Confluence : "Il faut attendre au moins un an pour tirer un premier bilan"

Confluence : "Il faut attendre au moins un an pour tirer un premier bilan"
Stéphane Psomiadis, directeur du pôle de commerces et de loisirs Confluence

Stéphane Psomiadis, le directeur du Pôle de Commerces et de Loisirs Confluence était jeudi matin l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ca jazz à Lyon, proposée en partenariat avec Lyonmag.com.

Le top départ des soldes a été donné mercredi pour 5 semaines. Un rendez-vous important pour les commerces, que les Lyonnais ne rateront pas malgré la situation économique difficile est persuadé Stéphane Psomiadis. "Les clients vont forcement répondre présents", affirme-t-il, "la période des soldes reste un grand moment de consommation privilégié". D’après lui, la jeunesse du pôle est un atout : "on a le bonheur d’être sur un centre récemment ouvert, que beaucoup de Lyonnais n’ont pas encore visité, et ils vont le faire à l’’occasion des soldes". A cette occasion, Confluence sera ouvert le dimanche 1er juillet de 10h à 20 heures et proposera également 10 assistantes et assistants « shoppeur » pour "accueillir et orienter les visiteurs, et les aider à passer un très bon moment".

Premier soldes pour Confluence donc. Un moment important avoue Stéphane Psomiadis. "On a hâte de voir l’accueil que vont réserver les Lyonnais et les Lyonnaise à cette période de soldes" explique-t-il. Un rendez-vous d’autant plus important que ces dernières semaines, les clients ne sont pas si nombreux dans les allées du centre. A son ouverture, Confluence avait réussi à attirer 600 000 visiteurs en 3 semaines. Un souffle qui est retombé depuis. Aujourd’hui, "la vitesse de croisière du centre est d’environ 140 à 160 mille visiteurs par semaine" indique le directeur. Il dédramatise : "il faut prendre en considération qu’un nouveau centre de commerces et de loisirs s’inscrit dans la durée. Il faut une montée en puissance, on peut déjà se réjouir d’avoir un bon niveau de fréquentation". La clientèle se fera petit à petit selon lui : "chacun dans son activité du quotidien doit déployer tous les moyens pour séduire, faire revenir et fidéliser les visiteurs". Il faudra attendre "au moins 1 an" avant de dresser un premier bilan explique Stéphane Psomiadis, tout en rappelant que : "la montée en puissance d’un centre neuf s’établit entre 2 et 3 ans".

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
DSK le 05/07/2012 à 22:45
victor69007 a écrit le 05/07/2012 à 02h32

140 000 visiteurs par semaines, c'est pratiquement ce que fait la part dieu en 1 jour et Gerard Collomb veut nous faire croire que son ccial est un succes !
De plus, apres avoir été là bas, entre les embouteillages monstres et les prostituées qui sont jusqu'a la station service a la sortie du pont pasteur, ça donne pas envie de flaner dans la quartier

En tout cas ton renseignement sur l'emplacement des prostituées est sacrement précis, petit coquin! ;-)

Signaler Répondre

avatar
victor69007 le 05/07/2012 à 02:32

140 000 visiteurs par semaines, c'est pratiquement ce que fait la part dieu en 1 jour et Gerard Collomb veut nous faire croire que son ccial est un succes !
De plus, apres avoir été là bas, entre les embouteillages monstres et les prostituées qui sont jusqu'a la station service a la sortie du pont pasteur, ça donne pas envie de flaner dans la quartier

Signaler Répondre

avatar
Elise le 28/06/2012 à 20:32
LUCIOLE a écrit le 28/06/2012 à 12h41

en bourse, quand une action que l'on vient d'acheter part dans le mauvais sens, on dit : c'est une action de long terme, c'est à dire qu'elle nous enmener bien bas avant éventuellement de revenir sur ses niveaux d'entrée

c'est la même exactement dans la l'ouverture d'un centre commercial ... je suis navrée d'avoir à vous faire part de ma science infuse ! :=)

C'est quoi votre charabia??

Signaler Répondre

avatar
Gerland la Mouche le 28/06/2012 à 17:06

Le pôle commercial Confluence doit son existence que pour satisfaire les envies de shopping du personnel du Conseil Régional. Des contribuables lyonnais et rhodaniens Gérard Collomb s'en moque quand il ne les méprise pas.

Signaler Répondre

avatar
jm le 28/06/2012 à 15:23

Il est très important de ne pas croire ce que l'on voit... C'est la base du déni de réalité.

Signaler Répondre

avatar
LUCIOLE le 28/06/2012 à 14:41

en bourse, quand une action que l'on vient d'acheter part dans le mauvais sens, on dit : c'est une action de court terme qui a mal tourné, donc on se la joue en disant qu'on peut attendre .... mais parfois on attend très longtemps

comme l'action OL groupe par exemple :
on participe à l'introduction en 2007 au prix de 24 € l'action,
et on se retrouve aujourd'hui avec la même action mais .... à la valeur de 2.78 €

C'est comme les centres commerciaux qui marchent ou qui ne marchent pas ....

Signaler Répondre

avatar
Unlyonnais le 28/06/2012 à 13:19

Rien ne vaut le CC de la Part-Dieu accessible depuis les quatre coins de Lyon (parkings, métro, bus, tram et trains) par rapport à ce centre de la Conf perdu en banlieue avec qu'un chemin de traverse pour y acceder, CQFD

Signaler Répondre

avatar
LUCIOLE le 28/06/2012 à 12:41

en bourse, quand une action que l'on vient d'acheter part dans le mauvais sens, on dit : c'est une action de long terme, c'est à dire qu'elle nous enmener bien bas avant éventuellement de revenir sur ses niveaux d'entrée

c'est la même exactement dans la l'ouverture d'un centre commercial ... je suis navrée d'avoir à vous faire part de ma science infuse ! :=)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.