Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Isabelle Le Gac, secrétaire générale CFDT Rhône-Alpes -Photo Lyonmag

CFDT : “Il y a une vraie difficulté de l’emploi en Rhône-Alpes”

Isabelle Le Gac, secrétaire générale CFDT Rhône-Alpes -Photo Lyonmag

Isabelle Le Gac, secrétaire générale de la CFDT Rhône-Alpes était ce mercredi, l’invitée de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, une émission proposée en partenariat avec  Lyonmag.

Le gouvernement Ayrault a reçu mardi le syndicat et le patronat pour évoquer l’emploi. Alors que les plans sociaux ont été gelés pendant la période de présidentielle, les syndicats s’attendaient à une multiplication de ceux-ci une fois le scrutin passé. Elle n’a pas eu lieu selon Isabelle Le Gac, "on s’attendait à des annonces importantes, or, aujourd’hui, on ne remarque pas de grande menace de ce côté-là". Seulement, si les plans sociaux n’ont pas fleuri, les difficultés autour de l’emploi sont toujours bien présentes selon la secrétaire générale. Premiers touchés ; les postes en CDD ou en intérim : "il s’agit de la marge de souplesse. L’ajustement d’activité des entreprises se fait toujours sur ces emplois périphériques". Les entreprises rognent donc sur ces emplois et moins sur le cœur de métier. Mais les employés en CDI sont d’avantage sollicités explique Isabelle Le Gac : "on leur en demande plus, ils doivent faire des heures supplémentaires… Ils sont contraints de faire pas mal d’efforts". "Ces salariés semblent moins concernés par la perte d’emploi mais ils sont touchés par les conditions de travail" rajoute-t-elle. Ajuster son activité via des emplois précaires, une mauvaise solution selon elle, "tout le monde y perd, y compris l’entreprise". Ces salariés embauchés lorsqu’il y a une hausse occasionnelle d’activité "ne sont pas obligatoirement formés sur du long terme, ne sont pas fidélisés et n’ont pas d’expérience.  Ils n’amènent donc pas la compétitivité nécessaire à l’entreprise", selon elle.

Cependant, si le nombre de plans sociaux est moins important que prévu, certaines entreprises de la région présentent de réelles difficultés. La secrétaire générale évoque notamment Valcrest, Cochonou ou encore Val d’Aoste. "On s’interroge pour savoir si ce sont des restructurations, s'il y a réellement une problématique économique..." , indique-t-elle. Des précautions nécessaires puisque, Isabelle Le Gac l’avoue, certaines entreprises profitent de l’aubaine, "il y en a qui sont opportunistes et qui en profitent pour faire des restructurations". Son discours syndical ne l’empêche pas de reconnaitre que les entreprises sont parfois contraintes au changement. "Une entreprise qui veut évoluer, qui veut vivre, a besoin de se restructurer. C’est tout à fait normal !" précise-t-elle, "mais ça ne doit pas tout le temps signifier moins de personnel". Côté national, Laurence Parisot du Medef dénonce un habillage politique. Pour elle, il n’y a pas plus de plans sociaux que l’an dernier. A Lyon, Philippe Grillot, le président de la CCI affirme qu’il n’y a pas de sinistrose et que les PME continuent d’embaucher. Des déclarations que nuance Isabelle Le Gac, "je ne sais pas s’il y a une sinistrose mais en tout cas la situation est préoccupante, et il y a énormément de chômeurs".  "Il y a notamment un problème réel sur l’emploi des jeunes : plus de 28% des moins de 25 ans en Rhône-Alpes sont au chômage… Les difficultés sont également présentes pour les séniors ou les femmes, souvent à temps partiel imposé…" affirme-t-elle. Concernant les négociations avec le gouvernement, Isabelle Le Gac estime qu’il faut penser l’emploi à court terme, et "la question de l’industrialisation, de la compétitivité des entreprises, la recherche et l’innovation à moyen et long terme". "Il faut qu’on agisse pour que l’emploi de demain soit en France, qu’on réfléchisse à comment adapter les salariés et comment former la nouvelle génération à l’emploi de demain", insiste-t-elle.



Tags : CFDT | emploi | chomage | gouvernement | plan social |

Commentaires 2

Déposé le 02/06/2012 à 00h00  
Par Le Gac Elisabeth Citer

à jm, vous ne connaissez pas visiblement la CFDT !!! à ne pas confondre avec d'autres organisations syndicales qui ont appelé à voter pour un candidat. La CFDT est ni neutre, ni partisane ce qui veut dire que nous avons à interroger les partis politiques, qui se proposent pour gouverner, mais nous n’appelons pas à voter pour les uns ou pour les autres !!!
Dautre part, la CFDT partout où elle est présente travaille pour conserver les emplois dans les entreprises, y compris lors de la négociation de PSE !!!

Déposé le 30/05/2012 à 16h34  
Par jm Citer

La CFDT donne sa voix à la campagne socialiste des législatives, prenons-en acte mais demandons nous quand même ce que les syndicats ont fait pour l'emploi ces 10 dernières années ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.