Audrey Hénocque pleure en plein conseil municipal de Lyon après des propos douteux de la droite sur le handicap

Audrey Hénocque pleure en plein conseil municipal de Lyon après des propos douteux de la droite sur le handicap
Audrey Hénocque - LyonMag

Le premier Conseil Municipal de Françoise Blanc en tant que présidente du groupe de la droite et du centre devrait laisser des traces.

Après la présentation du 5e rapport de la Commission communale pour l'accessibilité de la Ville de Lyon aux handicapés par Florence Delaunay, la parole a été donnée à Françoise Blanc, nouvelle leader par intérim de la droite à Lyon après la démission d'Etienne Blanc suite à ses propos polémiques sur la France de Vichy.

L'élue LR a d'abord attaqué ses opposants en déclarant : "la droite n'a jamais occulté l'aspect social qui accompagne l'acte médical (...) je déplore que la gauche qui se veut le chantre du social, ne le reconnais guère". Mais la polémique est à trouver en conclusion de sa démonstration.

"La participation de deux associations, la Ville à Vélo et la Maison du Vélo m'a fait sourire (...) je n'avais pas saisi que l'on allait pouvoir faire pédaler un pied-bot ou un cul-de-jatte (rire de F. Blanc, NDLR), trêve de plaisanterie", a déclaré la femme politique au détour d'une interrogation sur la pertinence des acteurs choisis pour travailler le sujet du handicap.

Après les prises de paroles des différents groupes politiques et le vote de la délibération, ce fut au tour d'Audrey Hénocque, première adjointe au maire de Lyon et elle-même en situation de handicap, de réagir. "Ces propos m'ont extrêmement choquée. Tout ce que vous avez dit madame Blanc révèle de l'oppression envers les personnes handicapées, on appelle ça le validisme", a-t-elle entamé avant de poursuivre "les propos comme 'cul-de-jatte' pour parler d'une personne qui est amputée en haut des cuisses, c'est aussi grave que d'utiliser le terme de 'nègre' pour parler des personnes de couleur (...) à la fin de votre propos, vous avez utilisé le terme 'être', comme s'il y avait une différence de nature entre les personnes handicapées et les autres personnes".

En écoutant ces mots devant une assemblée attentive, on pouvait sentir l'émotion d'Audrey Hénocque nouer sa gorge. L'adjointe, au bord des larmes, a poursuivi : "la société est composée d'hommes et de femmes avec leurs atouts ou leurs différences et difficultés (...) je me permets de rappeler la définition de l'ONU sur le handicap : le handicap est la conjonction de trois facteurs, une déficience mêlée à une non-acceptabilité de la société, mêlée à des difficultés d'accessibilité (...) on n'est pas encore sorti de l'auberge".

Toujours plus moralement touchée, Audrey Hénocque conclut sa prise de parole en dénonçant des propos "aussi graves que ce que fait malheureusement toute la droite actuellement quand on objective les gens, les mineurs isolés sont des voleurs/violeurs, les étrangers sont telle ou telle chose (...) je trouve ça très choquant, vous sentez que je suis particulièrement émue".

A ce moment, toute l'assemblée s'est levée pour applaudir la déclaration. Audrey Hénocque n'a pas pu retenir ses larmes. Elle a cependant demandé à Grégory Doucet d'accorder la parole à Françoise Blanc afin que cette dernière s'explique. "Madame, je tiens à vous exprimer tous mes regrets si j'ai pu susciter en vous quelque chose qui vous a choqué. Vous ne le savez sans doute pas mais je suis très liée au milieu du handicap. Les propos que j'ai rapportés aujourd'hui ne choquent absolument pas les gens qui sont dans ces milieux-là. Un jour nous aurons une conversation en ce sens", a-t-elle déclaré avant d'embrayer sur l'autisme et le manque d'attention portée aux personnes atteintes de handicap invisible.

X
0-50 sur 73 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
extrême-gauche le 20/11/2021 à 19:03
Dédé2 a écrit le 18/11/2021 à 15h36

LR dans toute sa splendeur, tous ceux qui sont différents d'eux et d'elles ne doivent plus exister?
Après les débats des primaires, on voit mieux ce qu'ils veulent faire!
Sans moi!

L'Extrême-Gauche dans toute sa splendeur, tous ceux/celles qui sont différents.es d'eux et d'elles ne doivent plus exister?
Après les débats des primaires, on voit mieux ce qu'ils veulent faire! Sans moi !

Signaler Répondre

avatar
jacobins ! le 20/11/2021 à 19:00
Explorateur a écrit le 19/11/2021 à 11h37

C'est pas faux, j'en parlais récemment avec Polemique Victor .
Et si c est la gauche qui est stigmatisée c'est tout a fait normal ; Il faut etre dans l opposition pour le faire.
Merci pour cette remarque

Même, Danton et Robespierre ont fini guillotinés à la demande de leurs pairs !

Signaler Répondre

avatar
violette le 20/11/2021 à 11:43

madame
vu les propos scandaleux meprisant de cette dame envers votre personne c est une honte .comment est il possible d etre une represantante de l etat et tenir ces propos j espere madame que vous ne laisserez pas sans suite ce mepris . le handicap est a la merci de tout a chacun sans le vouloir accident ou cause de naissance le respect de vivre ensemble doit primer . je vous souhaite tout le courage que sa necessite de supporter le handicap et le manque de respect d autrui . bon courage madame que votre combat soit un combat national

Signaler Répondre

avatar
Citoyen1 le 20/11/2021 à 06:38
boboland a écrit le 19/11/2021 à 10h25

Victimisation récurrente et mise en scène gauchiste !

