Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les citoyens reprennent l’initiative avec «Tout pour Lyon 2 ème»

Ce n’est pas une association. Ce n’est pas non plus un courant politique. «Tout pour Lyon 2 ème» est un groupe d’opinion d’origine citoyenne, qui souhaite faire bouger les lignes classiques de l’action politique, au sens étymologique du terme, dans le deuxième arrondissement lyonnais. Indépendants des cadres existants, le collectif s’est fixé des objectifs élevés. Le premier chantier qu’il entreprend est celui du problème des sans-abris. Myriam Pleynard, sa fondatrice, a bien voulou répondre aux questions de Lyon Mag. Elle nous fixe sa ligne de conduite, sa méthode et les résultats attendus de son entreprise. Interview.

Lyon Mag : En quoi consiste l’initiative de « Tout pour Lyon 2 ème » ?
Myriam Pleynard :
Cette initiative est née d’une double volonté. Il s’agit de passer à l’action, de prendre des initiatives dans des domaines qui concernent le quotidien de chacun dans le 2 ème arrondissement. Nous voulons surtout obtenir rapidement des résultats. Nous voulons redonner à la politique toute sa dignité, tout son sens. Il faut revenir aux valeurs fondamentales : servir l’intérêt général, servir les habitants, être au plus près de leurs préoccupations. Nous voulons leur apporter des réponses satisfaisantes en terme de délais et de qualité.

A quel type de population souhaitez-vous venir en aide avec « Tout pour Lyon 2 ème » ?
Notre chantier le plus important, à travailler immédiatement, ce sont les personnes en grande difficulté, dans des situations d’extrême pauvreté. Cela concerne les sans-abris, les foyers en difficulté, les familles, et particulièrement famille monoparentale. L’enfance en difficulté également, notamment au niveau scolaire. Concrètement, nous souhaiterions pouvoir apporter un soutien scolaire, avec le concours de seniors ayant exercé des fonctions éducatives. Il est inacceptable que nous nous désolidarisions de ces enfants qui arrivent au collège avec de graves lacunes scolaires.

Et pour les foyers en difficulté, en quoi consiste spécifiquement votre action ?
Nous devons venir aujourd’hui au secours des familles qui ne peuvent plus faire face à leur passif, qui ne peuvent pas se nourrir correctement. Dans le secteur de Perrache, bon nombre de familles vont aux Restos du Coeur. La possibilité de satisfaire des besoins primaires dans le deuxième arrondissement devient de plus en plus difficile.

Comment allez-vous mettre en place toutes ces initiatives ?
Concernant la question des sans-abris, nous proposons une méthode. Il s’agit d’appeler à la mobilisation de tous. Nous appelons tous les habitants du 2 ème et au delà de l’arrondissement à signer une pétition intitulée « L’Appel du 12 décembre. », en hommage à un homme mort de froid à cette date, dans la plus grande indifférence en 2008. Nous souhaitons remettre officiellement cette pétition courant juin aux pouvoirs publics locaux, à savoir le préfet délégué à l’égalité des chances, le Président du Conseil Général du Rhône, le maire de Lyon et le maire du 2 ème arrondissement.

Que donnerait cette implication des élus ?
A partir de cette synergie, nous souhaitons bâtir un Plan Local d’Action Concertée. C’est vraiment l’essentiel. Il s’agira, jusqu’en septembre, de définir les besoins de l’hébergement d’urgence, ensemble, dirigeants d’associations lyonnaises de l’urgence sociale et travailleurs sociaux. Jusqu’à la fin du mois d’octobre, nous entamerons une discussion sur la faisabilité des réponses, avec les pouvoirs publics locaux et en parallèle le secteur privé. Il faut sortir de cette culture ou le tout public peut tout faire et tout financer. Cela nous conduira à un plan pour lequel nous voulons évidemment une effectivité certaine. Nous pourrons ensuite déterminer un échéancier par action.

Quelle finalité pour ce projet impliquant citoyens-pouvoirs publics-secteur privé ?
Nous souhaitons obtenir la signature d’un plan local d’action concertée par les pouvoirs publics locaux et le secteur privé en vue d’en faire un acte officiel qui engage, et dont la presse sera le témoin. L’échéance est fixée pour novembre 2010. Nous souhaitons sensibiliser l’opinion publique aux enjeux de l’urgence sociale, et à ces problématiques.

Pensez-vous l’opinion publique sensible à cette problématique ?

Nous voulons mettre le point ici sur la nécessité de modifier le regard des autres sur les sans-abris. Ce regard, qui bien souvent conduit à ne pas accepter près de chez soi des structures d’accueil, et donc à rejeter nos semblables, qui ont les mêmes droits que nous. Nous comptons sur un soutien de la ville de Lyon, une démarche forte, qui devra mettre en place une campagne de communication. Nous espérons que cela pourra se mettre en place au plus tard en décembre 2010.
 
Au-delà de sensibiliser et d’impliquer les pouvoirs publics, y aura-t-il une vraie effectivité à votre action ?
L’échéance finale est celle d’avril 2011. Il s’agira de mettre en place les premiers Etats Généraux des sans-abris à Lyon. Nous aurons alors la possibilité de tirer le bilan du plan d’action concertée de 2010. En tant que porte-parole de « Tout pour Lyon 2 ème », je veux conduire ce mouvement au nom de l’humanisme lyonnais, de mes valeurs. Souvenez-vous quand Victor Hugo lança une indignation générale en 1849 avec son discours sur la misère. Discours que tout politique devrait d’ailleurs avoir en tête comme une catéchèse. Ce mouvement, à notre sens, réconciliera l’homme avec l’homme, puisqu’il offrira aux plus fragiles des réponses humainement acceptables.

Etes-vous déjà en rapport avec d’autres associations ou agissez-vous en franc-tireur ?
Benoit Vianney président de l’association du foyer Notre-Dame des Sans-Abris, a participé à une interview pour notre première newsletter. Je ne lui avais pas fait part de l’initiative de « Tout pour Lyon 2 ème. » Je l’ai rencontré pour une presentation de l’association qu’il préside. Nous partageons un point de vue commun concernant la nécessité de modifier le regard des autres sur la situation des sans-abris. Je suis par contre entrée en contact direct avec « Réseau personnes dehors. » J’ai cette semaine un rendez-vous fixé avec l’une des animatrices de ce réseau qui s’est malheureusement un peu éteint. J’ai également proposé une rencontre avec Bruno Lachnitt qui est le directeur de la Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion (MRIE). Cette mission soutient la lutte contre la pauvreté et la précarité en Rhône-Alpes, et associe tous les acteurs concernés. Il y a pour nous un formidable gisement en terme de contacts et de mobilisation rapide des dirigeants d’associations et des travailleurs sociaux. Il s’agit de démultiplier les efforts, d’entrer en contact avec les structures capables de nous aider à mobiliser rapidement tous les acteurs concernés par le domaine de l’urgence sociale.

Les élus ont-ils déjà soutenu cette init



Tags : association | pleynard | 2ème arrondissement |

Commentaires 1

Déposé le 26/05/2010 à 09h25  
Par Bravo ! Citer

Je ne peux qu'encourager cette initiative citoyenne, spontanée et motivée. j'espère que les résultats seront au RV, que l'initiatrice ne jettera pas l'éponge et qu'elle tiendra bon la barre !!!!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.