Nouveau rebondissement dans le dossier de Guilherme Azanga

Nouveau rebondissement dans le dossier de Guilherme Azanga

La préfecture du Rhône a annoncé jeudi soir "mettre fin" à la rétention administrative de ce père de famille angolais, en situation irrégulière à Lyon depuis 8 ans. La préfecture dit faire face à l'"impossibilité matérielle" de procéder à son expulsion alors que Guilherme Anzaga s’est de nouveau opposé à son renvoi dans son pays mercredi soir. Il avait été transféré du centre de rétention administratif de Saint-Exupéry vers un aéroport parisien.
Remis en liberté, il reste cependant toujours en situation irrégulière et le préfet "ne revient pas sur la décision d'obligation de quitter le territoire".
Le père de famille est attendu à Lyon vendredi soir où il retrouvera ses 4 enfants.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zebremouette le 09/04/2010 à 12:47

En France plus on est insensible et borné, plus on clame son point de vue. Ce que tu dis est un scandale, même les rg avaient donné un avis favorable à sa régularisation. Heureusement que la France est plus humaine que toi. Faire preuve de discernement, ce n'est pas tout accepter. Même une personne favorable au contrôle de l'immigration peut reconnaitre que ce cas ci est un acharnement inutile, avec débauche de moyens policiers aux frais du contribuable.

Signaler Répondre

avatar
Alphonse le 09/04/2010 à 10:33

En France plus on est hors la loi plus on est défendu!A la fin on gagne toujours!!MAM et Brice ont des discours très martiaux mais sur le terrain c est une autre affaire! Donnons des papiers français à toute personne qui transite par Roissy!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.