Guilherme Azanga n’a finalement pas été expulsé

Guilherme Azanga n’a finalement pas été expulsé

Emmené mercredi à Paris en vue d’être reconduit vers l’Angola, ce père de famille sans papier a refusé de prendre l’avion, selon RESF. Il a été placé en garde à vue et doit comparaitre jeudi devant le tribunal de Bobigny pour "refus d'embarquer". L’histoire de cet homme de 37 ans, père de 4 enfants dont deux sont scolarisés à l’école Gilbert Dru, déclenche une grande vague de solidarité au sein de l’établissement scolaire du quartier de la Guillotière, mais aussi auprès d’associations et d’élus lyonnais.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Edith le 15/04/2010 à 12:45

Par un communiqué de presse du député Philippe meunier, je viens d'apprendre que, par trois fois, l'OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) a rejeté la demande d'asile de cet individu qui a fait l'objet d'une condamnation à 2 mois de prison ferme en France. Et les socialistes-collabos soutiennent ce type ! La racaille a décidément ses soutiens dans notre pays. Merci au PS et à ses satellites. Pauvre France !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.