Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

De g. à d. : Nathalie Perrin-Gilbert (maire du 1er arrondissement), Evelyne Fontaine (conseilère générale du Rhône), PIerre-Alain Muet (député du Rhône), Annie Guillemot (maire de Bron), Pascale Crozon (députée du Rhône) et André Valentino (Conseiller mun

Les Aubrystes du Rhône louent la « politique complète » de leur candidate

De g. à d. : Nathalie Perrin-Gilbert (maire du 1er arrondissement), Evelyne Fontaine (conseilère générale du Rhône), PIerre-Alain Muet (député du Rhône), Annie Guillemot (maire de Bron), Pascale Crozon (députée du Rhône) et André Valentino (Conseiller mun

Les soutiens de la maire de Lille tenaient lundi matin une conférence de presse au siège de la fédération socialiste du Rhône, à quelques jours de l’arrivée à Lyon de leur candidate, prévue jeudi.

Martine Aubry, c’est la gauche. C’est tout le moins la conviction profonde de ses soutiens rhodaniens. Une valeur-refuge. Mieux, une incarnation. « Martine Aubry, n’oubliez pas que c’est elle qui fût la rédactrice de la loi Auroux sous le gouvernement Mauroy », rappelle Evelyne Fontaine, conseillère générale du canton de Saint-Priest. Alors membre du cabinet de Jean Auroux, ministre du Travail, celle qui s’appelait encore à l’époque Martine Delors est à l’initiative du texte qui donna beaucoup plus de responsabilités aux syndicats et représentants des personnels dans les négociations collectives. « Elle est en capacité de fédérer le monde salarial », continue Fontaine. Ajoutez à cela son action depuis sa prise de fonction au poste de 1ère secrétaire du PS, et vous aurez un point de vue exhaustif sur la légitimité de la candidate pour ses soutiens rhodaniens.
Cette patente socialiste, Martine Aubry en serait la seule récipiendaire. « D’ailleurs, on attend encore certains candidats aux Primaires du côté de la fête de l’Huma’, raille le conseil municipal PS de Ste-Foy André Valentino. Une vacherie à l’attention évidente de François Hollande. Il y a ceux qui visent l’électorat de droite et ceux qui veulent fédérer la gauche. » Pour tous ceux qui la soutienne, Martine Aubry, c’est aussi un pare-feu contre lé dérive centriste du parti, d’une forme de pragmatisme confortable car prétendument responsable.

Une clairvoyance qui n’est pas l’apanage des candidat se revendiquant de la social-démocratie. Mr Economie du programme du PS, Pierre-Alain Muet assure que dans ce domaine, c’est « Martine Aubry qui fait les propositions les plus construites. » « C’est la seule à dire qu’on ne réduit pas la dette par l’austérité », poursuit-il. Le député du Rhône pointe une triple crise : celle des déficits publics, celle de la compétitivité et celle de l’emploi. « Il faut jouer sur tous les tableaux », continue-t-il. Particulièrement au niveau de l’Europe. Et de s’appuyer pour Muet sur la rencontre du 9 septembre entre Sigmar Gabriel, président du parti social démocrate allemand (SPD) et la maire de Lille pour revendiquer la dimensions internationale de la candidate. « Si le couple franco-allemand, qui a toujours été le moteur de l’Europe, ne fonctionne plus, le couple PS / SPD tourne à plein régime », se réjouit-il. A plein régime sec, puisque l’entité propose une taxation sur les transactions financières, et une relance des euro-obligations, après le rendez-vous manqué de l’été entre Merkel et Sarkozy. « Si l’Europe ne s’engage pas dans cette voie, elle n’aura pas de réponses lors de la prochaine crise », prévient d’ailleurs Muet.
Au niveau national, une proposition retient l’attention : celle de non-cumul des mandats. « C’est la seule qui aborde franchement le problème, note Pascale Crozon, la députée de Villeurbanne. Et on voit que les députés qui ne cumulent pas sont les plus productifs dans l’hémicycle, ce sont ceux qui participent le plus. »

Martine Aubry voulait-elle être vraiment candidate ?

