Les HCL poursuivent leur plan d’économie mais recherchent toujours des infirmières

Les HCL poursuivent leur plan d’économie mais recherchent toujours des infirmières
Daniel Moinard, président des HCL, lors de sa conférence de rentrée lundi - LyonMag

C’est en substance le bilan de la conférence de presse lundi tenue par la direction des HCL, à deux ans de la fin du projet d’établissement Cap 2013.

La direction a indiqué que fin 2011, l’organisme verrait son déficit ramené à 45 millions d’euros, contre plus du double il y a 3 ans. Le retour à l’équilibre est annoncé pour 2013.
Pour cela les efforts vont se poursuivre en termes de vente du patrimoine immobilier, de maitrise des investissements, et de baisse des effectifs. En 5 ans, un millier de postes sur les 23 000 existants vont être supprimés dans les hôpitaux lyonnais. « Mais uniquement dans l’administratif et la logistique », insiste le président des HCL Daniel Moinard qui recherche aujourd’hui encore 240 infirmières. Un paradoxe qu’il explique. « On ne va pas se voiler la face, ce n’est pas facile de travailler dans une institution hospitalière publique, où vous avez tout à la fois une activité programmée et une activité qui ne l’est pas, comme les urgences. Cela demande plus de disponibilité, c’est certain », explique Daniel Moinard, qui étaye. « Aussi, nous ne sommes pas seuls sur les marchés des hôpitaux, continue-t-il. Les cliniques privées recrutent aussi des infirmières. Les premiers mois de salaires dans le privé sont supérieurs au premiers mois de salaires dans le public. Au bout de sept à huit ans, cela devient différent. mais il faut voir après ce qu’il peut se passer. Le privé n’a pas les crèches que proposent le public. Il n’a pas non plus les circuits de formation comme le propose le public. » 
Outre les 145 chantiers entamés pour améliorer les conditions d’accueil et de soin des patients, le grand projet des HCL est la rénovation de l’hôpital Edouard Herriot. Il devrait accueillir un gros pôle d’urgence, de gériatrie et également une plateforme de chirurgie Le détail sera rendu public à la fin de l’année.

Tags :

HCL

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Thomas le 16/09/2011 à 08:57
Infirmier a écrit le 15/09/2011 à 14h26

Commencez (Saint) Thomas par identifier les politiques qui travaillent ou qui ont travaillé à des postes responsables aux HCL.
Ce sera déjà un bon début.

Ce ne sont pas des noms...
On attend...

Signaler Répondre

avatar
Infirmier le 15/09/2011 à 14:26
Thomas a écrit le 15/09/2011 à 10h01

Des noms, des faits ?
C'est pénible ces justiciers du net qui font circuler des rumeurs.

Commencez (Saint) Thomas par identifier les politiques qui travaillent ou qui ont travaillé à des postes responsables aux HCL.
Ce sera déjà un bon début.

Signaler Répondre

avatar
Thomas le 15/09/2011 à 10:01
marie a écrit le 14/09/2011 à 21h38

bien d'accord avec vous

Des noms, des faits ?
C'est pénible ces justiciers du net qui font circuler des rumeurs.

Signaler Répondre

avatar
marie le 14/09/2011 à 21:38
Infirmier a écrit le 14/09/2011 à 10h57

Ferait mieux de diminuer les "femmes de", "maitresse de", "fille et fils de", "ami(e)s de" de postes bidons ainsi que les associations inutiles qui pompent un fric fou aux HCL.

bien d'accord avec vous

Signaler Répondre

avatar
Infirmier le 14/09/2011 à 10:57

Ferait mieux de diminuer les "femmes de", "maitresse de", "fille et fils de", "ami(e)s de" de postes bidons ainsi que les associations inutiles qui pompent un fric fou aux HCL.

Signaler Répondre

avatar
fré le 13/09/2011 à 17:20

effectivement le plan d'économie est important. Il est réalisé "grace" à la dimension du nombre de soignants, à la diminution des moyens matériels disponible pour soigner et à la diminution des formations. Difficile de tenir le rythme de travail depuis deux ans dans mon service.
Une soignante insatisfaite!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.