Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

« Divertisport » : pour les jeunes, contre le désoeuvrement

La ville de Lyon propose toutes sortes d’activités à faire pendant les mois de juillet et d’aout, aux tarifs préférentiels, pour les jeunes dont les familles sont en difficulté. Parmi elles, l’ouverture de 8 piscines, la mise en place du programme « Divertisport », qui permet aux enfants de découvrir des activités sportives dans 6 centres de Loisirs comme le tir à l’arc, les sports de raquette ou de combat. Un franc succès pour Thierry Braillard , adjoint aux sports à la ville de Lyon.

Lyon Mag : Depuis combien de temps cette opération est mise en place ?
Thierry Braillard :
Depuis plusieurs années. Il y a eu une réorganisation l’an passé avec six sites gérés par les animateurs sportifs de la ville. L’offre est extrêmement diversifiée et très éclectique. C’est une opération qui remporte chaque année un franc succès.

Cette opération concerne énormément d’enfants ?

Elle concerne les jeunes de 6 à 16 ans. Nous recevons 700 jeunes par semaine. Il s’agit d’un centre de loisir sans hébergement qui fonctionne sur ces six sites. Il y a toutefois une légère baisse des effectifs au mois d’Août.

Il y a un dispositif particulier des éducateurs ?

C’est une vraie organisation. Nous essayons de diversifier au maximum l’offre sportive : acrobranche, canyoning... Ces jeunes font souvent des activités qu’ils découvrent pour la première fois. C’est là tout l’intérêt de Divertisport.

Cela permet, le reste de l’année, de les amener vers d’autres activités sportives ?

Si nous pouvons en faire des futurs champions lyonnais, c’est une très bonne chose !

Pourquoi est-ce si important pour une ville comme Lyon de proposer toutes ces activités aux jeunes ?

Quand on fait de la politique, quand on voit que des gens rencontrent des difficultés, c’est le rôle de l’élu de tendre la main et de ne pas aouter des fractures à une crise extrêmement importante. Quand vous est un jeune, et que vous n’avez pas la chance d’avoir des parents qui vont vous emmener à la montagne ou à la mer, la Ville peut pourvoir en partie à cela. C’est quelque chose que nous voulions aujourd’hui rappeler. Il est de notre devoir de montrer aux lyonnais et aux lyonnaises comment leur argent est utilisé à bon escient.

Le coût de l’opération est de 500 000 euros, c’est un effort important. Les tarifs pour en faire profiter les enfants sont, eux, dérisoires ?

Nous définissons l’échelonnement du coût selon le quotient familial de chaque famille. C’est un calcul qui est fait par rapport à leurs revenus. Huit euros pour une semaine de prise en charge d’un enfant, ce n’est rien. Cela permet à des familles qui sont en difficulté de pouvoir offrir à leurs enfants des activités. Il y a aussi les piscines qui ont été entièrement sécurisées par la ville. C’était une volonté de Gérard Collomb et de son équipe de ramener les familles dans les piscines de Lyon. La carte Plein Soleil de 25 entrées est un effort conséquent. Nous voulons que les jeunes profitent de nos équipements, et s’éclatent. A Gerland, nous allons faire découvrir le tir à l’arc. Des tournois de beach volley et beach soccer sont également prévus.



Tags : jeunes | sports | divertisport |

Commentaires 1

Déposé le 29/06/2010 à 14h38  
Par Le Mal Aimé ( le retour) Citer

Voilà, encore une fois, on aide ceux qui sont dans la merde et les autres, ceux qui sont dans la limte, on s'en tape. De toute manière dans ce pays, les riches sont tranquille, ils ont du pognon, les pauvres sont tranquille, on leur file du pognon et ceux du milieu, il paie, il raque et il ferme leur geule

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.