Conseil d’Etat : l’ascenseur de Fourvière n’entrave pas le principe de laïcité

Conseil d’Etat  : l’ascenseur de Fourvière n’entrave pas le principe de laïcité

La plus haute juridiction administrative a justifié mardi par l’intérêt public et le développement touristique l’installation d’un ascenseur à la basilique de Fourvière financé par la Ville.

Une décision du Conseil d’Etat qui fait suite à la plainte conjointe de la Fédération de la libre-pensée du Rhône, l’association République et Laïcité. Les deux associations reprochaient en effet au Conseil municipal de Lyon d’avoir voté en avril 2002 une subvention à l’attention de la Fondation Fourvière, qui gère le patrimoine du site. Une somme dévolue à l’installation d’un ascenseur devant relier le parvis à l’entrée de la basilique. Seul hic, les opposants au projet y ont vu une subvention déguisée, interdite par la loi sur la laïcité de 1905.
Les pourvois formulés n’ont donc pas été entendus. Pour le vice-président du Conseil d’Etat, Jean-Marc Sauvé, la mise en place de l’ascenseur répond à un « intérêt public local »  et non cultuel.

Tags :

basilique

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
le républicain le 21/07/2011 à 09:43

Bravo au Conseil d'Etat !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.