Trafic de Subutex : la Rhodanienne risque 60 ans de prison

Trafic de Subutex : la Rhodanienne risque 60 ans de prison
Photo DR

La justice se prononce ce mardi sur le sort de cette Rhodanienne de 25 ans, incarcérée depuis déjà un an.

Aurore Gros-Coissy est soupçonnée de trafic et détention de Subutex, un produit de substitution prescrit aux personnes souffrant d’addiction à la drogue, notamment l’héroïne. Aurore a été arrêtée le 19 août 2011 à l’aéroport de Plaisance à Port-Louis ; les policiers ont retrouvé dans ses bagages 1680 comprimés de Subutex cachés dans des boîtes de paquets de gâteaux. Aurore a été piégée par un ancien petit ami, qui l’aurait utilisée à son insu comme « mule » avant de la dénoncer : c’est ce que clament ses proches, qui viennent d’obtenir le soutien du Collectif national des victimes Subutex France. D’après ce collectif, le trafic de ce médicament entre la France et l’Ile Maurice est en recrudescence depuis plusieurs années. Rue89 Lyon, qui annonce la tenue de l’audience, se montre pessimiste sur les chances d’Aurore d’être libérée. La jeune femme risque 60 ans de prison.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.