions fortes qui s 'imposent , une bonne fois pour toute ...

Signaler Répondre

avatar
Encore et encore le 16/11/2021 à 13:49

Il y a plusieurs choses que je ne comprend pas…
Ils sont connnus de la Police et ils affirment avoir 17 ans…. Mais du coup, ils ont des parents en France? Ou bien ce sont encore des sans papiers mineur de 30 ans?
Que font ils encore sur notre territoire? Il me semblait que nous avions une facilité diplomatique pour expulser sine Die les clandestins mineurs délinquants?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.