Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cinq ans de succès pour le Velo’ V

La ville de Lyon célèbrera la semaine prochaine le cinquième anniversaire de son vélo libre-service. Le 6 juin, plusieurs manifestations festives auront lieu un peu partout dans la ville. Aujourd'hui 4 000 vélos sont répartis dans les 343 stations et il ne devrait pas y avoir une augmentation de leur nombre prochainement. Des efforts supplémentaires seront faits pour faciliter l’abonnement. Ce succès, c'est par extension celui des modes de déplacement "doux" dans l'agglomération. Et Gérard Collomb l'a confirmé à Lyon Mag, il ne s'agit là que d'un début. Interview.

Lyon Mag : Le Vélov’ a 5 ans ! Quel est le premier bilan qui peut être tiré ?
Gérard Collomb :
On voit bien que Vélov’ a changé totalement la ville de Lyon. Il l’a tellement changé qu’il a été imité par beaucoup de villes à travers le monde qui ont aujourd’hui adopté ce principe. Nous avons inventé un nouveau moyen de transport avec Jean-Claude Decaux, faire en sorte que sur les trajets courts en ville, on puisse servir de ce Vélov’ que l’on prendre, poser, avec une utilisation extrêmement pratique. Nous renforçons d’ailleurs d’année en année les commodités d’utilisation, en tirant les leçons de cette expérience. C’est une vraie révolution. On peut parler d’une révolution Vélov’.

C’est un nouveau mode de «consommer» du transport ?

Oui. On s’aperçoit qu’autour de Vélov’, cela a permis de développer les vélos classiques. Nous avons eu une augmentation de 100% de l’usage du vélo dans la ville, dont Vélov’ ne représente que 25 %. Cela veut dire que derrière les gens ont acheté des vélos. En même temps que nous développons Vélov’, nous développons les pistes cyclables, sur de grands parcours. On s’attaque aux carrefours, aux endroits qui sont difficiles, avec des aménagements lourds. Nous mettons en place de véritables itinéraires. E,  presqu’île, nous construisons les contresens cyclistes dans un certain nombre de rues, en ayant le souci de l’efficacité,  et en même temps de la sécurité à la fois pour les piétons et pour les vélos.

Que représentent ces cinq ans du Vélov’ pour les lyonnais ?

Je pense qu’ils l’ont adopté. Vélov’, c’est aussi l’image du changement de la ville. Elle est devenue plus jeune, plus dynamique, plus innovatrice. Cela correspond bien aux changements qui ont eu lieu sur Lyon. Pour eux, si on leur demande ce qui a changé à Lyon, ils vous diraient très certainement Vélov’, les berges du Rhône. Ces projets réussis sont emblématiques. Ils ont changé l’atmosphère de la ville.

Pour les cinq ans à venir, vous mettrez en place encore plus de Vélov’ ?

Notre but est de continuer à développer encore plus de lieux cyclables. Il faut accroître l’usage du vélo dans la ville. Il faut faire en sorte que la SNCF, que les parkings, puissent disposer de locaux sécurisés pour pouvoir entreposer des vélos. C’est aussi développer les arceaux dans la ville. La multifonctionnalité des transports doit laisser la place au vélo.

Les modes doux de déplacement (tunnel de la Croix-Rousse, rue Garibaldi), c’est une priorité pour Lyon ?

Quand on regarde le tunnel de la Croix-Rousse, c’est un projet qui représente plus de 200 millions d’euros. Cela va être un élément de découverte pour les lyonnais. Lorsqu’ils vont voir le tunnel de la Croix-Rousse aménagé avec des espaces lumineux ludiques, ils vont l’emprunter pour le déplacement certes, mais aussi pour le plaisir. 



Tags : collomb | velov | velo |

Commentaires 1

Déposé le 28/05/2010 à 14h11  
Par XMen Citer

je dis bravo!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.