Gérard Collomb apporte son soutien à Georges Frêche

Gérard Collomb apporte son soutien à Georges Frêche

Décidément, Gérard Collomb est le poil à gratter des caciques du PS. Le sénateur-maire de Lyon, qui, tour à tour, serait allé au débat sur l'identité nationale où Vincent Peillon s'est défaussé, et qui s'est rendu au dîner du CRIF en présence d'Eric Besson au contraire de Jean-Jack Queyranne, défend dorénavant Georges Frêche, prenant le contre-pied des positions de son parti. Le maire de Lyon tient à rappeler son amitié envers le socialiste héraultais au cœur de la polémique.

Mis à l’écart par le PS pour les prochaines élections régionales après des propos ambigus envers Laurent Fabius, le président sortant de Languedoc-Roussillon peut compter parmi ses soutiens Gérard Collomb… Les deux hommes sont partis en Israël ensemble. "Il n’est pas antisémite" martèle le maire de Lyon. Le président du conseil régional de Languedoc-Roussillon, à la faconde parfois bien maladroite, saura sans doute apprécier ce soutien de poids, même si les sondages l'annoncent gagnant dans tous les cas de figure.

X
4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
magnaud le 12/02/2010 à 08:55

Defossé ?...... Un simple joueur de carte connaît le verbe "défausser", ce qu'a fait le courageux(?) Peillon. Félicitations néanmoins pour votre journal

Signaler Répondre

avatar
Ernest le 11/02/2010 à 12:26

Collomp, comme Freiche, a, successivement, soutenu puis dénigré tous les dirigeants du PS. Pour ces gens (il y en a d'autres: Besson, Charasse...) peu importe l'idéal, les principes, les valeurs. Seuls comptent leur pouvoir, leur égocentrisme, leur réussite personnelle. Les socialistes du Rhône (sauf quelques isolés qui seront vite marginalisés) sont dans la position des socialistes de Montpellier, il y a quelques années: à se contenter de tenir les cordons du poêle du César local on se trouve entrainé dans des situations sans issue honorable. Quand l'obligeront-il à cesser les cumuls dangereux pour la démocratie et condamnés, depuis longtemps, par le PS. Les français sont des veaux, dit-on et les socialistes lyonnais sont de faux dévots!

Signaler Répondre

avatar
Cedman77 le 11/02/2010 à 11:42

Les caciques ? Faut-il y voir un jeu de mot avec Colomb ? Colombin ? Colombienne ? (civilisations) Pré Colombiennes ? Si c'est voulu, bravo, même si je doute que plus de 2% des millions de lecteurs assidus de Lyonmag.com aient saisi du premier coup...

Signaler Répondre

avatar
La buse le 11/02/2010 à 09:49

il soutient d'abord DSK puis Ségolène et maintenant, lui même se verrait Président de la République. Il soutient Frêche parce que ça fait parler de lui. Ressortons le dossier Frêche sur ses dérapages, pas sur son bilan en Languedoc. Vous verrez le vrai Frêche.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.