La Région Auvergne Rhône-Alpes pourra finalement financer la restauration d’une basilique en Algérie

La Région Auvergne Rhône-Alpes pourra finalement financer la restauration d’une basilique en Algérie
La basilique d'Annaba dont la rénovation est désormais achevée - DR

En octobre 2010, le tribunal administratif de Lyon avait annulé la subvention de 450 000 euros que le Conseil régional de Rhône-Alpes avait accordée au diocèse d'Annaba en Algérie. "L’intérêt régional" de participer financièrement à la restauration de la basilique locale Saint-Augustin d’Hippone n’est alors pas jugé "suffisant". Une décision confirmée en appel.

Mais le Conseil d’Etat a finalement cassé le 17 février dernier les arrêts de la cour administrative d’appel de Lyon de 2013 après avoir étudié le recours de la collectivité. La haute juridiction considère que la signature d’une convention entre la Région, aujourd’hui devenue Auvergne Rhône-Alpes, la ville de Saint-Etienne, la wilaya d’Annaba (la province ndlr), la commune algérienne et l’association diocésaine d’Algérie était désormais possible.

Car rien n’interdirait, contrairement aux préconisations du tribunal administratif, à des autorités locales étrangères de signer ce type de convention de coopération.

Concernant les problèmes liés à la laïcité, le Conseil d’Etat a préféré évoquer "la restauration d’un monument qui s’inscrit dans le patrimoine culturel du bassin méditerranéen". Et précise que l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des églises et de l’Etat ne "fait pas obstacle" à cette convention.

Le "problème", c’est que la restauration de la basilique Saint-Augustin d’Annaba a débuté sans attendre la Région. Elle est même achevée. Depuis 2013

Ce n'est pas la première fois qu'une subvention "exotique" de Rhône-Alpes passe devant la justice. L'association de contribuables avait fait annuler le versement de 250 000 euros à l'Equateur, répartis entre la région de Yasuni et des peuples autochtones.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tartarin 72 le 28/02/2016 à 19:40

on finance une basilique à l'étranger..alors que la région va licencier du personnel!!!
quelle honte!! la pierre est plus importante que l humain!!
que nos chers dirigeants de la région aient le courage de leurs actes et aillent prier tous les dimanches dans cette basilique

Signaler Répondre

avatar
honteux le 26/02/2016 à 21:02

Honteux !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
1er avril le 26/02/2016 à 17:35

J'ai cru à un gag du 1er avril:"La région va financer une basilique en Algérie?" Ce serait un membre du FN qui me donnerait l'info,je n'y croirais pas!!!!
Quel est l'élu a cette bonne idée de dilapider notre fric qu'on le félicite?

Signaler Répondre

avatar
benoui le 26/02/2016 à 16:03

et trouver de l argent pour le musée des tissus et les autres... rien

je ne sais pas qui je dois applaudir!!!!

Signaler Répondre

avatar
Zeus. le 26/02/2016 à 12:04

c'est a l'algerie de financer ces reparations.

Signaler Répondre

avatar
hallucinant le 26/02/2016 à 12:00

Oui arrêtons ..... Ca en devient ridicule. Il est plus rentable de rester chez eux. Une honte pour cette société française sous assistanat alors que oui effectivement il y a tant d'emploi non pourvus.

Signaler Répondre

avatar
honte le 25/02/2016 à 22:04

Oui c'est vrai que de l'argent on en a tellement .... Alors jetons le par les fenêtres !!! Honteux !!!

Signaler Répondre

avatar
L'argent du beurre... le 25/02/2016 à 18:03

C''est aux fidèles d'entretenir leur lieu de culte! Il faut leur rappeler qu'on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre...
Et on ferait mieux de s'occuper d'abord de résoudre les problèmes de notre région.

Signaler Répondre

avatar
Zeus. le 25/02/2016 à 17:55

25 millions d'interets ce n'est pas normal.

Subventionner a l'etranger quand on a des dettes ce n'est pas normal.

