L'Algérie s'est constituée partie civile dans l’affaire des faux dinars retrouvés à Lyon

L'Algérie s'est constituée partie civile dans l’affaire des faux dinars retrouvés à Lyon

L’information a été révélée par le journal Libération ce week-end. Fin octobre, 15 milliards de faux dinars, la monnaie algérienne, ont été retrouvés dans un atelier du quartier de la Part-Dieu, soit 152 millions d'euros.

Douze personnes avaient été arrêtées. Selon Libération, le gouvernement algérien a contacté le juge d'instruction chargé du dossier "en qualité de victime".

X

Tags :

algerie

dinars

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.