Une mauvaise impression

Une mauvaise impression
Eric Pelet - LyonMag

La première impression est la bonne, proclame la sagesse populaire. Nicolas Sarkozy aurait du méditer ce dicton en mai 2007 avant d’organiser sa fête de victoire présidentielle au Fouquets, puis de gagner le yacht de Bolloré pour quelques jours de repos. Ces deux images le poursuivirent tout le temps de son mandat, servant même de support récurrent à ses opposants pour le discréditer aux yeux de l’opinion publique. Il est d’ailleurs étonnant que l’entourage du président sortant n’ait jamais pu effacer ces deux faux symboles du quinquennat naissant, démontrant par exemple que le coût de location de la très chic Maison de l’Amérique latine par Ségolène Royal était largement supérieur à celui du cocktail offert pour 60 personnes par les amis du vainqueur. Mais ceci appartient désormais à la petite histoire de la République.

La première quinzaine de jours d’exercice du pouvoir suprême, François Hollande restera certainement marqué par une mauvaise impression, celle existant entre le propos moralisateur du candidat et la réalité cynique des décisions appliquées. Hollande avait clairement déclaré qu’un responsable politique ayant fait l’objet d’une condamnation ne pourrait siéger au gouvernement. Or cette promesse a été d’entrée de jeu bafouée par la nomination de Jean-Marc Ayrault et d’Arnaud Montebourg, tous deux condamnés par la justice française, certes à des peines légères ou symboliques, mais dont la culpabilité avait été prononcée par des tribunaux. Le nouveau chef de l’état, matois comme l’était Mitterrand, a esquivé avec talent comme il le fera probablement pour tous ses engagements qui ne seront pas tenus pour l’avenir. La génération qui connut le premier président de gauche, quatorze années durant à l’Elysée, redoute déjà le retour du désolant Responsable mais pas coupable qui fonda chez les dirigeants socialistes une doctrine du travestissement des responsabilités, un maquillage des réalités politiques et économiques, de sinistre mémoire. Entre un président soit disant normal qui perd des heures dans les transports publics et un chef de l’état qui met ses paroles en conformité avec ses actes, les Français n’hésiteront pas longtemps. Le temps que le parlement soit élu.

Tags :

pelet

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lionel le 14/06/2012 à 10:54

"Je serai le Président qui ne mélangera pas vie privée et vie publique"
Encore une mauvaise impression avec les tweets de sa compagne.
Décidément !
Entre mensonges et promesses non tenues au bout de seulement quelques semaines, on tient le gros lot !

Signaler Répondre

avatar
Constator le 13/06/2012 à 13:39

On ne peut pas dans tous les cas reprocher à François Hollande d'être un homme normal.
Lui aussi sa femme, enfin compagne dans le cas présent, ne l'écoute pas.
N'est-ce pas une bonne impression ?

Signaler Répondre

avatar
Lionel le 07/06/2012 à 12:51

Et allez !!! Encore une promesse qui vole en éclats :

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/mTMRCF5F-pI?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/mTMRCF5F-pI?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/mTMRCF5F-pI?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />


A ce rythme, j'ai le sentiment que l'argent publique va couler à flots dans leurs poches quand ils auront la majorité parlementaire.

Signaler Répondre

avatar
Constator le 01/06/2012 à 15:19

Encore une promesse non tenue à rajouter.
Après avoir promis que le contrat génération concernera toutes les entreprises, le président François Hollande a indiqué vendredi à l'occasion d'une visite de l'entreprise Supratec de Bondoufle (Essonne) que le contrat de génération jeunes-seniors ne s'appliquerait pas "mécaniquement à toutes les entreprises".
En gros, les entreprises qui ne voudront pas appliquer mon contrat génération ne le feront pas.

Définition du mot "promesse" en langage socialiste "Engagements à proposer pour que nous soyons élus mais surtout pas à appliquer quand nous sommes élus".

Signaler Répondre

avatar
Constator le 31/05/2012 à 18:29
Ségolene a écrit le 31/05/2012 à 16h27

François et les promesses déjà trahies
Après avoir promis qu’il ne nommerait dans le gouvernement aucun membre jugé et condamné, il nomme son premier ministre déjà sévèrement condamné.
Après avoir promis la revalorisation du Smic par rapport au manque des 5 dernières années, voilà que cette valorisation est envisagée très mesurée.
Après avoir promis la retraite pour tous à 60 ans sans conditions, voilà qu’elle sera conditionnée.
Après avoir promis qu’il mettrait tout en œuvre pour prévenir les conflits d’intérêts, il pense nommer Pierre Lescure à la tête de la commission qui doit mener la concertation sur l’« Acte II de l’exception culturelle »
Après avoir promis que la finance était son ennemi et qu’il fallait lutter contre son pouvoir, voilà que l’Elysée et les ministres s’entoure de conseillers stratégiques qui viennent exclusivement de la finance (voir video)
http://www.youtube.com/watch?v=Na3LlV5hoQA

François Hollande un Président rien de plus normal qui ne tient pas ses promesses.

