Les collègues de Toni Musulin devant les prud'hommes

Les collègues de Toni Musulin devant les prud'hommes
Photo d'illustration - LyonMag

Les deux convoyeurs de fond de la Loomis étaient présents dans le fourgon lorsque Toni Musulin avait fait son coup il y a deux ans. Vendredi, ils contestaient les sanctions qui les visaient. L'un a été mis à pied trois jours suite au vol des 11,6 millions d'euros. Un an après les faits, il avait été purement licencié pour avoir refusé d'enfiler un gilet pare-balles.
Son collègue avait lui écopé d'un avertissement pour avoir laissé Musulin tout seul quelques minutes de trop. Puis il avait été mis à pied par la Loomis lorsqu'il avait contesté le renvoi du premier convoyeur.
Ils demandent désormais l'annulation de toutes les sanctions et réclament réparation auprès de leur ex et actuel employeur.
La décision de justice sera rendue le 17 février prochain.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.