Vu le comportement odieux de cette dame avec le personnel de la mairie c'est curieux qu'elle passe pour une pauvre petite victime....meme si on peut ne pas approuver le discours de mme Blanc

Signaler Répondre

avatar
handicapé... le 19/11/2021 à 14:26
SC a écrit le 19/11/2021 à 13h55

Merci de votre réponse sincère. On peut donc avoir des discussions posées sur lyonmag, je n'y croyais plus.
Je suis dans le 5ème en haut et il est vrai que la voiture domine largement alors qu'il y a encore trop peu de vélos, c'est pour cela sans doute que j'ai une vision différente de la votre, dans le 6ème donc j'imagine. Sachez que la ville à vélo milite pour que les cyclistes respectent les piétons comme le code de la route le demande. Voici par exemple la dernière communication en ce sens: https://lavilleavelo.org/2020/11/02/cyclistes-respectez-les-pietons/
Peut-être qu'avec l'augmentation de l'usage du vélo il faut encore communiquer sur ce qui devrait être une évidence!

Je suis allé lire votre lien. Je n'y trouve rien à redire. C'est exactement tout ce que je demande pour ma part (une légère nuance tout de même : les contre sens cyclistes me paraissent toujours aussi dangereux , mais si les cyclistes qui les pratiquent respectent les piétons, je n'ai rien à y redire).

Signaler Répondre

avatar
réalité le 19/11/2021 à 14:25
LeCanut69 a écrit le 19/11/2021 à 10h49

Comment ne pas soutenir à fond les propos remarquables de Mme Henocque, que je découvre ? Bravo à elle.
Quelles que soient les opinions politiques, son allocution est juste et fondée.

je viens de découvrir combien le handicap politique est aussi déconnecté de la réalité que tout le reste
pathétique...

Signaler Répondre

avatar
extrême le 19/11/2021 à 14:16

La gauche est sensible. Qu'est ce que cela doit à l'ultra gauche et pire à l'extrême gauche !

Signaler Répondre

avatar
SC le 19/11/2021 à 13:55
handicapé.. a écrit le 19/11/2021 à 12h33

Je suis peut-être dans un quartier privilégié, mais des voitures sur les trottoirs ou devant les passages pour piétons, il n'y en a plus depuis plusieurs années (le fait qu'il y a un commissariat très proche de mon domicile est peut-être dissuasif). les trottinettes ont aussi disparu des trottoirs cette année (et donc l'accord passé entre la mairie et les entreprises est efficace ). Les vélos lorsqu'ils sont garés bloquent très rarement le passage tout comme parfois, effectivement un deux roue motorisé ou deux, mais c'est très rare.
Non, la vraie gène est pour traverser. Contrairement à ce que vous dites, les voitures respectent de plus en plus les passages protégés. Et on ne peut que s'en réjouir car c'était loin d'être le cas il y a dix ans. De même que les place de stationnement sont de plus en plus respectées (mais moins nombreuses, certaines ayant été remplacées par des pistes cyclables ou des parkings à vélo).
Donc la vraie gêne, ce sont les vélos qui brulent les feux dans les deux sens alors que les rues sont en sens unique (oui je sais que la loi permet les contre sens cyclables, mais ne rend pas les cyclistes prioritaires pour autant ! ). La durée des feux sur certains axes sont juste pour les PMR (Vitton, Roosevelt, Garibaldi, Belge) et donc lorsqu'on se fait griller la priorité par un vélo ou deux (pire encore parfois), vélos, on est encore au milieu de la route lorsque le feu repasse au vert. Sinon, on a juste le temps de traverser. Et sans parler des vélos fort nombreux qui roulent sur les trottoirs (comme à la part-Dieu par exemple où un cycliste a failli renverser une piétonne devant le monoprix il y a quelques minutes).
Mettons nous d'accord : il y a bien quelques cyclistes respectueux qui laissent le passage et respectent les règles. Ils sont minoritaires. Et vous le savez.

Merci de votre réponse sincère. On peut donc avoir des discussions posées sur lyonmag, je n'y croyais plus.
Je suis dans le 5ème en haut et il est vrai que la voiture domine largement alors qu'il y a encore trop peu de vélos, c'est pour cela sans doute que j'ai une vision différente de la votre, dans le 6ème donc j'imagine. Sachez que la ville à vélo milite pour que les cyclistes respectent les piétons comme le code de la route le demande. Voici par exemple la dernière communication en ce sens: https://lavilleavelo.org/2020/11/02/cyclistes-respectez-les-pietons/
Peut-être qu'avec l'augmentation de l'usage du vélo il faut encore communiquer sur ce qui devrait être une évidence!

Signaler Répondre

avatar
Harcèlement politique le 19/11/2021 à 13:11
boboland a écrit le 19/11/2021 à 10h25

Victimisation récurrente et mise en scène gauchiste !

Un commentaire digne d’un harcèlement. Ça montre à quel point cette nouvelle droite a peu d’empathie. Si elle pouvait sniper les handicapés façon Zemmour, elle ne se priverait pas.