Alors, Martine Aubry, candidate par défaut ? Pis-aller au regard de la candidature attendue de DSK, avant l’affaire ? Au regard du pacte de Marrakech, liant Martine Aubry et l’ex-président du FMI, pour ne pas formuler de candidature distincte, la question se pose. « Martine Aubry envisageait de se présenter, elle en avait discuté avec DSK », assure Pierre-Alain Muet. Pour Evelyne Fontaine, Martine Aubry « a simplement respecté le calendrier. »
Un calendrier qui la mènera la candidate à Villeurbanne jeudi, non pas pour un meeting, mais pour rencontrer « les militants, les gens », assure la maire du 1er Nathalie Perrin-Gilbert. En attendant, ses soutiens continuent leur mobilisation. 600 se sont déjà inscrits sur la page internet Rhône de la candidate. Plus de 1 000 sont espérés avant le premier tour du 9 octobre.
Jusqu’à cette date, les soutiens vont s’activer. Déjà présent samedi sur le marché des Etats-Unis (Lyon 8e) et tout le week-end pour les journées du patrimoine pour aller à la rencontre des citoyens, ils programment une nouvelle déambulation le 1er octobre.  Au programme : pique-nique au parc de la Tête d’Or, descente des Berges du Rhône et arrivée au parc de Gerland.



Tags : aubry |

Commentaires 3

Déposé le 19/09/2011 à 21h54  
Par marie Citer

@ mic1234 =
le vote n'a aucune utilité car un fois élu, le/la gagnant(e) n'appliquera pas ses belles promesses !


Quant aux primaires, elles st dépuis le départ ''pipiautées'' voir :
1/ les baronnets locaux (=ceux qui cumulent et refusent le changement) avec la complicité des médias (voir la réunion du ''siècle'') avaient désigné DSK, LE candidat !
2/ maintenant les baronnets + les médias auto-proclament F.Hollande
3/ le ''pacte'' DSK/Aubry caché aux militants pendant des mois

Depuis ses 3 échecs présidentiels -dont le cuisant de 2002 ! - le ps :
1/ n'a pas évolué à cause de ces dirigeants et de ces baronnets-élus locaux
2/ n'a + défendu les + pauvres et les + défavorisés, sauf devant les médias.


A la différence de l'ump, le ps semble + démocratique.... mais ce n'est qu'une illusion !
Politiciens socialistes comme ceux de droite ne pensent qu'à LEURS mandats, indemnités, avantages et à défendre LEURS intérêts....

ps : le vote des militants du ps contre le cumul des mandats va s'appliquer quand ?

Déposé le 19/09/2011 à 21h13  
Par mic1234 Citer

Je ne suis pas d'accord le vote est utile, à droite personne n'a le droit de contester le chef, ici on a le choix et il n'y a pas que les militants qui pourront voter, si vous avez bien suivi.....donc je trouve que c'est très démocratique. Pourquoi tout de suite dire que le vote ne sert à rien, tous les citoyens auront le droit d'y aller, alors allez y au lieu de critiquer même si vous ne pensez pas la même chose que la gauche...

Déposé le 19/09/2011 à 15h59  
Par marie Citer

M.Aubry, 1ère secrétaire, n'est pas arrivée à :

1/ imposer le non cumul des mandats aux baronnets locaux, comme G.Collomb ; malgré le vote des militants !

2/ f aire le ménage au ps -tt comme F.Hollande- voir l'affaire Guérini.

Une ex-1ère secrétaire, candidate qui ne résiste pas aux intérêts et avantages (= cumul des mandats et des indemnités) de ses propres ''troupes'', et qui n'arrive pas à s'imposer , me semble pas crédible.

Comment pourra t'elle résister aux pressions inhérentes à la fonction de présidente de la République ?


ps :
1/ la même réflexion s'applique pour F.Hollande et S.Royal,
2/ les soutiens de Hollande, Royal, Aubry st des multi-cumulards de mandats,
3/ bon courage aux militants : vous allez faire campagne pour un(e) candidat(e) de votre choix ..... mais votre avis et votre vote ne servent à rien.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.