Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gérard Collomb entend remettre les Halles de Lyon « dans les clous »

Le sénateur maire de la ville a présenté les nouveaux loyers dont devront s’acquitter les commerçants qui utilisent les Halles Paul Bocuse à la part Dieu. Jusqu’à maintenant, ils payaient en moyenne 199 euros annuels par m². Ce chiffre atteindra dès le 1e janvier 2011 270 euros. Plus que cette augmentation, la durée des baux inquiète les commerçants. Ils auraient préférer disposer de leurs locaux pour une durée de 30 ans, mais ils devront désormais renouveler leurs concessions tous les 10 ans, ce qui leur fait craindre de ne plus pouvoir rester aux Halles. Les explications de Gérard Collomb.

Lyon Mag : Pourquoi changer le système de reconduction tacite des baux qui prévalait aux Halles ?
Gérard Collomb :
Nous avions reconduit un certain nombre de baux. Cela nous a permis de faire en sorte qu’en 2010, tout le monde soit au même niveau. Pour l’ensemble des commerçants des Halles, cette période est venue. Nous donnons de nouvelles dispositions afin de stabiliser leur statut juridique. Nous voulons éviter qu’un juge demain vienne objecter à un des commerçants des Halles qu’il n’est pas dans les normes de concurrence, et qu’il doive déménager d’urgence. Nous essayons de faire en sorte que ces commerçants puissent avoir certaines perspectives de moyen terme, et qu’ils puissent être juridiquement irréprochables.

Quelle est cette situation juridique qui doit être mise aux normes ?

Ce que souhaitent les commerçants, c’est que nous fassions des baux sur trente ans. Mais l’occupation du domaine public doit être temporaire. Nous avons décidé de concéder des baux sur dix ans. Cela ne veut pas dire que dans dix ans, nous allons expulser tout le monde. Nous verrons à ce moment la qualité des commerçants, si ce qu’ils proposent est valorisant pour la ville de Lyon et profitable pour le consommateur. Je suis sur que tous les commerçants des Halles se verront reconduits. Mais je ne peux pas leur garantir aujourd’hui trente ans d’occupation du domaine public.

Vous ne pouvez pas l’écrire, mais vous leurs dites implicitement ?

Je ne peux même pas le dire parce que le juge me le reprocherait.  L’écrire serait contraire à la loi. Nous avons des bons commerçants aux Halles, qui sont là depuis longtemps, et que nous souhaitons garder encore longtemps. Mais nous devons avoir un cadre juridique qui doit être stabilisé. Nous voulons remettre les Halles dans

Quelles dispositions allez-vous adopter ?

Nous allons proposer un loyer annuel de 270 euros par mètre carré. Cela permettra de les préparer à l’augmentation future.

Comment éviter que demain, une grande surface ou une grande enseigne commerciale vienne s’installer aux Halles ?
Nous n’allons pas faire l’appel d’offre sur le prix. Nous allons le faire sur la qualité. Si l’on regarde en terme de fromagers, il y en a aux Halles qui sont connus dans le monde entier. On veut les garder ! La qualité est essentielle. Eux doivent avoir confiance dans la qualité des produits qu’ils vendent aujourd’hui, c’est leur meilleure garantie pour l’avenir.



Tags : collomb | Halles | nourriture |

Commentaires 2

Déposé le 23/06/2010 à 03h20  
Par Le BON Citer

Les Promesse n'engage que ceux qui les écoute et si dans 7 ans ils allaient mettre les Halles au Confluent ?

Déposé le 18/06/2010 à 13h20  
Par Louise Citer

Les halles font partie intégrante de l'identité lyonnaise, de notre patrimoine. Il est important de pérenniser leur fonctionnement, les décisions des collectivités me semblent sages.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.