Signaler Répondre

avatar
handicapé.. le 19/11/2021 à 12:33
SC a écrit le 19/11/2021 à 11h57

Je suis très étonné par votre remarque @handicapé. Je ne suis pas vous, mais quand je suis à pied les seuls qui me dérangent sont:
- les trottinettes posées n'importe comment sur les trottoirs, parfois juste devant les passages piétons
- les voitures garées sur les trottoirs, bloquant les passages des fauteuils roulants (interdit)
- les voitures garées sur les passages piétons ou cachant la visibilité du passage piéton (interdit loi LOM)
- les poubelles ou autres dépôts qui peuvent bloquer le passage
- les 2RM qui prennent énormément de place garées sur les trottoirs (interdit)
mais jamais les vélos, ou alors 1 fois tous les 2 ans. Si le vélo est mal garé (pas sur un arceau), il sera attaché à du mobilier urbain, je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, mais c'est très rare qu'un vélo bloque le passage des PMR.
Ca c'est pour les véhicules à l'arrêt.
Maintenant, en traversant, il arrive tellement souvent que les voitures ne s'arrêtent pas alors qu'un piéton veut traverser sur un passage piéton. A certains endroits, c'est systématique. Des vélos ne s'arrêtent pas non plus, mais pourquoi se focaliser sur les vélos alors qu'il y a un problème global de tous les modes de transport là-dessus, et la police ne fait rien à ma connaissance.
Maintenant, lorsqu'un PMR en fauteuil ne peut pas passer par le trottoir, en tant que cycliste, je suis ravi de le laisser emprunter la piste cyclable, il me semble même que vous en avez totalement le droit. Vous êtes ainsi en sécurité pour contourner l'obstacle, bien plus que sur la route.
Il arrive encore trop souvent que des cyclistes roulent sur les trottoirs, et c'est très mal! Rouler au pas et laisser la priorité aux piétons est un minimum, et mieux, marcher à côté de son vélo, on ne le dira jamais assez.
Donc je suis étonné par votre remarque contre les cyclistes qui rendent la vie difficile aux PMR. Etonné que vous ne citiez pas les voitures, 2RM, trottinettes et toutes les autres incivilités qui nous pourrissent tous le vie.
En espérant avoir des éclaircissements de votre part. Merci 🙏

Je suis peut-être dans un quartier privilégié, mais des voitures sur les trottoirs ou devant les passages pour piétons, il n'y en a plus depuis plusieurs années (le fait qu'il y a un commissariat très proche de mon domicile est peut-être dissuasif). les trottinettes ont aussi disparu des trottoirs cette année (et donc l'accord passé entre la mairie et les entreprises est efficace ). Les vélos lorsqu'ils sont garés bloquent très rarement le passage tout comme parfois, effectivement un deux roue motorisé ou deux, mais c'est très rare.
Non, la vraie gène est pour traverser. Contrairement à ce que vous dites, les voitures respectent de plus en plus les passages protégés. Et on ne peut que s'en réjouir car c'était loin d'être le cas il y a dix ans. De même que les place de stationnement sont de plus en plus respectées (mais moins nombreuses, certaines ayant été remplacées par des pistes cyclables ou des parkings à vélo).
Donc la vraie gêne, ce sont les vélos qui brulent les feux dans les deux sens alors que les rues sont en sens unique (oui je sais que la loi permet les contre sens cyclables, mais ne rend pas les cyclistes prioritaires pour autant ! ). La durée des feux sur certains axes sont juste pour les PMR (Vitton, Roosevelt, Garibaldi, Belge) et donc lorsqu'on se fait griller la priorité par un vélo ou deux (pire encore parfois), vélos, on est encore au milieu de la route lorsque le feu repasse au vert. Sinon, on a juste le temps de traverser. Et sans parler des vélos fort nombreux qui roulent sur les trottoirs (comme à la part-Dieu par exemple où un cycliste a failli renverser une piétonne devant le monoprix il y a quelques minutes).
Mettons nous d'accord : il y a bien quelques cyclistes respectueux qui laissent le passage et respectent les règles. Ils sont minoritaires. Et vous le savez.

Signaler Répondre

avatar
SC le 19/11/2021 à 11:57
handicapé a écrit le 18/11/2021 à 15h17

Etant une personne en situation de handicap ou un handicapé ( cela ne me gène pas : c'est factuel donc autant utiliser les mots réels, comme le font de nombreuses personnes handicapées ), je constate que le débat est parti dans l'émotionnel une fois de plus. Et cela pour le tronquer. Pleurer, ça fonctionne, certains savent le faire sur commande. Etait-ce le cas ici ? On ne le saura pas. Tout ce qu'on voit c'est que personne n'a répondu au point soulevé. Et cela sans aucune objection.
Or il faut le reconnaître, la vie de handicapé est fortement compliquée (en tout cas pour les PMR ) par les aménagements cyclable demandés par les deux associations citées. Les contre sens cyclistes sont des dangers pour traverser car même s'il existe une signalisation, elle n'est pas respectée (sur le passage protégé, le piéton reste prioritaire et non le cycliste à contre sens de le circulation). Les tourne-à-droite deviennent des va-tout-droit et tourne-à-gauche pour les vélos pressés, ne laissant plus un temps suffisant aux personnes handicapées pour traverser, alors qu'il ne reste parfois qu'une seule file pour les véhicules à moteur. Pied Bot et cul-de-jatte déplaisent à une personne, mais sont utilisés par les concernés eux-mêmes.
Avec cette indignation opportune, elle dispense le conseil de s'exprimer sur la gêne réelle provoquée par la politique du tout vélo. Ne vous trompez pas. Je ne suis pas contre le vélo. Je dis simplement que suite au lobbying de certains, les droits des cyclistes sont devenus extravagants et gênants pour tous les autres usagers de la ville.

