Expulsions locatives : les maires de Vénissieux, Pierre-Bénite et Vaulx-en-Velin seront fixés vendredi

Expulsions locatives : les maires de Vénissieux, Pierre-Bénite et Vaulx-en-Velin seront fixés vendredi

Les trois maires de l’agglomération étaient convoqués jeudi matin devant le tribunal administratif pour s’expliquer sur leur décision d’interdire, par arrêté municipal, les expulsions locatives sur leurs communes.

Le 15 mars dernier, à la fin de la trêve hivernale, ils ont pris la décision d’interdire les expulsions des familles qui se trouveraient en situation d’impayés. A Vénissieux, la menace concerne aujourd’hui une soixantaine de familles, et à Pierre-Bénite, elles sont déjà 3 à avoir reçu un arrêté d’expulsion. Pour le maire de la commune, Serge Tarassioux, ces remises à la rue sont difficiles à empêcher. « Il y a des familles qui sont en difficultés, en situation d’impayés ou sous la menace d’une expulsion, précise-t-il. On se rend compte que les difficultés sociales augmentent, et que le suivi social est de moins en moins important puisque les travailleurs sociaux ont de plus en plus de responsabilités, mais n’ont pas les moyens pour les appliquer. Il y a un risque encore plus important cette année que l’an dernier d’avoir des expulsions effectives dans nos communes », présage-t-il. 
Ces dernières années, le tribunal administratif a obligé les 3 villes à retirer leur arrêté, considéré comme hors la loi.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Harddream le 08/04/2011 à 09:10

C'est affligeant ce que les maires censés représenter la République et appliquer la loi sont prêts à faire pour être réelu... Vraiment pitoyable. Avec toutes les aides qui existent en France et à ces personnes, il est pratiquement improbables d'en arriver a des impayés tel qu'une expulsion doit se faire, qui plus est dans des HLM... Dire qu'il y a plein de gens dans le besoin qui dorment dans la rue et ferait tout pour respecter la chance qu'ils leur serait donné pour un logement...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.