Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Boutin et Collomb inaugurent le Chantier national du logement

La ministre du Logement et le maire de Lyon ont inauguré le Chantier national du logement installé depuis hier place Bellecour. Gérard Collomb en a profité pour défendre son bilan.

Chaussée de bottes en caoutchouc, Christine Boutin a fait visiter au maire de Lyon son ministère du Logement, décentralisé dans un village d’algecos place Bellecour. En présence notamment des maires du 2e arrondissement Denis Broliquier et de Vaulx-en-Velin Maurice Charrier, la ministre a chaleureusement remercié Gérard Collomb d’avoir tout de suite répondu favorablement à sa demande d’installer pendant quinze jours ce Chantier national du logement. “Le choix s’est porté sur Lyon par hasard, en raison de la tenue dans cette ville de trois congrès d’acteurs majeurs du secteur : celui de l’Union sociale de l’habitat qui a débuté ce matin, celui des notaires de France et celui de la Fédération des promoteurs constructeurs”.

"Nous vous faisons confiance"

Gérard Collomb a profité de cette inauguration pour mettre en avant son bilan en matière de politique du logement. “Ce n’est pas un hasard si Lyon accueille ces congrès. Lyon s’est donnée depuis six ans comme priorité de construire massivement des logements de tous types”. Et le maire de Lyon de rappeler les 7000 logements construits en 2006, dont 2500 logements sociaux. “Un record” selon Gérard Collomb. “Depuis 2000, nous avons doublé notre production de logements sociaux, en répartissant l’effort sur toute l’agglomération et en passant de 10 à 50 millions d’euros investis par an", a expliqué Gérard Collomb. Le maire de Lyon a ensuite interpellé la ministre sur quatre problèmes : l’augmentation du coût du foncier, le renchérissement de 10% par an des couts de construction, le système d’incitations fiscales type Borloo et Robien qui ne sont plus efficaces pour louer des logements à prix modérés, et l’insuffisance des aides de l’Etat "qui ne prennent en compte les disparités de coûts de construction". “Nous vous faisons confiance pour régler ces problèmes de fond” a conclut le maire.

Christine Boutin a jugé ces questions “très pertinentes”. “Mais il y a bien d’autres problèmes. Je ne suis pas venue faire de la place Bellecour l’agora du logement, mais trouver des solutions concrètes." La ministre a annoncé avoir déjà signé une convention ce matin avec la Sovafim, société chargée de céder le patrimoine immobilier de l’Etat, pour accélérer les procédures de mise à disposition des bâtiments. “Il faut gagner du temps par rapport à cette crise majeure du logement, l’organisation de ce Chantier du logement va déjà me faire gagner 18 mois dans mon action” a précisé Christine Boutin.

Du côté des élus lyonnais, on est ravi de la présence très médiatique de ce ministère. “C’est une reconnaissance du travail effectué par la Ville de Lyon en matière de logement social” analyse l’adjoint communiste au logement Louis Levêque.

Parmi les points forts de la semaine : la visite de Vaulx-en-Velin avec la secrétaire d’Etat Fadela Amara vendredi. Et surtout la négociatin avec l’Union sociale de l’habitat visant à appliquer une des promesses électorales de Nicolas Sarkozy : donner chaque année la possibilité à 40 000 habitants en HLM de devenir propriétaires de leur logement.



Tags : collomb | boutin |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.