Je suis très étonné par votre remarque @handicapé. Je ne suis pas vous, mais quand je suis à pied les seuls qui me dérangent sont:
- les trottinettes posées n'importe comment sur les trottoirs, parfois juste devant les passages piétons
- les voitures garées sur les trottoirs, bloquant les passages des fauteuils roulants (interdit)
- les voitures garées sur les passages piétons ou cachant la visibilité du passage piéton (interdit loi LOM)
- les poubelles ou autres dépôts qui peuvent bloquer le passage
- les 2RM qui prennent énormément de place garées sur les trottoirs (interdit)
mais jamais les vélos, ou alors 1 fois tous les 2 ans. Si le vélo est mal garé (pas sur un arceau), il sera attaché à du mobilier urbain, je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, mais c'est très rare qu'un vélo bloque le passage des PMR.
Ca c'est pour les véhicules à l'arrêt.
Maintenant, en traversant, il arrive tellement souvent que les voitures ne s'arrêtent pas alors qu'un piéton veut traverser sur un passage piéton. A certains endroits, c'est systématique. Des vélos ne s'arrêtent pas non plus, mais pourquoi se focaliser sur les vélos alors qu'il y a un problème global de tous les modes de transport là-dessus, et la police ne fait rien à ma connaissance.
Maintenant, lorsqu'un PMR en fauteuil ne peut pas passer par le trottoir, en tant que cycliste, je suis ravi de le laisser emprunter la piste cyclable, il me semble même que vous en avez totalement le droit. Vous êtes ainsi en sécurité pour contourner l'obstacle, bien plus que sur la route.
Il arrive encore trop souvent que des cyclistes roulent sur les trottoirs, et c'est très mal! Rouler au pas et laisser la priorité aux piétons est un minimum, et mieux, marcher à côté de son vélo, on ne le dira jamais assez.
Donc je suis étonné par votre remarque contre les cyclistes qui rendent la vie difficile aux PMR. Etonné que vous ne citiez pas les voitures, 2RM, trottinettes et toutes les autres incivilités qui nous pourrissent tous le vie.
En espérant avoir des éclaircissements de votre part. Merci 🙏

Signaler Répondre

avatar
Explorateur le 19/11/2021 à 11:37
Zedner a écrit le 18/11/2021 à 14h31

Ce qui est inquiétant pour le débât c'est que la gauche supporte de moins en moins un discours différent du sien, et c'est de plus en plus à la virgule près qu'elle condamne aux peines éternelles.

C'est pas faux, j'en parlais récemment avec Polemique Victor .
Et si c est la gauche qui est stigmatisée c'est tout a fait normal ; Il faut etre dans l opposition pour le faire.
Merci pour cette remarque

Signaler Répondre

avatar
QuelRapport le 19/11/2021 à 10:54
handicapé... a écrit le 19/11/2021 à 08h19

Ce n'est pas une question de volonté et de comportement, il faut juste prendre en compte qu'un pourcentage non négligeable de la population n'a pas d'autre solution que le véhicule individuel (ou le taxi, mais ça reste un véhicule individuel). Et que c'est cette partie de la population qui a vu depuis quelques années (ne mettons pas tout sur le dos des écologistes), leur situation se dégrader. Et cela par pur dogmatisme des décideurs.

Pas une question de comportement ? En quoi un velo qui respecte les feux et le code gêne une personne en situation de handicap ? Il en est de meme pour les voitures. La situation se degrade depuis 40 ans avec une politique du chacun fait ce qui lui chante. Et le plus drole c est qu ils defende un mode de vie millénaire ! Nos grands parents prenait le velo Et la voiture. Ils ne mangeaient pas de la viande tous les jours et réfléchissaient a l interet commun ! Aujourd hui je ne vois ici que des gens defendre son interet personnel et ces liberté individuelles qui sont bien sur importantes mais pas l alpha et l omega

Signaler Répondre

avatar
LeCanut69 le 19/11/2021 à 10:49

Comment ne pas soutenir à fond les propos remarquables de Mme Henocque, que je découvre ? Bravo à elle.
Quelles que soient les opinions politiques, son allocution est juste et fondée.

Signaler Répondre

avatar
Les pastèques de la droite le 19/11/2021 à 10:42

Ça fait des années que les élus de LR et udi s’amusent à humilier les gens en public. Les débats de fond n’existent plus. Ils se comportent comme des voyous, disent tout et son contraire. Ils s’attaquent aux enfants et aux handicapés mais aucune rédaction ne les remet en place. Il y a des années, c’était la manif pour tous, aujourd’hui, c’est les handicapés. Les journalistes lyonnais ont le devoir de ne plus les inviter comme des rock stars. Le préfet et le procureur de la république ont le devoir de les attaquer en justice mais malheureusement on retrouve ces mêmes personnes aux cocktails en train de rigoler tous ensemble.

Signaler Répondre

avatar
boboland le 19/11/2021 à 10:25
Lyonnais06 a écrit le 18/11/2021 à 20h28

Et user de son handicap pour écraser les autres, c'est digne mme Henocque?

Victimisation récurrente et mise en scène gauchiste !

