Jean-Jack Queyranne compare les méthodes du PS une dictature

Jean-Jack Queyranne compare les méthodes du PS une dictature
Jean-Jack Queyranne avec Hélène Geoffroy. Photo LyonMag.com

Le président de la Région Rhône-Alpes considère que le processus de successions de Martine Aubry à la tête du PS, est mal engagé auprès des militants.

Dans Le Progrès de mardi, Jean-Jack Queyranne dit craindre un processus "à la nord-coréenne", "on a l’impression d’en revenir à l’ancienne URSS", ajoute t-il.
"J'espère que le choix du successeur de Martine Aubry ne sera pas circonscrit à un simple processus à la nord-coréenne", affirme le président de la Région Rhône-Alpes.
Autre sujet qui fâche, le projet de réforme du cumul des mandats, Jean-Jack Queyranne rappelle qu’il avait décidé seul de ne pas se présenter aux élections législatives et que "réunir une commission est une perte de temps supplémentaire. Il faut trancher".

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Constator le 05/09/2012 à 10:19

Quel repris de justice Martine Aubry désignera-t-elle comme successeur ?
Harlem Désir ou Jean-Christophe Cambadélis !
L'un et l'autre ont été condamnés par la justice.
Vive le PS (Parti Scélérat)

Signaler Répondre

avatar
lmmo le 05/09/2012 à 10:05

Le mot dictature est excessif. On n'est ni en Corée du Nord ni à l'UMP du Rhône.

Signaler Répondre

avatar
Brondillant le 05/09/2012 à 08:18

Faisons confiance à M. Queyranne sur les questions de dictature.
C'est un spécialiste avec sa femme.

Signaler Répondre

avatar
jm le 04/09/2012 à 22:40

C'est gentil de défendre sa femme mais personne n'est dupe.

Signaler Répondre

avatar
jm le 04/09/2012 à 22:40

Ce digne serviteur du Régime Collomb et de tous les excès socialiste a perdu une occasion de se taire d'autant que le logo du PS continu d'orner sa gamelle.

Signaler Répondre

avatar
élus pourris le 04/09/2012 à 13:26

Mr Queyranne, qu'est ce donc que vous foutez au milieu de ces khmers roses ?

tous des ambitieux qui rayent le parquet avec leurs dents, pourquoi ? pour le pouvoir personnel, et ils veulent nous laisser dans l'illusion qu'ils défendent le peuple

ce sont les seuls, absolument les seuls, à ne pas subir de près ou de loin la crise dans leur porte monnaie, puisque leurs indemnités cumulées sont leur argent de poche

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.