FagorBrandt, se réinventer pour survivre

FagorBrandt, se réinventer pour survivre
Photo d'illustration - DR

Ce ne sont plus seulement des machines à laver qui sortent de l'usine lyonnaise, mais aussi des véhicules utilitaires "propres", électriques ou hybrides.

Le nouveau site est inauguré à Gerland mercredi soir par le maire de Lyon Gérard Collomb et le préfet de Région Jean-François Carenco. Nouveau, car désormais baptisé SITL (Société d'innovation et de technologie de Lyon). C'est le fruit de 18 mois de négociations entre la direction de FagorBrandt et l'industriel isérois Pierre Millet, promoteur du projet. Les premiers modèles de véhicules électriques, les "Citélec", sont sortis en juin, sous la marque Brandt Motors. Un autre véhicule destiné à l'hybride sera lui présenté en octobre. A terme, explique Pierre Millet au Point.fr, la production atteindra 5000 véhicules par an. Les 450 employés, quasiment tous repris par la SITL, continueront de produire des machines à laver jusqu'en 2015. Passée cette date, ils se consacreront à l'automobile.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.