Signaler Répondre

avatar
Isabelle Martin Dutal le 19/11/2021 à 10:24

Je suis profondément choquée par les propos tenus. En séance comme dans ces commentaires, humour est permis mais la bêtise et la désinformation nuisent gravement à la démocratie. On est plus au temps des gueules cassées des culs de jatte et il y a plus d un demi siecle que la prise en charge des pieds bots permet aux personnes qui en souffrent d avoir une vie normal debout ou sur un vélo. Qu il soit de droite ou de gauche ecolo ,chasseur,gilet jaune...j attends de l elu qui me représente qu il le fasse en tirant le débat vers le haut en utilisant des arguments vérifiés et d actualité. Marre de ceux qui font de la politique jusqu à la sénilité car ils ne savent rien faire d autre.Le handicap c est pas la séquelle d un accident la maladie ou l agénésie d un membre...c est la non acceptation de la différence par ceux qui se croient valides et le manque de civisme qui consiste à ne pas penser à l ensemble de nos concitoyens.Enfin pour info la pratique du vélo et du fauteuil roulant ont beaucoup de contraintes en commun et la participation d d'associations en lien avec le vélo n a rien d aberrant.

Signaler Répondre

avatar
le fond de l'histoire le 19/11/2021 à 10:04

La Ville à Vélo est présente dans cette Commission Communale d'Accessibilité depuis au moins 2014-2016, source : troisième rapport de ladite commission très facilement trouvable sur le site de la ville. Donc sa présence n'est pas liée à un dogmatisme vert.
Elle y intervient dans les groupes de travail Espaces Publics et Établissements Recevant du Public. Ah ben oui tant qu'à réfléchir à un meilleur partage des espaces publics on peut considérer utile que les militants de l'accessibilité et ceux du vélo se parlent.

Merci Mme Blanc pour votre polémiquette inutile qui encore une fois reflète le niveau de nos élus : maitrise des sujets, choix des mots, priorisation des critiques...

Signaler Répondre

avatar
Jeder le 19/11/2021 à 09:54
Spécialistes en communication de diversion... a écrit le 18/11/2021 à 17h44

Depuis un an que les pastèques et islamogauchistes sévissent à Lyon et dans l'agglo, chacun a pu apprécier leur roublardises et techniques de manipulation par la communication.

Prenons un seul exemple.

A quelques semaines d'intervalle, deux pauvre gosses sont mort dans la montée de choulans.
Les pastèques, sans attendre les résultats des enquêtes, sévissent immédiatement en réduisant les voies de circulation.

Le tramway, cause en moyenne une centaine de collision par an.
Les pastèques, n'interdisent pas a ces mastodontes de circuler.

Pour revenir sur le sujet de cet article.

Madame Blanc aurait été bien inspirée de faire relire son discours, avant de le prononcer publiquement.
Cela lui aurait permis de mieux choisir ses mots et ainsi de donner a ses adversaires "le bâton pour se faire battre".

Car avec ces gens-là qui utilisent toutes les ficelles, il faut être prudent !

En 2022, je vote Monsieur Eric Zemmour.

En ce qui concerne Choulans et les drames récents, cher Monsieur, vous noterez que lesdites pastèques du conseil municipal ont organisé une consultation publique des riverains qui se sont unanimement prononcés pour les restrictions de circulation. J’habite Choulans pour ma part, je suis également automobiliste et j’approuve ces mesures. Votre exemple de dictature bobo écolo est aussi ridicule que le reste de votre raisonnement moisi.
Mme Henocque avait toutes les raisons de réagir comme elle l’a fait et elle l’a fait dignement

Signaler Répondre

avatar
handicapé... le 19/11/2021 à 08:19
QuelRapport a écrit le 18/11/2021 à 18h49

Vous le dites vous meme il ne s agit pas d un droit mais d un non respect que l on retrouve quelque soit le mode de transport.... Mais ici vous constaterai avec moi que personne ne se remet en question. Les conducteurs de voiture critiquent les velos, les velos les voitures... bref c est pas moi c est l autre sans s interroger sur le vivre ensemble et l interret du bien commun ou meme du respect de la loie. La faute sans doute a du toujours plus vite et au concept de "liberté" en faisant abstraction des deux concepts qui suivent

Ce n'est pas une question de volonté et de comportement, il faut juste prendre en compte qu'un pourcentage non négligeable de la population n'a pas d'autre solution que le véhicule individuel (ou le taxi, mais ça reste un véhicule individuel). Et que c'est cette partie de la population qui a vu depuis quelques années (ne mettons pas tout sur le dos des écologistes), leur situation se dégrader. Et cela par pur dogmatisme des décideurs.

Signaler Répondre

avatar
QuelRapport le 19/11/2021 à 07:53
oh t'es grave toi ! a écrit le 18/11/2021 à 23h56

Le jour où vous aurez du mal à marcher et vous vous sentirez vulnérable à cause de l'âge ou du handicap, on verra si vous aurez toujours envie de prendre les transports en commun ou les velo'v... Moins de doctrine, plus de bon sens svp !

Ne dite pas au gens ce qu il doivent faire. Par ailleurs c est vous qui etes dans la doctrine. Je ne defent pas la voiture ni les transports en commun a tout prix. Je nuance. C est un concept qu on voit pas beaucoup dans c est commentaires je vous l accorde. Vous devriez essayer

Signaler Répondre

avatar
Tranquillou bidou le 19/11/2021 à 06:16
Zedner a écrit le 18/11/2021 à 14h31

Ce qui est inquiétant pour le débât c'est que la gauche supporte de moins en moins un discours différent du sien, et c'est de plus en plus à la virgule près qu'elle condamne aux peines éternelles.

