Mercier joue la montre sur le TOP

Mercier joue la montre sur le TOP

L'échéancier était pourtant prévu, resseré, propre à l'efficacité. Le Conseil Général de Michel Mercier devait statuer en séance sur le tracé du Tronçon Ouest du Périphérique le 28 mai, suivi le 31 mai par le Grand Lyon, présidé par Gérard Collomb. Sauf que la belle disposition à volé en éclat. Le Conseil Général a repoussé la séance au 11 juin. Le Grand Lyon jouera donc les éclaireurs sur ce dossier, lors d'un conseil communautaire qui s'annonce électrique. 

" Si Michel Mercier valide, le 28 mai, avec le Conseil Général le tracé court, le Grand Lyon délibérera le 31 mai pour en prendre la maîtrise d’ouvrage. La balle est dans le camp de Michel Mercier. Nous attendons en retour qu’il frappe la balle, et nous la renverrons. " Les oracles de Gérard Collomb ont fait long feu. Trop content de pouvoir laisser la préséance au Conseil Général sur ce dossier éminemment polémique, le Grand Lyon devra finalement prendre ses responsabilités avant le Département. La faute à un agenda trop chargé du président Michel Mercier, également ministre de l'aménagement du territoire, qui, à ce titre, accompagnera le 28 mai le Président de la République en Sologne. Un mot d'excuse signé par Nicolas Sarkozy, et qui permet momentanément à Mercier de se défausser sur le sujet. Gérard Collomb, qui attendait un signe fort du Conseil Général, particulièrement sur le choix du tracé court ou du tracé long du TOP, se retrouve pris à son propre jeu. Il faudra donc que le Grand Lyon prenne ses responsabilités. Gérard Collomb a fait du tracé court sa priorité, et le Grand Lyon n'en prendra la maîtrise d'ouvrage qui si ce dernier l'emporte. Collomb entend également préserver le projet de Contournement de l'Ouest Lyonnais (COL) permettant théoriquement d'éviter l'effet d'engorgement la centralisation des trafics nationaux et internationaux sur la zone urbaine de Lyon. Le périphérique ouest, serpent de mer lyonnais de vingt ans, entre donc dans une nouvelle phase d'immobilité.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lyonnais2 le 26/05/2010 à 13:42

Que voulez-vous @Françoise, que l'on retienne le tracé court avec toutes les conséquences que celà engendrera comme catastrophe à vie comme on a le mur du centre d'échange de Perrache. Car avec le tracé court vous casser à jamais la physionnomie du quartier du port E. Herriot avec un mur visible et polluant. Car si vous ne vous en êtes pas rendu compte, le port Herriot pourrai devenir notre HafenCity comme à Hambourg. Ne me dîtes pas que vous êtes comme certains sur Lyon qui pense les infrastructures d'aggglo sur seulement une vingtaines d'années.

Signaler Répondre

avatar
Françoise le 25/05/2010 à 17:30

L'attentisme de Michel Mercier est sidérant...tout autant que sa capacité à accumuler les casquettes sans jamais briller par ses compétences et ses qualités.

Signaler Répondre

avatar
Observance le 25/05/2010 à 12:39

C'est une non information de 1er ordre. Gérard se sert d'à peu prêt tout pour que l'on parle de lui. Personne n'est dupe, c'est un nain. Michel Mercier également.

Signaler Répondre

avatar
grandlyonnais le 25/05/2010 à 11:51

C'est sûr, on ne peut pas être Ministre, Président de Conseil Général, trahir sa famille politique pour une voiture de fonction et une retraite de ministre...ET s'occuper de l'intérêt général des habitants de l'agglomération. Quant'à ce "mot d'excuse" de Nicolas Sarkozy, c'est tout simplement succulent. Bien heureusement, les mois de Mercier à la tête du département et l'immobilisme de sa pseudo majorité son comptés. Les électeurs sauront se souvenir des rodomontades de M. Mercier.

Signaler Répondre

avatar
Assez tergiversé ! le 25/05/2010 à 10:42

Bon, Gérard tu prends tes responsabilités, et tu y va sur le tracé court. ca va durer Sinon cette histoire.

Signaler Répondre

avatar
Etonnant ?? le 25/05/2010 à 10:41

Et bien, à malin, malin et demi ! Mercier à très bien réussi à renverser la tendance, et à se défausser diront les mauvaises langues. Collomb a été pris à son propre jeu !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.