Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Perquisitions autour de Rhônexpress

Le Progrès informe que des perquisitions ont été menées concomitamment à la CCI de Lyon et à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry jeudi par la brigade financière et la police judiciaire. Le choix du tracé du Rhônexpress pourrait être entaché de favoritisme.

L’information judiciaire, ouverte depuis novembre au sujet d’un certain Yann Gaillard, franchit donc une nouvelle étape.
L’homme, qui se présente comme un lobbyiste envoyé par l’ex-président de la CCI et du conseil de surveillance des aéroports de Lyon Guy Mathiolon, réclame depuis 2009 plus de 300 000€ à la chambre consulaire.
Il prétend avoir, en 2007, apporté son concours et celui du bureau d’étude BEDDE à l’enquête publique du tracé de Rhônexpress. Un travail de lobbying qui aurait permis l’infléchissement du premier projet présenté par le Conseil général, au profit de celui souhaité par le président de la CCI.
Guy Mathiolon assure n’avoir jamais commandé aucun travail à Yann Gaillard. La CCI n’a d’ailleurs jamais provisionné la somme demandée par le prétendu intervenant, à la différence des aéroports de Lyon.
Hier les enquêteurs ont récupérés sur les sites de la CCI et de l’aéroport tous les documents permettant d’instruire l’information judiciaire. Il est d’ailleurs fort probable que les recherches ne se cantonnent pas à la simple personne de Yann Gaillard. En effet, l’information judiciaire restreinte à une tentative d’escroquerie a été requalifiée en abus de bien sociaux, tentative de détournements de fonds publics, favoritisme et recel.



Tags : rhonexpress |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.