Bien dit !

Signaler Répondre

avatar
William69800 le 19/11/2021 à 01:25

Est ce que la gauche en général a déjà compris quelque chose en politique ??
La gauche et les extrêmes gauches il faut aller dans leurs sens ou alors on est des (tous les noms d'oiseaux) . Voilà que maintenant ça joue les délicats... Des propos ou un mot un peu de travers et voilà qu'ils vont presque tomber dans les pommes. Bref!!

Signaler Répondre

avatar
oh t'es grave toi ! le 18/11/2021 à 23:56
QuelRapport a écrit le 18/11/2021 à 18h41

Alors la c est fort. Pour defendre la voiture vous etre pret a tout utiliser comme argument et en particulier les plus absurdes. En quoi une personne en situation de handicap ou une personne agee a besoin beaucoup plus de la voiture ? Certaines de ces personnes ne peuvent pas prendre la voiture. Le savez vous ? Les transports en commun constitue alors une alternative. Ainsi certaines personnes en situation de handicap prefereront vivre en ville pour etre moins dependant d autruit rien que pour faire des courses.... Ne politisez pas tout pour defendre vos causes

Le jour où vous aurez du mal à marcher et vous vous sentirez vulnérable à cause de l'âge ou du handicap, on verra si vous aurez toujours envie de prendre les transports en commun ou les velo'v... Moins de doctrine, plus de bon sens svp !

Signaler Répondre

avatar
remplaçant le 18/11/2021 à 23:43

Une personne en situation d’handicap nest pas forcement une handicapée. 1 exemple tout simple: une dame enceinte…
La loi dite « d’égalite des chances » est tres bien faite car elle facilite la vie à tout le monde. Le probleme c’est l’argent, et les gens qui sont censés l’appliquer.

Signaler Répondre

avatar
gauchos ! le 18/11/2021 à 22:54
Lolo-Ito a écrit le 18/11/2021 à 18h06

"Propos douteux de la droite" : joli pléonasme

Victimisation gauchiste !

Signaler Répondre

avatar
QuelRapport le 18/11/2021 à 21:02
La belle langue française a écrit le 18/11/2021 à 19h34

Vous avez mille fois raison, cher ami. Mais cela fait partie de toute cette perversion du langage introduite depuis bien longtemps par la gauche pou refuser de nommer le réel. Depuis Mitterand, précurseur en la matière, on ne dit plus "quartier à forte population immigrée", mais "quartier difficile", ou "zone sensible". On n'est plus "inculpé" par un juge d'instruction, mais "mis en examen", comme si on allait voir son médecin! Et il y aurait cent autres exemples, avec les mots de "diversité", de "modes doux (!) de déplacement", "d'élèves en difficulté" ou de "sans papiers" (on devrait presque s'apitoyer sur ces malheurreux "migrants" qui brulent eux-mêmes leurs papiers pour ne pas être renvoyé chez eux, alors qu'ils sont entrés sur notre sol en toute illégalité....). Alors, on n'est même plus étonné maintenant qu'une élue de gauche s'appuie sur son handicap pour chercher à discréditer la droite (et tout particulièrement Éric Zemmour), en l'accusant, toujours aussi injustement, de racisme, de discrimination envers les mineurs isolés .. et de toutes ces sornettes habituelles

La situation peut etre reversible.... Quel rapport avec la gauche ? Demain vous pouvez vous casser le femur et vous serez en situation de handicap et certainement pas handicapé dans le sens ou cela sera irréversible. Quel declin....

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 18/11/2021 à 20:28

Et user de son handicap pour écraser les autres, c'est digne mme Henocque?

Signaler Répondre

avatar
Honte aux LR le 18/11/2021 à 20:22

Les LR continuent à humilier les gens en public à l’image de leur président de région Laurent Wauquiez. Lui, il tape les animaux en public sans gène. C’est insupportable.

Signaler Répondre

avatar
Untel69 le 18/11/2021 à 20:12
La belle langue française a écrit le 18/11/2021 à 19h34

Vous avez mille fois raison, cher ami. Mais cela fait partie de toute cette perversion du langage introduite depuis bien longtemps par la gauche pou refuser de nommer le réel. Depuis Mitterand, précurseur en la matière, on ne dit plus "quartier à forte population immigrée", mais "quartier difficile", ou "zone sensible". On n'est plus "inculpé" par un juge d'instruction, mais "mis en examen", comme si on allait voir son médecin! Et il y aurait cent autres exemples, avec les mots de "diversité", de "modes doux (!) de déplacement", "d'élèves en difficulté" ou de "sans papiers" (on devrait presque s'apitoyer sur ces malheurreux "migrants" qui brulent eux-mêmes leurs papiers pour ne pas être renvoyé chez eux, alors qu'ils sont entrés sur notre sol en toute illégalité....). Alors, on n'est même plus étonné maintenant qu'une élue de gauche s'appuie sur son handicap pour chercher à discréditer la droite (et tout particulièrement Éric Zemmour), en l'accusant, toujours aussi injustement, de racisme, de discrimination envers les mineurs isolés .. et de toutes ces sornettes habituelles

Oui bah la droite aussi hein...
Elle parle de "croissance négative", de "plan de sauvegarde de l'emploi".... j'en ai une foutue liste comme ça..
On en est là.
Zemmour, je ne vais pas voter pour, mais je lui reconnais le mérite d'un langage vrai donc de vérité, parcellaire mais vrai.

