Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Martine Aubry profite des retraites pour allumer Gérard Collomb

Martine Aubry, première secrétaire générale du parti socialiste, a présenté mercredi le plan général de réforme des retraites. Le texte prévoit le maintient de l'âge légal de la retraite à 60 ans. Une perspective rendue possible par la proposition de taxation des banques et des produits financiers. Un coup porté également à l'aile réformiste, qui, depuis plusieurs semaines, ergote dans les médias. Gérard Collomb n'a pas été épargné.

Après quelques dissonances sur l'âge de départ légal, le PS a rectifié le tir par l'intervention de sa première secrétaire. Et de quellle manière ! Souvent brocardé pour l'extrême étroitesse de sa force de proposition, le parti à la rose à fait valoir, pour le première fois, une alternative crédible, documentée et instruite à une grande question de société : celle des retraites. Le constat final est sans appel pour l'aile réformiste du parti : maintien de l'âge de la retraite à 60 ans, financement du projet par la taxation des banques et des produits financiers. Que de chemin parcouru par Martine Aubry depuis ses digressions, à demi-mots, sur la possible remise en cause de l'âge symbolique des 60 ans. Dans un premier temps saluée par les réformistes, qui voyaient dans ces babillages de virage idéologique une position "courageuse", la première secrétaire a finalement fait machine arrière.

Etre socialiste et remettre en cause les acquis sociaux, décidément, cela ne passe pas. Martine Aubry semble en avoir pris la pleine mesure, et ce comportement sera sans doute la meilleure manière d'assurer son autorité sur le parti. Quid des reformes, mais surtout des réformistes ? Pour ces derniers, le réveil doit être amer. Affichés par Martine Aubry pour n'avoir pas voté le texte au bureau national, Manuel Valls, Malek Boutih et Gérard Collomb, hier chantres du changement et de la mobilité, deviennent officiellement dissidents. Au vu de leurs dernières sorties médias, ce n'est pas vraiment une surprise. Le maire de Lyon en a evidemment fait les frais. "Gérard Collomb ? Il n'a rien compris" a attaqué Martine Aubry, fustigeant le comportement de voltigeur du maire de Lyon. "Pour Collomb, être moderne, c'est aller toujours plus loin. Pour moi, c'est être plus juste, avoir un système plus équilibré (...) Je ne sais pas jusqu'où il va aller" continue-t-elle. Un ton parfois professoral. Aucun doute, Martine Aubry a sifflé la fin de la récréation.

Le plus périlleux pour Gérard Collomb reste l'entente cordiale affichée par Martine Aubry à l'évocation de Dominique Strauss-Kahn. "Je pense que nous sommes sur la même ligne politique et ça, pour moi, c'est extrêmement important" a-t-elle rappelé, à l'heure ou tous jouent les oracles, prédisant un retour aux affaires nationales de Strauss-Kahn pour Juin 2011. Un perspective qui n'effraie pas Martine Aubry, qui semble mesurer toute la dangerosité de Primaires discordantes et assassines pour les pré-sélectionnés. Les leçons de 2007 semblent avoir été tirées. "Il faudra voir entre lui (DSK) et moi ou d'autres quel est celui ou celle qui sera candidat à a Présidentielle." ajoute-t-elle. Reste donc encore un interstice pour le Maire de Lyon. Mais il est clair qu'avec ce projet de réforme des retraites mené tambour battant par les caciques du parti, les réformistes ont pris un sacré coup derrière la tête. Gérard Collomb en tête.

 