Le site de Lyon Mag ne suffira pas à dresser la liste des promesses non tenues.

Signaler Répondre

avatar
Ségolene le 31/05/2012 à 16:27

François et les promesses déjà trahies
Après avoir promis qu’il ne nommerait dans le gouvernement aucun membre jugé et condamné, il nomme son premier ministre déjà sévèrement condamné.
Après avoir promis la revalorisation du Smic par rapport au manque des 5 dernières années, voilà que cette valorisation est envisagée très mesurée.
Après avoir promis la retraite pour tous à 60 ans sans conditions, voilà qu’elle sera conditionnée.
Après avoir promis qu’il mettrait tout en œuvre pour prévenir les conflits d’intérêts, il pense nommer Pierre Lescure à la tête de la commission qui doit mener la concertation sur l’« Acte II de l’exception culturelle »
Après avoir promis que la finance était son ennemi et qu’il fallait lutter contre son pouvoir, voilà que l’Elysée et les ministres s’entoure de conseillers stratégiques qui viennent exclusivement de la finance (voir video)

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/Na3LlV5hoQA?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/Na3LlV5hoQA?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/Na3LlV5hoQA?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />


François Hollande un Président rien de plus normal qui ne tient pas ses promesses.

Signaler Répondre

avatar
Citoyen le 31/05/2012 à 08:16
romainblachier a écrit le 28/05/2012 à 11h10

Vous chipotez: Hollande prend l'avion, ça ne va pas, Hollande prend la voiture ça ne va pas..
.Et puis comme l'avocat que vous êtes le sait Ayrault a été réhabilité d'une condamnation mineure et Montebourg a été condamné à un euro symbolique pour avoir crié sa colére face au dirigeant d'une entreprise indélicate. Nous avons chacun nos préférences politiques mais la vous êtes, et c'est normal, c'est votre rôle, un peu trop partisan.

Bonne journée à tous

@Blachier
Hollande n'a jamais dit "je ne prendrai de membres dans mon gouvernement avec un casier vierge" il a dit "je ne prendrai pas de membres dans mon gouvernement qui ont été condamnés".
Mr Pellet voit juste dans son édito.
Les mots ont un sens et l'honneur n'est pas un vain mot.

Signaler Répondre

avatar
jm le 30/05/2012 à 16:31

C'est illégal mais juste dirait l'autre.

Signaler Répondre

avatar
Lionel le 30/05/2012 à 16:02
Kailtristaice a écrit le 28/05/2012 à 09h24

Le nouveau slogan socialiste après le nauséabond "responsable mais pas coupable" est désormais le "condamné mais exemplaire".

En voilà une qui devrait rentrer dans le prochain gouvernement de François Hollande.
Pour l'instant elle n'est qu'exemplaire et pas condamnée. Faut attendre un peu...
http://www.europe1.fr/Politique/Corruption-une-elue-PS-bientot-jugee-1106769/

Signaler Répondre

avatar
perhaps le 30/05/2012 à 10:34
Lionel a écrit le 30/05/2012 à 10h18

Monsieur Pelet,
Pour un gauchiste le fait de ne pas tenir sa parole ou ses promesses, ce n'est pas une trahison, c'est un art de vivre.

++++ tout à fait d'accord sur cette affirmation

Signaler Répondre

avatar
Lionel le 30/05/2012 à 10:18

Monsieur Pelet,
Pour un gauchiste le fait de ne pas tenir sa parole ou ses promesses, ce n'est pas une trahison, c'est un art de vivre.

Signaler Répondre

avatar
Constator le 29/05/2012 à 08:13

Monsieur Blachier vient faire l'éclatante démonstration des affirmations du post de Kailtristaice un peu plus bas. Il vient sur le forum de Lyon Mag défendre becs et ongles la nouvelle ma(r)xime socialiste "condamné mais exemplaire"... à condition d'être socialiste bien entendu.
CQFD !

Signaler Répondre

avatar
Éric Pelet le 28/05/2012 à 12:22

@romain blachier
Cher Romain
Partisan je suis de la vérité, quand on se remémore les attaques du PS contre certains ministres UMP mis en examen , les promesses de nommer des ministres non condamnés n est pas tenue ! Peu importe la gravité des faits. Question de principe et de cohérence politique.

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 28/05/2012 à 11:10

Vous chipotez: Hollande prend l'avion, ça ne va pas, Hollande prend la voiture ça ne va pas..
.Et puis comme l'avocat que vous êtes le sait Ayrault a été réhabilité d'une condamnation mineure et Montebourg a été condamné à un euro symbolique pour avoir crié sa colére face au dirigeant d'une entreprise indélicate. Nous avons chacun nos préférences politiques mais la vous êtes, et c'est normal, c'est votre rôle, un peu trop partisan.

Bonne journée à tous

Signaler Répondre

avatar
Kailtristaice le 28/05/2012 à 09:24

Le nouveau slogan socialiste après le nauséabond "responsable mais pas coupable" est désormais le "condamné mais exemplaire".

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.