Quand la Tunisie commençait sa révolution, Collomb chantait...

Quand la Tunisie commençait sa révolution, Collomb chantait...
Gérard Collomb - LyonMag

Dans une interview accordée au journal en ligne Kapitalis, Mathieu Magnaudeix, l’auteur de Tunis Connection, revient sur un épisode qui a marqué le voyage de Gérard Collomb en Tunisie fin décembre 2010.

L’anecdote est finalement assez représentative du manque de flair des personnalités politiques françaises, alors que se dessinaient les babillages des révolutions arabes.
Accompagné par une délégation d’élus et de chefs d’entreprises Gérard Collomb rejoignait la Tunisie le 17 décembre 2010. Le jour précis de l’immolation de Mohamed Bouazizi, élément déclencheur des révolutions tunisiennes et égyptiennes.  "Les calendriers sont parfois cruels", explique Mathieu Magnaudeix. En effet, Gérard Collomb participait le soir même à un karaoké. "Les deux événements ne sont bien sûr pas liés, précise-t-il dans son interview, et Pierre Ménat (diplomate, alors ambassadeur de France à Tunis - NDLR) n’en n’avait sans doute pas eu vent (...) Mais l’image mentale est terrible."

Tags :

collomb

Tunisie

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Constator le 04/01/2012 à 15:35

La méthode Collomb est extrêmement redoutable.
Il s'entoure d'adjoints et de collaborateurs aussi incompétents qu'incultes, et du coup il passe pour un érudit dans toutes les matières.
Le tout saupoudré avec des budgets publics pharaoniques de comunication autour de son nom.
Soit l'art de faire financer des campagnes de communication "Collomb" par l'argent du contribubale.
Trop fort, je vous dis !

Signaler Répondre

avatar
Dada le 04/01/2012 à 11:23

C'est là que l'on se rend compte que Gégé est un grand visionnaire, encore une fois il fait rayonner Lyon et la France. Comment peut-on faire de telles erreurs? L'incompétence est au pouvoir à Lyon, mais grâce aux mensonges, Gégé va encore trouver moyen d'apparaître comme le plus fort, ce sera certainement la faute des autres s'il s'est ainsi trompé, à "l'insu de son plein gré"

Signaler Répondre

avatar
Michel le 02/01/2012 à 19:30

Grand communicant, Gérard Collomb "karaokait" à Tunis une version des lacs du connemara de Michel Sardou

"Terre brûlée au vent
Des déserts de sable,
Autour des oasis,
C'est pour les vivants
Un peu d'enfer,
Sidi Bouzid"

Ce n'est pas un communiant, c'est un voyant...

Signaler Répondre

avatar
Jacquot le 02/01/2012 à 19:28

alors ?? Sacré Gégé !! Il faut lever la tête pour humer l'air du temps !! Mais il faut aussi ouvrir les oreilles pour écouter les gens !!

Signaler Répondre

avatar
toctoc le 02/01/2012 à 18:41

il n' a plus qu'a danser maintenant

Signaler Répondre

avatar
jm le 02/01/2012 à 13:46

Un grand communiquant à l'oeuvre.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.