Signaler Répondre

avatar
La belle langue française le 18/11/2021 à 19:34
Bah bravo.. a écrit le 18/11/2021 à 17h55

"En situation de handicap", en français ça se dit "handicapé"...

Vous avez mille fois raison, cher ami. Mais cela fait partie de toute cette perversion du langage introduite depuis bien longtemps par la gauche pou refuser de nommer le réel. Depuis Mitterand, précurseur en la matière, on ne dit plus "quartier à forte population immigrée", mais "quartier difficile", ou "zone sensible". On n'est plus "inculpé" par un juge d'instruction, mais "mis en examen", comme si on allait voir son médecin! Et il y aurait cent autres exemples, avec les mots de "diversité", de "modes doux (!) de déplacement", "d'élèves en difficulté" ou de "sans papiers" (on devrait presque s'apitoyer sur ces malheurreux "migrants" qui brulent eux-mêmes leurs papiers pour ne pas être renvoyé chez eux, alors qu'ils sont entrés sur notre sol en toute illégalité....). Alors, on n'est même plus étonné maintenant qu'une élue de gauche s'appuie sur son handicap pour chercher à discréditer la droite (et tout particulièrement Éric Zemmour), en l'accusant, toujours aussi injustement, de racisme, de discrimination envers les mineurs isolés .. et de toutes ces sornettes habituelles

Signaler Répondre

avatar
QuelRapport le 18/11/2021 à 18:49
handicapé a écrit le 18/11/2021 à 15h17

Etant une personne en situation de handicap ou un handicapé ( cela ne me gène pas : c'est factuel donc autant utiliser les mots réels, comme le font de nombreuses personnes handicapées ), je constate que le débat est parti dans l'émotionnel une fois de plus. Et cela pour le tronquer. Pleurer, ça fonctionne, certains savent le faire sur commande. Etait-ce le cas ici ? On ne le saura pas. Tout ce qu'on voit c'est que personne n'a répondu au point soulevé. Et cela sans aucune objection.
Or il faut le reconnaître, la vie de handicapé est fortement compliquée (en tout cas pour les PMR ) par les aménagements cyclable demandés par les deux associations citées. Les contre sens cyclistes sont des dangers pour traverser car même s'il existe une signalisation, elle n'est pas respectée (sur le passage protégé, le piéton reste prioritaire et non le cycliste à contre sens de le circulation). Les tourne-à-droite deviennent des va-tout-droit et tourne-à-gauche pour les vélos pressés, ne laissant plus un temps suffisant aux personnes handicapées pour traverser, alors qu'il ne reste parfois qu'une seule file pour les véhicules à moteur. Pied Bot et cul-de-jatte déplaisent à une personne, mais sont utilisés par les concernés eux-mêmes.
Avec cette indignation opportune, elle dispense le conseil de s'exprimer sur la gêne réelle provoquée par la politique du tout vélo. Ne vous trompez pas. Je ne suis pas contre le vélo. Je dis simplement que suite au lobbying de certains, les droits des cyclistes sont devenus extravagants et gênants pour tous les autres usagers de la ville.

Vous le dites vous meme il ne s agit pas d un droit mais d un non respect que l on retrouve quelque soit le mode de transport.... Mais ici vous constaterai avec moi que personne ne se remet en question. Les conducteurs de voiture critiquent les velos, les velos les voitures... bref c est pas moi c est l autre sans s interroger sur le vivre ensemble et l interret du bien commun ou meme du respect de la loie. La faute sans doute a du toujours plus vite et au concept de "liberté" en faisant abstraction des deux concepts qui suivent

Signaler Répondre

avatar
Universel le 18/11/2021 à 18:46
Lolo-Ito a écrit le 18/11/2021 à 18h06

"Propos douteux de la droite" : joli pléonasme

S'applique également à la gauche

Signaler Répondre

avatar
QuelRapport le 18/11/2021 à 18:41
Diversion a écrit le 18/11/2021 à 16h36

Elle manque de tact mais Blanc met en avant que la politique anti-voiture des verts est une discrimination très forte à l'écart des invalides, et des personnes âgées, qui sont très dépendants de ce mode de locomotion.
D'où la tentative de diversion des Khmers verts.

Alors la c est fort. Pour defendre la voiture vous etre pret a tout utiliser comme argument et en particulier les plus absurdes. En quoi une personne en situation de handicap ou une personne agee a besoin beaucoup plus de la voiture ? Certaines de ces personnes ne peuvent pas prendre la voiture. Le savez vous ? Les transports en commun constitue alors une alternative. Ainsi certaines personnes en situation de handicap prefereront vivre en ville pour etre moins dependant d autruit rien que pour faire des courses.... Ne politisez pas tout pour defendre vos causes

Signaler Répondre

avatar
Lolo-Ito le 18/11/2021 à 18:06

"Propos douteux de la droite" : joli pléonasme

Signaler Répondre

avatar
Bah bravo.. le 18/11/2021 à 17:55

"En situation de handicap", en français ça se dit "handicapé"...

Signaler Répondre

avatar
Spécialistes en communication de diversion... le 18/11/2021 à 17:44

Depuis un an que les pastèques et islamogauchistes sévissent à Lyon et dans l'agglo, chacun a pu apprécier leur roublardises et techniques de manipulation par la communication.

