Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Confluence : la place des Archives inaugurée

Gérard Collomb et Denis Broliquier, maire du deuxième arrondissement, ont inauguré mercredi matin la place des Archives. Située au nord du cours Charlemagne et à l’arrière de l’échangeur de Perrache, ce grand plateau doit devenir le lieu de communication entre les habitants et salariés du quartier, ainsi qu’un lieu de transit pour les voyageurs ferroviaires.

La place des Archives constitue désormais le nouveau parvis sud de la gare de Perrache. L’espace public est le second du quartier de Confluence a avoir été inauguré, après la place nautique cet été. D’une superficie de 6500 m2, conçu par l’agence HYL et constituée d’un sol de pierres de calcaire posé en tresse, la place des Archives court du côté ouest et est du cours Charlemagne. Sa partie Ouest à été livrée au printemps 2008 et permet l’accès au bâtiment des Archives municipales. Il prend place dans l’ancien centre de tri postal « Lyon gare », construit en 1906 par l’architecte Jean Clapot. L’immeuble Times Square, toujours sur la partie ouest de la place et à l’angle du bâtiment des Archives, accueille depuis le printemps 2008 les salariés de la SNCF. Le bâtiment répond aux charges HQE de la Confluence : isolation par l’extérieur, triple vitrage, ventilation double flux avec récupération de chaleur.

La partie Est de la place, inaugurée mercredi matin, n’a pu l’être avant pour une simple raison : la finalisation du parking souterrain de 632 places qui garnit son sous-sol. Inauguré le 29 janvier 2010, ce lieu de stockage des véhicules est aménagé de grands murs végétaux qui allient esthétique et effet dépolluant. Espace Confluence, immeuble de 3 300 m2 de bureaux, fait face à la gare. Ses 4ème, 5ème et 6ème étages sont occupés par le centre d’affaire Baya Access. Le 1er étage accueille la SNCF et le 2ème étage un bureau d’étude en mécanique générale. L’aménagement final de la place des Archives passe également par la mise en place de bancs et la plantation d’une dizaine d’arbres. Le premier arbre a d’ailleurs été planté par Gérard Collomb et Denis Broliquier, aidés par Nadine Gelas du Grand Lyon, après le dévoilement plus traditionnel de la plaque.

Kant et les crottes de chiens

On le sait, l’aménagement du quartier de la Confluence va bien au-delà des enjeux urbanistiques et architecturaux classiques. Il est un enjeu politique, au même titre que le Grand Stade. Denis Broliquier, dans son discours, n’a pas manqué de le rappeler. « Le temps de l’urbanisme est trop long » a-t-il commencé, visant expressément le président du Grand Lyon. Et de rappeler que les projets de la Confluence ont été initiés par ses prédécesseurs Michel Noir et Raymond Barre. Gérard Collomb a répondu au maire du deuxième arrondissement reprenant une formule de Charles Péguy : « le kantisme a les mains pures, mais il n’a pas de mains. » Une manière un peu absconse de signifier au président de Lyon Divers Droite qu'aussi vertueux soient ses projets en matière d’urbanisme pour le quartier de Confluence, ils sont inapplicables. Le maire de Lyon maintient son offensive, en raillant le projet d’un métro desservant le site jusqu’à son point le plus au Sud, défendu par Broliquier et l’opposition municipale. Il table sur un échéancier à « vingt ans » pour qu’une telle entreprise voit le jour. Et de clore son exercice discursif d’une métaphore moins philosophique que la précédente : « nous pourrons toujours construire la plus belle place du monde, le quartier le mieux aménagé. Mais un quart d’heure après son inauguration, il y aura toujours une crotte de chien sur ses trottoirs pour trouver à redire » Une façon bien à lui de signifier qu’il y a toujours des chagrins pour amenuiser les travaux entrepris sous son mandat. Mais de Kant aux crottes de chiens, il y a un monde, plus étendu sans doute que la nouvelle place des Archives.



Tags : collomb | broliquier | confluence | archives |

Commentaires 6

Déposé le 07/10/2010 à 18h45  
Par lyonnais Citer

J'aimerai que vous ayez raison mais... Allez demander aux nouveaux habitants de la Confluences si il sont contents des bouchons de la Tranchée Carlemagne ? Pour vous l'urbanisme raisonné c'est commencer par le sommet ??? Bizarre D'habitude l'on commence par les racines puis le tronc et enfin les branches du BAS et non celle du HAUT. Les architectes ne sont en rien responsable du plan d'occupation des sols que César Collomb leur a donné. Bonne lecture.

Déposé le 07/10/2010 à 14h23  
Par hugo Citer

@ lyonnais : - 1 : Quand comprendrez-vous, enfin, que votre grossièreté et vos insultes ne vous grandissent pas et décridibilisent vos arguments urbanistiques eux-même éculés. -2 : Vous nous parlez avec des trémolos dans le clavier de Noir, Barre etc. etc. etc... Mais un Maire, président du Grand Lyon s'est saisi sérieusement du dossier et a fait anvancer ce quartier, c'est Gérard Collomb -3 : Ce qui était encore un terrain vague et un vague terrain devient, est, ou plutôt est en phase de devenir un quartier de lyon à part entière, et même le symbole d'un urbanisme raisonnable, raisonné, qui remet l'humain au centre de la ville en créant des polarités dans un même lieu... Bref, une fois, encore, il est regrettable que le club du 3ème âge de soutien à Michel Noir et autres ex-stars du RPR vienne polluer ce site avec des commentaires oscillant entre l'aigreur, l'insulte et l'absurdité urbanistique. Merci, enfin de respecter le travail des architectes, des experts et des sociologues qui ont travaillé sur ce projet pendant des mois et des années et qui ne méritent pas, vraiment pas que des personnes perclues d'aigreur se permettent ce genre de commentaire TRES déplacé. La confluence, ça bouge, ça marche, ça vit...

Déposé le 07/10/2010 à 11h44  
Par lyonnais Citer

Mais non cher hugo, la Confluence rennaitra que dans 150 ans quand l'on arrivera à la der des ders. C'est à dire quand l'on pourra remettre le métro, virer les habîtants des lots A B et C de la Confluence, raser le centre commercial (pas encore ouvert) etc. .... Il est mauvais le César yonnais, c'est dûr à l'accepter pour certain mais c'est comme cela.

Déposé le 07/10/2010 à 11h10  
Par hugo Citer

Ce quartier renait, c'est remarquable !

Déposé le 06/10/2010 à 16h37  
Par lyonnais Citer

Mais c'est qu'il est content de rien ce Slimane. Les pavés c'est dépassés dans 10 ans on recasse tout et vous votez pour des guignols qui font n'importe quoi vous pouvez encore changer.

Déposé le 06/10/2010 à 16h24  
Par Slimane Citer

"Avec Denis Broliquier, nous avons passé un accord : moi je construis, lui il critique !" Gérard Collomb, mercredi 6 octobre 2010, place des Archives, la Confluence.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.