Signaler Répondre

avatar
Laule le 25/02/2016 à 14:10
kamel69110 a écrit le 25/02/2016 à 12h15

magnifique cathedrale que celle d'Annaba dont les habitants musulmans sont fiers sans y voir une forme de christianisation comme peuvent l'etre certains francais quand une mosquee sans minaret et discrete ouvre en France...

Si seulement les croyants faisaient tous preuve d’œcuménisme...y a du boulot !

Signaler Répondre

avatar
Grèce suffit pas le 25/02/2016 à 13:57
Bonne nouvelle a écrit le 25/02/2016 à 13h39

La dette est nécessaire pour investir.
Les intérêts sont maîtrisé et la situation de rhone alpes avec une dette inférieur à la moyenne permet à rhone alpes d'être compétitif.

le genre d'idée martelée dans les esprits en France:....la dette est nécessaire pour investir..la drogue dure de la France et des régions.
Allez dire aux allemands si vivre à crédit perpétuellement (depuis 1974 en France) c'est bon pour l'économie:ils vont bien se marrer eux qui sont en excédent budgétaire et qui ont désormais des marges de manœuvre pour investir sans matraquer sur les impôts des habitants et surtout ne pas être dépendant des prêteurs banquiers- voleurs et étrangers.
Je préfère de loin l'adage que je pratique à mon niveau:on dépense que ce qu'on gagne
A bon entendeur salut!

Signaler Répondre

avatar
Bonne nouvelle le 25/02/2016 à 13:39
Zeus. a écrit le 25/02/2016 à 10h41

D'apres le monde voici la situation financière de la region
Donc non au financement tant que la dette ne sera pas annulée.

12. Une dette en forte augmentation

La dette de la région Rhône Alpes s’établissait à 1,78 Md€ fin 2014, ce qui représente 278 € par habitant – soit 26 € de moins que la moyenne française. Cette dette a cependant beaucoup augmenté depuis 2009, où elle ne s’élevait qu’à 220€ par habitant.

13. Des intérêts maîtrisés

Les annuités d’emprunts ont diminué de plus de 40 M€ entre 2009 et 2014. Les seuls intérêts d’emprunts ont pour leur part légèrement augmenté, passant de 25,5 à 26,2 M€. La dette de la région est cependant à taux fixe à plus de 95%. Son niveau de risque est donc très faible et les taux d’intérêt payés par la région sont peu susceptibles de varier.

La dette est nécessaire pour investir.
Les intérêts sont maîtrisé et la situation de rhone alpes avec une dette inférieur à la moyenne permet à rhone alpes d'être compétitif.

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 25/02/2016 à 12:15

magnifique cathedrale que celle d'Annaba dont les habitants musulmans sont fiers sans y voir une forme de christianisation comme peuvent l'etre certains francais quand une mosquee sans minaret et discrete ouvre en France...

Signaler Répondre

avatar
Zeus. le 25/02/2016 à 10:41

D'apres le monde voici la situation financière de la region
Donc non au financement tant que la dette ne sera pas annulée.

12. Une dette en forte augmentation

La dette de la région Rhône Alpes s’établissait à 1,78 Md€ fin 2014, ce qui représente 278 € par habitant – soit 26 € de moins que la moyenne française. Cette dette a cependant beaucoup augmenté depuis 2009, où elle ne s’élevait qu’à 220€ par habitant.

13. Des intérêts maîtrisés

Les annuités d’emprunts ont diminué de plus de 40 M€ entre 2009 et 2014. Les seuls intérêts d’emprunts ont pour leur part légèrement augmenté, passant de 25,5 à 26,2 M€. La dette de la région est cependant à taux fixe à plus de 95%. Son niveau de risque est donc très faible et les taux d’intérêt payés par la région sont peu susceptibles de varier.

Signaler Répondre

avatar
petitparis le 25/02/2016 à 09:51

A l'époque ce dossier avait profondément divisé les élus régionaux et un vote public individuel avait été organisé. les dissensions étaient apparues à l'intérieur de presque tous les groupes sauf le FN si ma mémoire est bonne.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.