Prenons un seul exemple.

A quelques semaines d'intervalle, deux pauvre gosses sont mort dans la montée de choulans.
Les pastèques, sans attendre les résultats des enquêtes, sévissent immédiatement en réduisant les voies de circulation.

Le tramway, cause en moyenne une centaine de collision par an.
Les pastèques, n'interdisent pas a ces mastodontes de circuler.

Pour revenir sur le sujet de cet article.

Madame Blanc aurait été bien inspirée de faire relire son discours, avant de le prononcer publiquement.
Cela lui aurait permis de mieux choisir ses mots et ainsi de donner a ses adversaires "le bâton pour se faire battre".

Car avec ces gens-là qui utilisent toutes les ficelles, il faut être prudent !

En 2022, je vote Monsieur Eric Zemmour.

Signaler Répondre

avatar
CherLyonMAG le 18/11/2021 à 17:36

Ce titre, comment dire... LyonMag, vous n'avez pas honte ? Ou vous essayez de faire encore mieux que Françoise Blanc ?

Signaler Répondre

avatar
artiste69 le 18/11/2021 à 17:32
Marie Gabrielle a écrit le 18/11/2021 à 16h40

Oui comedia, car ils ne supportent pas qu'on leur rappelle leur handicap par des regards
Ou des propos emplis de pitié, ça les rabaisse davantage.

Vos propos en disent long sur votre méconnaissance du handicap

Signaler Répondre

avatar
victor69007 le 18/11/2021 à 17:19

Ou comment étouffer définitivement les arguments et critiques de l'opposition sur l'accessibilité, alors que pourtant Mme Blanc avait vu juste. Misérables écolos.
PS: je suis en invalidité depuis 22 ans donc pas la peine de me faire la morale les gauchos.

Signaler Répondre

avatar
Pignolet le 18/11/2021 à 16:47

Effectivement, madame Blanc s'y connaît très bien sur les questions du handicap ! La preuve, elle fait partie des republicains !

Signaler Répondre

avatar
Marie Gabrielle le 18/11/2021 à 16:40
Comedia dell arte a écrit le 18/11/2021 à 16h32

La "plaisanterie" est de mauvais gout, mais on sent clairement qu'en bonne politicienne elle en rajoute dans l'indignation en mélangeant tout. Pour fréquenter des personnes handicapées, je peux témoigner qu'ils sont très cash par rapport à leur handicap et ne déteste rien de plus que le misérabilisme.

Oui comedia, car ils ne supportent pas qu'on leur rappelle leur handicap par des regards
Ou des propos emplis de pitié, ça les rabaisse davantage.

Signaler Répondre

avatar
Diversion le 18/11/2021 à 16:36

Elle manque de tact mais Blanc met en avant que la politique anti-voiture des verts est une discrimination très forte à l'écart des invalides, et des personnes âgées, qui sont très dépendants de ce mode de locomotion.
D'où la tentative de diversion des Khmers verts.

Signaler Répondre

avatar
Comedia dell arte le 18/11/2021 à 16:32

La "plaisanterie" est de mauvais gout, mais on sent clairement qu'en bonne politicienne elle en rajoute dans l'indignation en mélangeant tout. Pour fréquenter des personnes handicapées, je peux témoigner qu'ils sont très cash par rapport à leur handicap et ne déteste rien de plus que le misérabilisme.

Signaler Répondre

avatar
Xavbou le 18/11/2021 à 16:32
Marie Gabrielle a écrit le 18/11/2021 à 15h36

Il y a des gens qui sont brut de décoffrage
Sans pour autant se moquer ou mépriser
Mais cela peut blesser quelqu'un qui est diminué, il faut toujours veiller à qui l'on a en face de soit il me semble, après avec les gauchos on ne peut plus rien dire sans que cela prenne des proportions démesurées, mais sont-ils tout blanc ? J'en doute fort.

Enfoncez vous bien en utilisant le terme « diminué »...

Signaler Répondre

avatar
JPP le 18/11/2021 à 16:30

Oh purée il faut déjà remplacer la remplaçante par intérim....
On a vraiment à Lyon la droite la plus bête du monde.
Mais tout va bien Wauquiez et le petit assureur se sont réconciliés aux frais de la Région ARA.

Signaler Répondre

avatar
Laissez les personnes handicapées tranquille ! le 18/11/2021 à 16:27

Il y a DES handicaps. Nul n'en a le monopole.

Signaler Répondre

avatar
Dédé2 le 18/11/2021 à 15:36

LR dans toute sa splendeur, tous ceux qui sont différents d'eux et d'elles ne doivent plus exister?
Après les débats des primaires, on voit mieux ce qu'ils veulent faire!
Sans moi!

Signaler Répondre

avatar
Marie Gabrielle le 18/11/2021 à 15:36

Il y a des gens qui sont brut de décoffrage
Sans pour autant se moquer ou mépriser
Mais cela peut blesser quelqu'un qui est diminué, il faut toujours veiller à qui l'on a en face de soit il me semble, après avec les gauchos on ne peut plus rien dire sans que cela prenne des proportions démesurées, mais sont-ils tout blanc ? J'en doute fort.

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 18/11/2021 à 15:33

@les deux, oui je connais, suffisamment de personnes pour confirmer les propos que je tiens de part mon secteur d activité.
Et ce sujet me tient particulièrement à coeur, car ai une maladie qui fera que je serais dans quelques, temps fauteuil.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.