Tags : collomb | ps | aubry | primaires |

Commentaires 10

Déposé le 24/05/2010 à 22h58  
Par David CABAS Citer

Retraites : mettre fin aux faux débats ! Nous ne devons pas céder au chantage injuste à la dette ! 1)La dette de la France est injuste, elle n'est pas le résultat de trop de santé, trop de services publiques, trop de fonctionnaires, trop de retraites... Mais elle est bien le résultat de la destruction de l'économie physique, et le pillage des établissements bancaires avec de lourds intérêts composés sur la dette depuis la fin du crédit public productif de la Banque de France. La loi Giscard Pompidou du 3 janvier 1973 puis le traité de Maastrich interdit au gouvernement d'émettre de la monnaie et oblige de fait de s'endetter avec des taux d'intérêt aux banques privés ! Chaque jour nous subissons un bourrage de crane qui appelle les citoyens au bon sens avec de mensonges patentés, comment garder une retraite à taux plein si la population vieillie etc etc ! Nous devons sortir de la mentalité monétaire, la mentalité calculette, c'est bien la peine de faire de si grande étude pour apprendre à faire des divisions. Nous devons apprendre les principes de l'économie physique. 1)Une économie à taux plein d'emploi sans chômage ! Et oui c'est minimum avant de parler de rallonger le temps de travail ! 2)Un retour à l'économie productive, et non une économie de financier et de commerce ! Une économie productive peut permettre de redistribuer les vrais fruits de la croissance physique. L'argent n'est pas un richesse, personne ne vit en mangeant des billets. Ceci suppose de sortir de la logique de pillage de notre système actuelle. La force publique et nos responsables politiques doivent reprendre la main sur les intérêts financiers, nous devons remettre en place la loi Glass Steagall à la Française afin de séparer les banques par activités. Les banques de dépôts séparer des banques d'affaire et des compagnie d'assurance afin de remettre les banques à leurs place, travailler pour faire vivre l'économie physique et non jouer l'argent dans la spéculation et les casinos financiers. Citoyens, nous devons nous organiser pour mettre en place une alternative. Vous voulez vous battre pour connaître les agissements des intérêts bancaires et financiers alors rejoins moi sur facebook : http://www.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts David CABAS http://www.davidcabas.fr

Déposé le 21/05/2010 à 11h01  
Par superkiwi Citer

"Pour Collomb, être moderne, c'est aller toujours plus loin. Pour moi, c'est être plus juste, avoir un système plus équilibré (...) Je ne sais pas jusqu'où il va aller" elle l'évoque en référence à gérard collomb qui use et abuse de ce terme à longueur d'année. Comme tous le courant réformiste ( ou social démocrate, peu importe le nom) Vous même vous vous en servez beaucoup dans vos commentaires. Le premier que vous avez laissez n'a pu que m'y faire repenser. Sur ce, bon week end

Déposé le 21/05/2010 à 06h26  
Par grandlyonnais Citer

Merci pour ce petit cours d'étymologie et d'économie... :) Il me semble cependant que vous n'avez pas lu l'article dans son intégralité. C'est madame Aubry elle-même qui évoque le terme "moderne"...et pas Gérard Collomb, d'où ma réponse.

Déposé le 20/05/2010 à 19h28  
Par superkiwi Citer

AH ! enfin, on a eu très peur de ne pas vous voir grandlyonnais (le vrai). Votre emploi de chargé de communication de gérard collomb doit être prenant. Rassurez vous, vous êtes inimitable donc on sait toujours si il s'agit de vous, ou bien d'un homme de gauche. (pas de risque de confusion donc) Pour la 100ème fois je reprends : La modernité n'est pas un argument en soit très cher. C'est un subterfuge langagier visant à imposer des politiques libérales mis au point par Friedrich Hayek (chercheur de l'université de CHicago)et sa fondation dans les années 50-53, cf : "the brick", son ouvrage . (pour le coup, c'est pas très "moderne"). Et quand bien même il le serait, "moderne" rien n'indique que ce qui est moderne est un progrès. Comme vous semblez éprouver quelques difficultés avec ce mot, je me sens obligé de vous venir en aide par cet exemple : je n'aime pas la télé réalité, ce n'est pas que je ne suis pas moderne, juste que je n'apprécie pas la médiocrité. vous saisissez ?

Déposé le 20/05/2010 à 18h23  
Par MyersLauren30 Citer

The loan are essential for people, which are willing to ground their business. As a fact, that's comfortable to receive a consolidation loan.

Déposé le 20/05/2010 à 18h09  
Par BoyerBessie Citer

Every body understands that life seems to be very expensive, however different people need money for various stuff and not every man earns enough money. So to get some loan and just credit loan will be a proper solution.

Déposé le 20/05/2010 à 13h54  
Par grandlyonnais (le vrai) Citer

Je ne sais pas quel plaisir peut procurer d'utiliser les pseudos d'un autre internaute...Il faut croire que j'ai une certaine notoriété ;) Madame Aubry, être moderne, c'est ne pas tenir compte de l'augmentation de l'espérance de vie...? Tout est résumé. Il est normal que Gérard Collomb soit soumis à de telles critiques, ses positions sont courageuses et pas forcément faciles à entendre, mais doit-on mentir aux français ?

Déposé le 20/05/2010 à 12h02  
Par grandlyonnais Citer

Bravo Martine ! de remettre les pendules à l'heure du coté de la Mairie de LYON

Déposé le 20/05/2010 à 11h54  
Par mickeyclub Citer

Il a tellement pris de coup, qu'il n'a plus de cheveux sur le caillou !

Déposé le 20/05/2010 à 11h48  
Par Enfin Citer

Très bien que le PS reprenne l'initiative dans la proposition, en plus tout à fait crédible pour les retraites ! Que tout le monde reste à sa place, ce sera très bien et plutôt productif pour 2012.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.