Législatives : "Ce qu'on fait à Lyon, on peut le faire au niveau national"

Législatives : "Ce qu'on fait à Lyon, on peut le faire au niveau national"
Anne Brugnera -Photo Lyonmag.com

Anne Brugnera, candidate du parti socialiste aux législatives sur la 4e circonscription du Rhône était ce mercredi l’invitée de Jazz Radio dans l’émission Ca jazz à Lyon, proposée en partenariat avec Lyonmag.com.

Anne Brugnera a crée la surprise socialiste dans la 4e circonscription, traditionnellement très marquée à droite. D’après elle, cette circonscription est "très diverse, plus qu’on ne le dit". "Élection après élection, la circonscription change, nous avons gagné 5000 électeurs", affirme-t-elle. Un bon score notamment dû, selon elle, à la dynamique présidentielle : "les électeurs ont bien compris qu’on était dans la suite de l’élection du 6 mai, qu’il fallait apporter une majorité à François Hollande". Mais aussi à sa connaissance du terrain : "les électeurs m’ont reconnue", "je suis une candidate jeune et proche de mes électeurs".

Lors du deuxième tour dimanche 17 juin, il faudra que la candidate réunisse toutes les chances de son côté pour battre l’UMP Dominique Nachury. C’est sur le report de voix et l’abstention qu’Anne Brugnera espère jouer le second tour.  Elle l’affirme, il lui faudra "du rassemblement avec [ses] partenaires de gauche, qui ont fait des bons scores eux aussi, et puis aller convaincre les abstentionnistes". Le grand chelem sur les 4 circonscriptions lyonnaises, évoqué par Thierry Philip, son directeur de campagne, est désormais à portée de main. Pour le rendre plus réel, Anne Bugnera va "aller sur le terrain le matin, le midi et le soir" et dire aux électeurs de revenir aux urnes, "qu’on a besoin d’eux pour éviter une cohabitation".  La candidate socialiste a été investie par le parti mais elle bénéficie également du soutien de Gérard Collomb, le maire de Lyon. Un appui qui a joué tout son rôle selon elle. Sa campagne est organisée en plusieurs volets : la majorité présidentielle, mais également le modèle lyonnais. "Il faut montrer que nos réussites lyonnaises sont à porter au crédit de la gauche et qu’on peut faire la même chose au niveau national, notamment la bonne gestion des comptes publics ou la fiscalité maitrisée". "On le fait à Lyon, on peut le faire au niveau national", est-elle persuadée.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lyonnais du 6 le 13/06/2012 à 13:15

Vas y Anne, une grosse partie de la droite est avec toi contre nachury !

Signaler Répondre

avatar
A l'asile le 13/06/2012 à 10:17

Anne tu vas faire Chuter l'équipe stagnante Nachury Bérat ! ne lâche pas prise, ces vieillards de la politique vont bientôt être définitivement enterrés

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.