Avenir d'Interpol à Lyon : début d'une assemblée générale décisive à Istanbul

Avenir d'Interpol à Lyon : début d'une assemblée générale décisive à Istanbul
Le siège d'Interpol à Lyon - LyonMag

L'organisation internationale de police criminelle basée à Lyon tient une assemblée générale à partir de ce mardi à Istanbul, en Turquie.

Cette réunion intervient alors qu'Interpol traverse une crise et est secouée de toute part. Premièrement, l'assemblée devra élire son prochain président. Pour le moment, seul le général émirati Ahmed Naser Al-Raisi est candidat. Cependant, l'homme est accusé d'avoir eu recours à la torture dans les prisons de son gouvernement. Sa réputation est telle que les ONG de défense des droits de l'homme sont unanimes : si Al-Raisi se retrouve à la tête d'Interpol, c'est tout l'honneur de l'organisation qui serait bafoué.

De plus, cela pourrait peser sur l'avenir du siège à Lyon. En effet, Interpol a pour projet d'étendre ses locaux pour pouvoir accueillir confortablement l'ensemble de ses collaborateurs. Si l'Etat français accepte de financer en partie les travaux estimés à 50 millions d'euros, ce n'est pas vraiment le cas des collectivités locales représentées par Grégory Doucet (maire de Lyon) et Bruno Bernard (président de la Métropole). Alors la nomination du général controversé pourrait largement orienter les deux élus dans leurs futurs choix.

L'assemblée elle-même pourrait bien déjà se prononcer sur ses intentions quant à l'avenir de son siège dans le Rhône. Encore faut-il qu'elle se déroule dans de bonnes conditions puisqu'une dernière menace pèse sur la réunion. Les relations entre Interpol et la Turquie sont en effet très tendues ces derniers temps à cause du refus de l'organisation de relayer les notices rouges (avis de recherche) émises par le régime d'Erdogan.

Ce sujet devrait largement être abordé ces trois prochains jours. À noter que plusieurs manifestations pourraient également survenir pendant l'évènement.

X

Tags :

interpol

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mouhaha 0,001 le 23/11/2021 à 09:37

Al-Raisi premier flic du monde un tortionnaire ? Logique ! Regardons les pays qui siègent dans différentes instances internationales donneuses de leçons, de nombreuses dictatures qui noyautent le système et imposent leurs dogmes aux démocraties :-)

Signaler Répondre

avatar
Vicente69 le 23/11/2021 à 09:05

Tout est calculé par la secte pastèque.
Ils vont pouvoir récupérer du foncier pour leur logements sociaux vu que la quasi majorité des promoteurs immobiliers ne veulent plus faire de programmes dans la METROPOLE.
2026 dehors les pastèques.

Signaler Répondre

avatar
La stupidité est inguerissable le 23/11/2021 à 09:01
Dehors ! a écrit le 23/11/2021 à 08h46

Qu'ils déménagent les policiers d'Interpol,ça fera du bien à doucet,qui a tendance à multiplier ses erreurs et horreurs récurrentes ....

Attendre la suite de la fête de lumières décidée par le Khmer Vert : un joli cluster de Covid-19 évitable.

Signaler Répondre

avatar
Dehors ! le 23/11/2021 à 08:46

Qu'ils déménagent les policiers d'Interpol,ça fera du bien à doucet,qui a tendance à multiplier ses erreurs et horreurs récurrentes ....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.