Collomb : « La gauche ne peut pas être semeuse d’illusions »

Collomb : « La gauche ne peut pas être semeuse d’illusions »

Le sénateur-maire de Lyon, invité de Jean-Michel Apathie mercredi matin sur RTL, a fait la promotion de son essai Et si la France s’éveillait, dont la sortie est prévue le 3 mars. Collomb soumet son diagnostic de la France, se montrant également très incisif avec ses coreligionnaires socialistes. Et pour ce dernier, la panacée s’appelle évidemment DSK.

Un petit côté Alain Peyrefitte (1) dans le titre, mais également dans le contenu, où Collomb se penche et propose ses solutions au « mal français » (2), E si la France s’éveillait permet finalement au maire de Lyon de coucher par écrit ce qu’il égrène depuis maintenant un an sur les différents médias nationaux.
Malade de son immobilisme et laissée pour compte des promesses sarkoziennes, la France « sort de l’économie mondiale. » « C’est là son véritable problème » concède Collomb, qui assure que la concurrence frontale des pays émergents type Inde ou Brésil, voire celle de l’Allemagne, est un péril immédiat pour le rayonnement économique du pays. Une France qu’il souhaite voir en pointe sur les nouvelles technologies, domaine où il veut mettre un coup de collier industriel.
Fort de ce diagnostic, le maire de Lyon, qui répète que « la gauche à toutes les chances d’exercer le pouvoir en 2012 », veut éviter « le catalogue de propositions. » « Le PS au pouvoir doit prendre conscience des réalités, et pas seulement dire ce que les gens veulent entendre » continue-t-il. Puis il tranche : « La gauche ne peut pas être semeuse d’illusions. »
Pour faire face à ces enjeux, Collomb a choisi la voie du réformisme. Un étendard qu’il souhaite voir porter par DSK. « Dans sa direction, le PS est trop influencé par son aile gauche » se désole Collomb, dans une référence dévoilée à la motion Un monde d’avance proposée par Benoit Hamon. Il reproche également une certaine « schizophrénie » à Martine Aubry, entre son action « remarquable » à la mairie de Lille, et « ses positions théoriques peu pertinentes » prises rue de Solférino.
En filigrane de cette insoluble situation, le héraut DSK est attendu. « Il ne sera pas comme Jacques Delors, renonçant au dernier moment » veut se convaincre le maire de Lyon. Et si les oracles de Collomb s’avèrent  fausses, il se substituera bien volontiers. « Je porterai cette pensée réformiste si DSK n’y va pas » rappelle-t-il, ne trouvant pas à François Hollande, déjà candidat aux Primaires, de légitimité pour porter le projet.

Gérard Collomb préserve Jacques Chirac


Interrogé en fin d’interview par Jean-Michel Apathie sur le procès en correctionnelle de Jacques Chirac, qui s’ouvre lundi pour de présumés emplois fictifs à la mairie de Paris, le maire de Lyon s’est montré plutôt magnanime. « Jacques Chirac, dans la situation qui est la sienne, ne mérite pas d’aller devant la justice » se positionne-t-il. « Il y a un temps pour la politique, la justice. Puis il y a un temps pour le pardon, clive Collomb. Il vaut mieux être dur avec les puissants lorsqu’ils sont puissants. »

(1) Quand la Chine s'éveillera... le monde tremblera est un essai publié par Alain Peyrefitte en 1973
(2) Le Mal Français est un essai exhaustif sur les freins économiques, culturels, sociologiques et politiques que connaît la France des années 70. L'essai est également écrit par Alain Peyrefitte, et publié en 1976.

Tags :

collomb

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
TATOU le 02/03/2011 à 22:24

il ya des cireurs de pompes de première classe - on ne sait jamais, si il y avait une loge gratos à occuper ..... quand au GEGE, qu'a t il vraiment à nous dire en enfonçant les portes ouvertes .... qu'il rêve de l'Elysée ? on le savait déjà depuis longtemps, il passe son temps à appeler la presse pour etre présente, là sur son vélo, là à la galette des rois, là dans l'ombre en soutien de son pote yatchiste, partout on le voit partout, et il passe partout comme pour un plouc qui gobe les mouches ! Vite vite les prochaines élections ... il y a URGENCE pour un vrai développement économique de LYON en dehors des voyages d'études chez les dictateurs

Signaler Répondre

avatar
lyonnaise le 02/03/2011 à 18:49

une fois encore, la parole de gérard collomb est réfléchie et pragmatique demain, j'achète son livre

Signaler Répondre

avatar
le lecteur fou de lyon mag le 02/03/2011 à 16:35

analyse politique de gégé la tambouille. pas besoin d'être sénateur maire pour savoir ce que notre gégé explique. le brésil l'inde l'allemagne un péril pour la france évidement gégé la tambouille. Les allemands les bresiliens etc non pas la retraite a 60 ans et les 35 heures ( AUBRY TONTON )et non pas aussi des syndicats politisés comme la cgt. Moi j'ai 2 titres pour mon futur bouquin " le jour ou gégé s'éveillera.... ou le jour ou gégé foutra le camps

Signaler Répondre

avatar
marie le 02/03/2011 à 15:46

Pauvre, G.Collomb... : 1/ incapable de comprendre les réalités sociétales des français, 2/ soutien intéréssé de DSK (après avoir soutenu S.Royal qd elle était bien placée dans les sondages) et qui espère encore et toujours étre - enfin - ministre, 3/ malhonnete : il sait que J.Chirac a tout fait pour retarder son procès (comme son ami RIVALTA et ses indemnités du SYTRAL)... G.Collomb, un politicien comme les autres... : imbu de sa personne, cumulard de mandats et d'indemnités, et avide de pouvoirs ! ps à Slimane : à part afficher un soutien flatteur à G.Collomb, qd allez-vous analyser et commenter les propos de votre mentor ?

Signaler Répondre

avatar
Courtisan-flatteur le 02/03/2011 à 11:32

J'aime bien les analyses de Slimane, figé dans son éternelle posture de vil flatteur. Il est tellement obséquieux , partial dès qu'il s'agit de Collomb que l'on se perd en conjectures: élu désoeuvré à la recherche d'une délégation, membre du cabinet ayant peur d'être viré comme les autres, militant PS tendance Strauss-Kahn, à la recherche d'un emploi fictif dans une association bidon à la main du PS ? Slimane, Molière semble vous avoir connu. Merci pour votre théâtre permanent.

Signaler Répondre

avatar
Slimane le 02/03/2011 à 10:40

J'ai hâte de lire ce livre car je pense que Collomb a une vraie parole politiqueà faire entendre dans notre pays. L'interview est excellente.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.